Actualités

Éric Fruteau s’engage pour « un vrai projet de société, plus juste, social et solidaire »

2ème canton de Saint-André

Témoignages.re / 15 mars 2011

A quelques jours du premier tour des élections cantonales, Éric Fruteau a présenté son programme, même si le travail d’explication auprès de la population a lieu depuis 4 mois sous forme de réunions de quartier. A ses côtés, Marie-Claude Panon, sa remplaçante, Michèle Caniguy, candidate dans le canton 1, et Adrien Larivière, son suppléant, Joé Bédier, premier adjoint à la Mairie de Saint-André, et Robert Nativel, conseiller général du canton 3.

Éric Fruteau, candidat dans le deuxième canton de Saint-André (Centre-ville, Petit Bazar, Dioré, Bras-des-Chevrettes, Chemin Salazie), a présenté hier son programme. Un programme qui s’inscrit dans la continuité du travail qu’il mène depuis 2004 en tant que conseiller général puis vice-président du Conseil général et maire pour le développement de sa commune et de La Réunion. Un programme qui répond à plusieurs enjeux, dont l’essentiel est de « consolider nos acquis sociaux en faisant du Conseil général le bouclier social pour l’avenir et préparer l’égalité collective ».
Les conseillers généraux doivent dès maintenant construire un projet cohérent afin de préparer la réforme des collectivités en 2014. Ils doivent être capables de répondre à la crise financière et sociale, et devront être unis pour capter les prochains fonds européens (Programmes opérationnels européens) ou encore obtenir de l’État le remboursement des 300 millions d’euros de dettes au Conseil général. Ils devront aussi construire un projet de société en luttant contre la casse sociale et l’ultralibéralisme.
Éric Fruteau prend toute la mesure de son rôle de conseiller général et appelle à « barrer la route à tous les candidats de la majorité présidentielle » qui soutiennent le désengagement de l’État. Il propose « un vrai projet de société, plus juste, social et solidaire ». C’est en équipe qu’il compte travailler, avec Michèle Caniguy, candidate dans le 1er canton, Robert Nativel, conseiller général dans le 3ème canton, et la Mairie de Saint-André.

Economie, environnement, social

L’économie, l’environnement et le social sont les trois piliers de son programme de développement durable.
Dans le domaine économique, Éric Fruteau veut continuer le travail mené depuis 2004. En matière de transports, il envisage d’étendre la gratuité des Cars Jaunes aux étudiants et jeunes de 18-25 ans en formation avec les Missions locales, et de renforcer l’intercommunalité du réseau. La construction et la rénovation des collèges, dont Mille-Roches, la route départementale à Bras-des-Chevrettes, l’accompagnement des projets communaux (rénovation des écoles, routes, complexes sportifs comme Sarda Garriga) sont aussi au programme.
Pour l’emploi, il propose des clauses d’insertion dans les projets d’investissement portés par la commune et le Conseil général dans le cadre du CUCS (Contrat urbain de cohésion sociale). L’économie sociale et solidaire, via les associations de quartier, dans le domaine de l’environnement et de l’aide à la personne est un autre levier pour créer de l’emploi. De plus, 250 logements sociaux devraient sortir de terre d’ici 2014 au Centre-ville et à Bras-des-Chevrettes. Pour le secteur du Petit Bazar, Éric Fruteau compte soutenir les opérations d’amélioration de l’habitat.
Pour l’environnement, le candidat propose de renforcer l’orientation touristique des Espaces naturels sensibles comme Dioré et de s’en servir pour sensibiliser les collégiens à la protection de la biodiversité. La gestion de l’eau et l’assainissement sont une priorité pour Éric Fruteau. L’installation du réservoir de Sarabe à Bras Mousseline, le forage de Chemin Salazie et de Bocage, la station d’épuration de Cambuston, l’interconnexion du réseau d’eau de Sainte-Rose à Saint-Denis sont autant de projets en cours, à mener à terme. Éric Fruteau s’attachera aussi à défendre les projets des agriculteurs, à encourager le développement des ENR comme le village solaire de Bras-des-Chevrettes.
Dans le domaine de la gestion des déchets, une déchetterie et une recyclerie devraient voir le jour.

Dès le 20 mars

Le volet social du programme prévoit le soutien aux publics vulnérables, notamment à travers le GIP-SAP (Groupement d’intérêt public-Services d’aide à la personne). Par ailleurs, Éric Fruteau propose la création d’une Maison des assistantes maternelles, d’un Centre multi-social, d’un Centre de traitement des addictions et d’une Boutique solidarité. En tant que président bénévole de l’UD-CCAS (Union départementale des Centres communaux d’action sociale), Éric Fruteau veut développer une plus grande collaboration avec le Conseil général en faveur des personnes en difficultés.
Pour que Saint-André, 5ème ville de La Réunion, puisse rattraper son retard de développement, elle doit « peser de tout son poids au Conseil général », qui travaillera en cohérence avec la municipalité. Dès le 20 mars, les électeurs sont invités à choisir le projet porté par Éric Fruteau.

EP


Meeting

Ce soir, cité Lilas, un meeting a lieu en présence de Nassimah Dindar. Un meeting final aura lieu vendredi soir à 18 heures, au Petit Bazar.


Soutiens

• Marie-Claude Panon, remplaçante
Marie-Claude Panon a salué l’intégrité, l’honnêteté et le langage de vérité du candidat Éric Fruteau qui a su mener une campagne propre. « La population n’est pas dupe et saura faire le bon choix le 20 mars », a-t-elle déclaré.

• Robert Nativel, conseiller général du 3ème canton
Robert Nativel appelle à voter en masse dès le 20 mars pour Éric Fruteau et Michèle Caniguy. Renforcer la présence de Saint-André avec 3 conseillers généraux de même tendance politique, c’est l’assurance pour lui de mener à bien les projets de développement pour la commune.


Kanalreunion.com