Actualités

Eric Woerth n’a pas été auditionné

Affaire Woerth/Bettencourt

Céline Tabou / 28 juillet 2010

Contrairement à ce que plusieurs organes de presse avaient écrit, le ministre du Travail, Eric Woerth, n’a pas été entendu hier par la brigade financière. Il devait être auditionné comme témoin dans le cadre de l’enquête sur le contenu des enregistrements clandestins révélant d’éventuels conflits d’intérêts et fraude fiscale.

Le Parquet de Nanterre a annoncé hier que l’audition du ministre du Travail ne se tiendrait pas « aujourd’hui » (hier - ndlr). Le ministère public a indiqué qu’« elle aura lieu prochainement », sans donner la date exacte de l’audition. Le Conseil des ministres avait autorisé le 21 juillet l’audition du ministre par les enquêteurs de la brigade financière.

Eric Woerth souhaite la transparence

Comme l’héritière de L’Oréal, Liliane Bettencourt, le ministre du Travail devrait être interrogé sur l’enquête en cours portant sur les soupçons de fraude fiscale et de conflit d’intérêt. Cette enquête a été ouverte après la divulgation des enregistrements clandestins réalisés entre mai 2009 et mai 2010 au domicile de la milliardaire.
Le ministre du Travail devrait ainsi être interrogé sur les conditions d’embauche de sa femme, Florence, au sein de Clymène, la société qui gère la fortune de Liliane Bettencourt. Malgré ces déclarations niant être intervenu pour favoriser l’embauche de son épouse, le conseiller financier de la milliardaire, Patrice de Maistre, a donné une tout autre version la semaine dernière à la police. Il a affirmé avoir rencontré Florence Woerth à la demande de son époux pour la conseiller sur sa carrière.
Concernant le financement occulte de l’UMP, cette affaire risque de rester dans l’opacité, car la police ne devrait pas l’aborder durant l’audition du ministre. D’après le quotidien “Le Monde”, une enquête a été ouverte pour soupçons de « financement illégal de parti politique ou de campagne électorale ».

Les déclarations de Liliane Bettencourt n’ont rien apporté

Selon une source citée par “Le Monde”, la milliardaire n’a pas pu fournir des détails concernant l’affaire et la gestion de sa fortune. Liliane Bettencourt a été questionnée sur l’existence de ses deux comptes ouverts en Suisse et non-déclarés au fisc, sur le statut de l’île d’Arros qu’elle détient à travers sa fondation au Lichtenstein et enfin sur ses relations avec M. Woerth.
Me Georges Kiejman, avocat de Liliane Bettencourt, a indiqué qu’elle « a vaguement le souvenir d’avoir dîné une fois avec lui, et puis voilà ».
L’audition de la milliardaire n’aura apporté aucune lumière sur cette affaire qui fait scandale depuis plusieurs semaines. L’audition d’Eric Woerth est attendue par les observateurs, qui vont voir si le ministre du Travail va apporter des éclaircissements vis-à-vis de la fraude fiscale et du conflit d’intérêt.

Céline Tabou


Kanalreunion.com