Actualités

Eric Magamootoo : entre suffisance, incompétence et mensonges

En direct des élections

Geoffroy Géraud-Legros / 10 mars 2010

Agitateur un jour, donneur de leçons le lendemain : c’est l’image qu’Eric Magamootoo donne de sa personne, qu’il est pourtant passionnément attaché à promouvoir. Une série de poses et de postures qui ne parvient pas à dissimuler l’incompétence de celui qui fut pendant 5 ans le Président de la CCIR… ni son penchant pour la manipulation.

Dans une interview accordée au “JIR” d’hier, c’est au tour d’Eric Magamoootoo de se livrer à un numéro devenu classique depuis le début de la campagne : faire feu sur Paul Vergès, la politique menée par la Région, sur les grands travaux. Comme il est d’usage dans ce genre d’exercice, le candidat n’a su opposer que des contrevérités aux projets déjà engagés. Combinant aveux d’incompétence et mensonges éhontés, Eric Magamootoo a confirmé qu’il était sans doute le plus cynique et le plus déloyal des prétendants à la Région.

Eric Magamootoo, l’incompétence sans complexe

« Après cinq ans à la tête de la Chambre de commerce, j’ai été au plus près du monde économique et de la société réunionnaise. J’ai vécu le développement du chômage (…) ». Dès le commencement de l’entretien, Eric Magamootoo accomplit donc un tour de force : celui de revendiquer sa propre incompétence, en expliquant tranquillement qu’alors qu’il présidait la CCIR, il n’a strictement rien fait face à la montée du chômage et aux dégâts provoqués par la crise.
Sur les ondes, le candidat a promis, en cas d’élection, de permettre l’installation d’une « banque » qui octroie des « prêts aux petites entreprises »… Une tâche qui correspond d’ailleurs plus au rôle d’un dirigeant de Chambre de commerce qu’à celui d’un président de Région. Or, durant les 5 ans de son mandat, Eric Magamootoo s’est bien gardé de mettre cette idée en œuvre. Cette déclaration fait écho à un autre aveu décomplexé d’incompétence, proféré quelques jours auparavant sur "Radio Festival" : prônant les « petits travaux publics », le candidat disait avoir « sous la main » un chantier de 25 millions d’euros. Une telle déclaration laisse perplexe : que peut bien signifier "avoir sous la main" un chantier, alors qu’en pleine crise, les entreprises du BTP font des pieds et des mains pour trouver de l’ouvrage ? Les entrepreneurs devront-ils élire Eric Magamootoo à la Région pour avoir le droit de travailler ? Ainsi, les auditeurs apprenaient de quelle manière Eric Magamootoo, Président de la CCIR, gère l’institution dont il a la responsabilité… gardant tel ou tel chantier « sous la main » en fonction de son bon plaisir. Hors de question pourtant pour Eric Magamootoo de se remettre en cause et d’interroger sa propre pratique de dirigeant consulaire : sans envisager une seule seconde qu’il puisse avoir une part de responsabilité en matière économique, il entonne le sempiternel couplet démagogique contre la « classe politique ».

