Actualités

« Faire de la CIREST une communauté d’investissement et une communauté solidaire pour une communauté de destin »

Conseil communautaire de la CIREST

Témoignages.re / 21 juin 2011

Équipements structurants et soutien aux plus fragiles, ce sont les thèmes des principaux dossiers abordés aujourd’hui à l’occasion du Conseil communautaire de la CIREST, établissement public de coopération communale présidé par Éric Fruteau.

« Notre objectif est de préparer l’avenir de la communauté :

- par la mise en place d’équipements structurants et la valorisation des atouts du territoire (développement économique, touristique et durable)

- et le soutien des publics les plus fragiles (développement solidaire).
Pour atteindre cet objectif, la nouvelle équipe a depuis 2008 remis en ordre la communauté grâce à une gestion sérieuse et rigoureuse.
Les résultats du compte administratif 2010 et l’analyse du cabinet KPMG illustrent l’amélioration de la situation financière de la collectivité.
(…)

I - Situation budgétaire

A la fin de l’année 2010, la situation financière de la CIREST se caractérise par un résultat en nette amélioration par rapport aux exercices précédents (3,7 millions d’euros).
Les résultats de fonctionnement ont évolué positivement depuis 2009, traduisant ainsi les efforts de gestion de la collectivité :

- Meilleure maîtrise de charges de personnel : +8,6% sur la période 2008/2010 contre +32% pour la période 2001/2007

- Baisse des charges de gestion : -2,6% sur la période 2008/2010 après une hausse +26% sur la période 2001/2007, dont l’économie de 1 million d’euros sur les transports scolaires via la subvention versée à la RTE.
(…)
La CIREST reste une collectivité très peu endettée et dispose d’une capacité d’autofinancement en nette amélioration (3 millions d’euros).
(…)

II - 1/ Développement durable

La planification
La CIREST souhaite mettre en révision le SCOT Est afin de répondre au triple enjeu :

- de traduction du Projet d’Agglomération et des enjeux en termes de déplacements en transports collectifs, d’habitat, de développement économique, d’équipements structurants et de préservation de l’environnement dans le cadre d’un développement durable,

- de mise en compatibilité du document avec le SAR,

- d’intégration des nouveaux enjeux climatiques et énergétiques pour le territoire.

Les énergies renouvelables
La communauté poursuit son soutien aux familles pour les opérations de village solaire (aide à l’installation de chauffe-eau solaire : Cesi) ; les périmètres d’intervention sont ainsi élargis pour les opérations de Bois blanc sur Sainte-Rose (objectif 90 Cesi) et de Cambourg sur Saint-Benoît (57 Cesi).

L’environnement
La communauté poursuit ses efforts dans ce domaine. Ainsi ont été mis en œuvre de nouveaux marchés de collecte, pour la période 2010-2015 (collecte des bacs poubelles, des déchets encombrants, des déchets verts, des caissons et des bornes d’apport volontaire). En particulier, la CIREST a mis en place la collecte sélective en porte-à-porte via la dotation en bacs jaunes à tous les administrés entre février et juin 2010.
(…)
La CIREST souhaite attirer l’attention du public que depuis le 1er décembre 2010, les Déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) ne sont plus acceptés au Centre d’enfouissement de Sainte-Suzanne. La collecte et le traitement doivent donc dorénavant être pris en charge par les producteurs qui perçoivent une écocontribution au moment de l’achat d’un matériel neuf. Néanmoins, malgré les efforts de communication entrepris, beaucoup de D3E sont encore présentés en mélange à la collecte des encombrants. Pour faire face à cette problématique, la CIREST compte mettre en place des points d’apport volontaire ponctuels, dédiés à ces flux, qui permettront aux habitants situés loin des déchèteries d’avoir un lieu de dépôt de proximité. (…)
Toutefois, il faut ici souligner l’importance du coût de gestion de la collecte des déchets, 15 millions 916.762 d’euros. Plus que jamais, la communauté a besoin de l’implication de tous les citoyens pour bien respecter les calendriers de collecte, le tri des déchets, l’apport aux déchèteries, etc.
La CIREST lance un appel au civisme.

Les déplacements
Le projet d’agglomération de la CIREST est structuré autour d’un système performant de mobilité : le TCSP. C’est dans ce cadre que la CIREST souhaite signer avec la Région une convention-cadre dont l’objectif est de formaliser le partenariat entre le Conseil régional de La Réunion, l’État et les Autorités organisatrices de transport (AOT) qui souhaitent développer leur TCSP pour le développement du transport collectif de La Réunion dans le cadre du programme Trans éco express.

L’économie et le tourisme
La CIREST travaille au développement économique et touristique du territoire intercommunal. Elle engagera ainsi une étude de faisabilité d’une maison du basculement des eaux d’Est en Ouest sur la commune de Salazie, une étude pour l’aménagement de la place de la Marine de Sainte-Rose et des investissements pour l’aménagement du bassin bleu à Saint-Benoît, et d’un relais équestre sur le site du colosse à Saint-André.

II - 2/ Développement solidaire

Le logement
La CIREST favorise la construction de logements aidés en apportant une minoration foncière sous forme d’une subvention de 20% à l’EPFR du coût d’acquisition des terrains sur le territoire de la communauté (convention de portage de plusieurs opérations sur Saint-André, Saint Benoît, La Plaine des Palmistes)

L’insertion
La CIREST apporte son Soutien aux actions de la MEFPIE pour lui permettre de remplir sa mission de service public en faveur de l’insertion professionnelle des demandeurs d’emploi de l’Est, de l’emploi et du développement économique sur le territoire.
De même, la CIREST, dans le cadre de la lutte contre le chômage et les exclusions, apporte son soutien aux Actions d’insertion du PLIE de l’Est :
Enfin, la CIREST encourage la mise en œuvre de chantiers d’insertion sur le territoire intercommunal dans le domaine de la valorisation du patrimoine touristique et des services à la personne.
(…)


Kanalreunion.com