Actualités

« Être communiste réunionnais, c’est être au service de son peuple »

Clarification et détermination à la réunion de la Section communiste du Port

Témoignages.re / 15 mars 2012

Mardi soir, les responsables de la Section portoise du Parti Communiste Réunionnais ont tenu une réunion pour préparer les batailles à venir : présidentielle, législatives et autres… Plus d’une centaine de militantes et de militants ont participé à ce Comité de Section, avec Élie Hoarau et Jean-Yves Langenier, montrant qu’ils sont déterminés à mobiliser l’ensemble de la population pour remporter des victoires au service de leur pays lors de ces échéances électorales.

C’est dans une salle complètement remplie que s’est tenue cette réunion du Comité de Section du Port, transformé en Comité électoral, en fonction des prochains rendez-vous, dont la présidentielle dans moins de 40 jours. D’emblée, Virgil Rustan, le secrétaire de Section, a donné la parole au secrétaire général du Parti, qui s’est dit très honoré de participer à cette réunion et a félicité les communistes portoises et portois pour cette forte mobilisation.
En effet, Élie Hoarau a tout de suite souligné l’importance de cette élection présidentielle car « s’il n’y a pas un changement fondamental de la politique menée dans notre pays, La Réunion va aller droit dans le mur, comme nous l’avons dit depuis de nombreuses années. Et le problème n’est donc pas seulement d’en finir avec Sarkozy mais aussi et surtout de soutenir tous les Réunionnais qui rejettent le modèle de développement catastrophique imposé à notre peuple depuis des siècles ».

« Nous n’allons pas voter les yeux fermés »

C’est pourquoi Élie Hoarau a rappelé les grandes lignes du projet envoyé par le P.C.R. à plusieurs candidats à la présidentielle. Ce plan préconise à la fois des mesures d’urgence afin de créer notamment au moins 50.000 emplois pour les Réunionnais dans deux grands services publics d’aide à la personne et d’amélioration de notre environnement, mais aussi des mesures pour des perspectives de développement durable, solidaire, responsable par exemple en termes d’énergies renouvelables, de déplacements avec tram-train et d’autres grands travaux pour créer là également des dizaines de milliers d’emplois.
« Nous allons organiser pas moins de 300 réunions dans toute l’île d’ici la fin du mois pour faire connaître ce projet réunionnais pour La Réunion, afin que les Réunionnais se l’approprient. Et comme le 22 avril prochain nous n’allons pas voter les yeux fermés, nous attendons un engagement des divers candidats progressistes à ce sujet », a souligné Élie Hoarau.

Des députés qui portent ce projet

Mais le dirigeant du Parti a aussitôt mis l’accent sur l’importance des élections législatives qui suivront la présidentielle en juin. « En effet, dit-il, si nous voulons voter pour La Réunion, nous devons également voter pour des députés qui porteront le projet adopté par les 1.500 délégués à la Conférence extraordinaire du Parti le 19 février à Sainte-Suzanne. Et il faut donc élire le maximum de députés qui militent dans ce sens ».
D’où les propositions qui ont également été adoptées à ce grand rassemblement des représentants des membres du P.C.R. et qui ont poussé les maires communistes à monter au créneau afin de gagner notamment deux députés dans la 2ème et la 7ème circonscription. Huguette Bello a refusé cette proposition et elle a décidé de lâcher entièrement le Parti alors que celui-ci lui faisait entièrement confiance pour gagner dans cette 7ème circonscription où elle est maire grâce aux communistes.

« Tout devient de plus en plus clair »

Cette nouvelle trahison envers les communistes par une élue et une dirigeante du Parti, qui ne discute jamais avec ses camarades de la direction du P.C.R. et les attaque depuis des années, a conforté la décision de refonder l’organisation sur la base de ses valeurs essentielles. « Être communiste réunionnais c’est être au service de son peuple, de son parti communiste, c’est respecter ses principes et non pas servir ses intérêts personnels ou des magouilles soutenues par la presse anti-PCR », a conclu Élie Hoarau, longuement applaudi par toute la salle.
Le débat qui a suivi cette intervention a montré que les membres de la Section communiste du Port soutiennent la direction du Parti et sont déterminés à défendre ses idées. C’est ce qu’a confirmé également l’intervention du maire Jean-Yves Langenier, qui a fait un lien entre la présidentielle, les législatives et les prochaines municipales, car la maire de Saint-Paul, dans sa lutte contre le PCR, a d’ores et déjà décidé de combattre les municipalités sortantes du Port et de La Possession.
Plusieurs militant(e)s ont dénoncé cette « volonté de casser notamment le bastion portois pour tenter de casser le PCR au détriment de tous les Réunionnais ». Bref, pour eux, « tout devient de plus en plus clair et cela ne peut que renforcer la mobilisation des camarades au service des Réunionnais ».

Correspondant


Kanalreunion.com