Mensonges éhontés

Poursuivant dans la même veine populiste, Eric Magamootoo n’hésite pas à accuser la même « classe politique » d’avoir volontairement cultivé l’illettrisme ; s’improvisant politologue, le président de la CCIR déclare avec suffisance que « l’homme politique à La Réunion assoit son pouvoir sur l’ignorance et la médiocrité ». Que de mépris, dans cette déclaration presque ignoble, pour tous celles et ceux qui, sous différents labels politiques, se sont engagés pour faire progresser l’éducation et la culture à La Réunion !
Que d’arrogance envers les majorités qui se sont succédé depuis la décentralisation, qui ont multiplié par 3 le nombre des lycées ! Mais il est vrai qu’Eric Magamootoo en connaît un rayon en matière d’ignorance sciemment entretenue : juriste par sa formation, avocat, ancien conseiller régional socialiste et aujourd’hui dirigeant de la CCIR, il sait pertinemment ce qu’est un budget, n’ignore en rien ce qu’est un Protocole. Il comprend parfaitement les enjeux contemporains et a connaissance du contenu des accords conclus à Matignon entre Paul Vergès et Dominique de Villepin en 2007, qui garantissent plus de 2 milliards d’euros ensemble aux grands travaux du Tram-train et de la Route du Littoral. Dès lors, son discours apparaît pour ce qu’il est : une série de mensonges mis bout à bout pour faire un programme.
Lorsqu’il prétend prendre une partie de l’argent du Protocole de Matignon pour faire la route du Littoral, Eric Magamootoo ment : il ne peut ignorer que les fonds alloués par cet accord ne peuvent être saucissonnés selon son bon plaisir, et doivent être employés pour le Tram-train et la Route du Littoral… ou rien.
Autre mensonge : la dénonciation de « la politique de grands travaux menée par Paul Vergès en faveur des multinationales du CAC 40 » qui s’opposerait aux « petites et moyennes entreprises locales », dont le président de la CCIR se pose en défenseur après 5 années d’inaction. Là encore, Eric Magamootoo sait fort bien que dans le cadre des « grands travaux », 520 millions d’euros sont réservés aux entreprises locales dans le cadre du chantier du Tram-train. Il connaît de même parfaitement la politique de la Région Réunion, qui a consisté à diviser de nombreux travaux publics en « petits lots » afin de garantir l’accès des PME réunionnaises aux chantiers. Les bobards et les fables de toutes sortes lancés par Eric Magamootoo depuis son entrée en campagne pourraient recouvrir des pages. Tous ces mensonges, au fond, ne poursuivent qu’un seul but : dissimuler l’insignifiance d’une candidature qui n’est inspirée que par l’ambition personnelle.

Geoffroy Géraud-Legros



Un message, un commentaire ?



Messages






  • M MAGAMOOTOO fait peur au grand timonier car il est bien situé dans les arcanes de la vie economique de LA REUNION (president de la CCI) jeune,intelligent,ambitieux,...pourquoi le grand timonier n’a pas voulu debattre sur une radio de l est ?....Au lieu de s’obstiner dans une MCUR ou un tram train dans lesquels tous les candidats se sont engouffrés (bravo le pharaon) il vaut mieux ameliorer les differents musées existants,faire des ponts sur les radiers,bois de nefles st paul,bd nord (st denis) ,ameliorer la route des plaines ou CILAOS, voir du boulot pour les entreprises locales et de l emploi...et non les trusts capitalistes ???? mais voilà...il a dit...pas sur que l ETAT suive il n’est pas une vache a lait en periode de crise...du realisme SVP et PLACE AUX JEUNES de gauche comme de droite meme dans votre parti dominé par une ideologie perimée.

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • dans le débat sur la radio de l’Est, l’animateur c’était Michel Vergoz ? Franchement, mis à part vos insultes, qu’avez à proposer ? On voit bien la complicité entre Eric Magamootoo, Michel Vergoz, Nadia Ramassamy et Jean-Paul Virapoullé. Plus de 10 jours après la rencontre de Saint-Benoît pour régler un compte avec Didier Robert, toujours pas de démenti... c’était donc vrai ?

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Avec des supporters pareils, Eric Magamootoo va devoir faire la quête pour rembourser ses frais de campagne, il ne fera jamais 5%, aucune crédibilité...

      Comment un président de Chambre de commerce et d’industrie peut faire campagne contre un chantier où ses ressortissants pourront avoir accès à un demi-milliards d’euros de marchés ? C’est sans doute une situation unique dans les annales. Est-ce parce que la Réunion est dans l’hémisphère Sud que certains se croient obligés de marcher sur la tête ?

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • "Plus de 10 jours après la rencontre de Saint-Benoît pour régler un compte avec Didier Robert, toujours pas de démenti... c’était donc vrai ?" je me demande si les 4 ensemble peuvent dépasser 10% ? à croire la panique qui s’empare des partisans de Magamootoo j’ai un doute.

      Article
      Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com