Actualités

Face à la revendication des jeunes Réunionnais, les insultes d’un député de La Réunion

60% des jeunes au chômage, le rapport du député Patrick Lebreton très attendu et…

Témoignages.re / 24 avril 2013

Afin de bien situer le contexte les insultes proférées par Patrick Lebreton, député-maire de Saint-Joseph, à l’encontre de deux jeunes Réunionnais notamment. À gauche, la reproduction à gauche de la déclaration de Gilles Leperlier, président de l’AJFER-Nou lé Kapab, publiée dans "Témoignages" de samedi. À droite, le décryptage des propos de Patrick Lebreton dans l’émission Kabar de samedi soir.

Déclaration de Gilles Leperlier, Président de l’AJFER-Nou lé kapab dans le "Témoignages" du samedi 20 avril 2013

« Depuis les mobilisations du COSPAR en 2009, nous militons pour que plus aucun poste disponible à La Réunion n’échappe aux Réunionnais. Nous avons mené plusieurs campagnes de sensibilisation et d’explications. Aujourd’hui, de plus en plus de gens nous rejoignent sur nos propositions et n’hésitent pas à l’exprimer.

Nos propositions ont un écho également dans la classe politique locale, mais aussi au sein du Gouvernement qui vient de nommer Patrick Lebreton sur cette question. Leur responsabilité sera de mettre en place la priorité à l’embauche des Réunionnais d’ici et d’ailleurs.

L’heure n’est plus aux rapports, aux effets d’annonce ou aux mesurettes, nous avons à La Réunion une situation exceptionnelle, incomparable à aucun autre département de France et d’Europe, il est donc temps de mettre en place des mesures spécifiques et exceptionnelles.

C’est pour cela que nous appelons à la mobilisation de l’ensemble des Réunionnaises et des Réunionnais pour peser sur les décisions et mettre fin à cette injustice ».

JPEG - 29.4 ko

Gilles Leperlier
(photo JFN)

Insultes du député-maire Patrick Lebreton sur Réunion Première dans l’émission "Kabar" samedi 20 avril 2013 à 20h00 :

Le député-maire Patrick Lebreton : « J’entends certains qui m’agressent, des jeunes soi-disant politiques, qui à trente ans sont déjà rentiers. Pas plus loin que ce matin, ils m’agressaient et en même temps, ils disent qu’ils veulent que je les reçoive. Il faut savoir ce qu’ils valent et ce qu’ils veulent aussi. Ils disent qu’un rapport n’apporte rien… »

Le journaliste, Yves Mont Rouge : « Vous faites allusion à l’AJFER, l’Alliance des Jeunes pour la Formation et l’Emploi à La Réunion ».

Le député-maire Patrick Lebreton : « Je ne sais pas trop comment s’appelle leur affaire, mais enfin il y a un garçon et une fille. Je ne donnerais même pas leurs noms, ils ne méritent pas cette publicité. Mais ils sont nés avec une cuillère d’argent dans la bouche et jusqu’ici tout ce qu’on leur a donné, on leur a dit ‘‘tiens, mange et avale’’. Et aujourd’hui, ils sortent des prétextes, des mots de vieux, qui ont été balancé depuis quarante ans et qui n’ont jamais été mis en traduction ».

Le journaliste, Yves Mont Rouge : « C’est-à-dire ? »

Le député-maire Patrick Lebreton : « C’est-à-dire tout simplement qu’on veut une réponse concrète, donner aux créoles un travail, etc. J’ai envie de leur demander : « quand vos camarades étaient au pouvoir, quel travail ont-ils donné. »

Le journaliste, Yves Mont Rouge : « Cela ne fait pas avancer les choses, Patrick Lebreton. Si c’est toujours de regarder en arrière… »

Le député-maire Patrick Lebreton : « C’est pour cela, peut-être, qu’il faudrait écouter des personnes qui veulent faire avancer les choses. Il y a des syndicalistes, il y a des gens qui veulent proposer ... »


Kanalreunion.com