Actualités

Face au fléau du chômage : Quelle solution pour La Réunion ?

Dans à peine 100 jours, l’élection présidentielle

Témoignages.re / 5 janvier 2012

Nous le savons tous, le chômage à La Réunion est un véritable fléau qui ronge en profondeur notre société. Personne ne peut nier qu’à côté de la cherté de la vie, il est une des causes principales de la progression de la pauvreté dans nos cités et nos quartiers.

Les derniers chiffres du Pôle Emploi sont catastrophiques, il y a plus de 151.000 demandeurs d’emploi dans notre département et rien ne laisse présager une amélioration pour 2012. Voilà le résultat concret de la politique actuelle mené par le gouvernement de Sarkozy en France et de ses représentants à La Réunion, car ici le nombre d’inscrit a plus que doublé sous la mandature de l’UMP. Les jeunes sont les premières victimes de cette politique, car plus de 60% d’entre eux ne trouvent pas de solution de travail.

La promesse du 10 février 2011

Pourtant, lors d’une allocution télévisée en début d’année 2011, le président de la République, Monsieur Nicolas Sarkozy, avait promis des solutions radicales.
Pour rappel, la déclaration du président du 10 février 2011, en ces termes et objectifs : « de faire recevoir dans les trois mois tous les chômeurs de longue durée et de leur proposer soit une formation qualifiante, soit un emploi ».
Cette promesse qui, à l’époque, avait suscité beaucoup d’espoir chez les victimes du chômage n’a jamais été respectée. C’est à ce titre que fin juin 2011, des organisations telles que l’ARCP et l’AJFER ont voulu obtenir des informations auprès du Pôle Emploi et en même temps rappeler la nécessité pour l’État de respecter la promesse. Les chiffres de cette fin d’année 2011 démontrent à quel point, encore une fois, la population s’est fait avoir par le gouvernement en place. Pire, pour l’avenir, aucune perspective n’est offerte à ceux qui sont dans la détresse et qui attendent en vain une solution à leur handicap d’insertion et d’épanouissement social.

Une population et une jeunesse motivées et non assistées

Rappelons qu’à Pôle Emploi, on indique que 95% des offres d’emploi trouvaient preneur à La Réunion, un des taux les plus élevés de France, dit-on. Ce qui démontre qu’ici, les demandeurs d’emploi sont très motivés et ont le niveau de qualification suffisant. Autre information, en moyenne, dans notre département, une offre est pourvue dans un délai de 12 jours, contre 33 jours en France. Cela apporte encore une fois plusieurs enseignements. En premier lieu, la disponibilité et la motivation, en second lieu, la pénurie d’emploi et la grande détresse de la population… Face à cela, que faire ?


Un seul objectif : sauver La Réunion des fléaux de l’exclusion sociale

Il est urgent d’agir, car une société comme la nôtre ne peut perdurer avec un tel déséquilibre. En plus de la souffrance engendrée chez les victimes, c’est la cohésion même de notre environnement social qui est menacé. Agir est un devoir absolu et il doit se faire dans un esprit de responsabilité, d’honnêteté qui ne laisse aucune place à la politique politicienne et à l’ambition personnelle.
Il est évident que les organisations, les responsables et élus politiques ont un rôle important dans la proposition de solution concrète qui dépasse les clivages politiques. Cet objectif doit faire réfléchir plus d’un : « l’unité de La Réunion sur l’essentiel pour sauver notre cohésion sociale en améliorant le cadre de vie à travers l’emploi pour tous ».

Le rendez-vous raté des vœux 2012 du Président Sarkozy

Les vœux du Président Sarkozy laissent comme un goût amer dans l’esprit de toute la population réunionnaise exclue de l’emploi et du pouvoir d’achat. Le fait le plus grave, c’est le manque d’ambition et le silence des représentants de la majorité présidentielle à La Réunion. Et pour bon nombre de travailleurs privés d’emploi, il n’y a plus d’espoir de solution avant la fin de la mandature présidentielle actuelle et tous les regards se tournent à l’horizon 2012-2017.
Entendons bien que pour la population et les exclus, c’est un changement en profondeur de politique qui est vivement souhaité. Une orientation qui tourne le dos au chômage de masse et structurel, facteur de discrimination, de pauvreté, de mal vivre pour toute la cité.

L’union sur l’essentiel pour une victoire de La Réunion

L’élection présidentielle qui aura lieu dans un peu plus de 100 jours devra être pour La Réunion un nouveau départ. Les candidats à l’élection présidentielle devront s’engager fermement sur un programme concret de solutions à la crise et d’objectif clair pour l’éradication du chômage à La Réunion. Ils savent et sont conscients que les Réunionnaises et les Réunionnais ne donneront aucun chèque en blanc à un candidat pour la Présidentielle. Les propositions devront tenir compte de sa spécificité et apporter les solutions appropriées. Avec 30% de taux chômage, 60% chez les jeunes, la moitié de sa population vivant en dessous du seuil de pauvreté national et une cherté de la vie plus grave, La Réunion ne peut plus se permettre une confiance aveugle. Les politiques doivent s’unir pour sauver le pays et non continuer à se battre pour un poste ou un mandat de plus.
L’ambition personnelle n’a pas sa place dans l’état actuel de La Réunion !

Huguo


Kanalreunion.com