Actualités

Fabrice Hoarau et Marie-Paule Savigny, candidats contre la politique anti-sociale

Étang-Salé

Sophie Périabe / 11 février 2011

Principal représentant de l’opposition à l’Étang-Salé depuis 2001, Fabrice Hoarau s’engage dans la bataille des élections cantonales. Accompagné par Marie-Paule Savigny, il se positionne clairement comme étant la seule alternative contre la politique de casse sociale du gouvernement, relayée dans l’île par les élus UMP.

En 2004, lors des dernières élections cantonales, « il nous manquait quelques dizaines de voix contre pour battre le maire de l’Étang-Salé », a indiqué hier Fabrice Hoarau. En 2008, après avoir atteint 33% des voix au 1er tour des municipales, un grave problème de santé l’empêche de mener la seconde partie de campagne comme il se doit.
« Ma candidature d’aujourd’hui vient donc dans le droit file de mon engagement personnel et de toute notre équipe depuis 1998 », poursuit Fabrice Hoarau.
La population de l’Étang-Salé est appelée à « se positionner entre un candidat UMP qui soutient inconditionnellement la politique gouvernementale et un candidat clairement contre la politique de casse sociale ». Le candidat rappelle notamment la réforme de la retraite engagée par le gouvernement Sarkozy, la baisse des remboursements des médicaments, la remise en cause de la défiscalisation sur le logement ou encore le photovoltaïque, la baisse également du nombre et du financement des contrats aidés.
Des contrats qui viennent en aide principalement aux familles les plus défavorisées.
« En 2001, sous le gouvernement socialiste, où 3 députés réunionnais sur 5 étaient communistes, nous avions obtenu 56.000 contrats aidés. Aujourd’hui, nous sommes à 8.000 », avance Fabrice Hoarau.

« Le maire participe à l’augmentation du chômage sur la commune »

À l’Étang-Salé, le candidat communiste dénonce la politique menée par le maire Jean-Claude Lacouture, à propos notamment des emplois verts.
De nombreuses associations sont présentes sur le territoire depuis plus de 10 ans pour certaines et emploient des dizaines de personnes. « En 12 ans, plus de 2.500 contrats ont été attribués à ces associations qui présentaient un projet bien ficelé ». Les projets ont donc été sans cesse renouvelés et ont ainsi permis l’entretien de nombreux espaces verts, notamment au Tévelave, ou encore au Gol près de l’ARDA.
D’ici quelques semaines, ces lieux de pique-nique « ne seront plus entretenus ». Et pour cause, la Région a décidé de ne pas accorder de contrats à ces associations car « le maire a demandé un audit » sur ces dernières, assure Fabrice Hoarau. « Pourquoi ne pas demander un audit pour toutes les associations bénéficiant de subventions communales », demande le candidat.
Résultat, les projets sont bloqués et une soixantaine de personnes se retrouve aujourd’hui au chômage. « Le maire participe à l’augmentation du chômage sur la commune », en conclut Fabrice Hoarau.

Par ailleurs, le programme défendu par les candidats des forces de progrès (PCR-Alliance) sera dévoilé dans les prochaines semaines mais d’ores et déjà, Fabrice Hoarau a esquissé quelques lignes notamment la mise en place de 2 grands services publics « aide à la personne » et « environnement ». Le Département planche déjà sur la création d’un GIP service à la personne. Concernant l’environnement, le candidat se positionne radicalement contre l’installation d’un incinérateur, « d’une usine à cancer », à La Réunion et préconise d’autres solutions plus respectueuses, notamment renforcer le tri sélectif.

Sophie Périabe


Kanalreunion.com