Actualités

“Faire gagner La Réunion avec les projets de l’Alliance”

En direct des élections

Témoignages.re / 19 mars 2010

La réunion d’information de la section de Sainte-Suzanne a réuni mercredi plus de 200 participants à la salle lo Rwa Kaf ; déjà sur le terrain dès le lendemain du dimanche 14 mars pour amplifier le vote des Réunionnaises et des Réunionnais pour l’Alliance, les militants se sont à nouveau mobilisés autour d’Élie Hoarau, Yolande Pausé, Maurice Gironcel, Aline Hoarau, Sylvie Mouniata, Daniel Alamelou pour partager et délivrer un seul message : “Faire gagner La Réunion avec les projets de l’Alliance”.
Prêts à convaincre les abstentionnistes pour réaliser l’union la plus large possible, les militants se sentent investis d’un devoir citoyen et humain pour répondre à l’urgence sociale, ils appellent à faire barrage à la politique de casse sociale incarnée par Didier Robert. Prenant pour exemple le logement social qui fait l’objet d’un refus de la part du député-maire du Tampon de lutter contre le logement insalubre et d’installer le Réunionnais dans son bon droit : celui d’avoir un logement.

Didier Robert, un élu anti-social

Les habitants du Tampon et de La Réunion font déjà les frais d’un élu anti-social qui refuse catégoriquement d’appliquer la loi qui impose aux communes l’obligation d’atteindre le seuil minimal de 20% de logements sociaux, préférant s’acquitter de la pénalité infligée par la loi aux communes qui ne remplissent pas cette obligation, en plus du gaspillage de l’argent public de la rocade.
Incapable d’interpeller le gouvernement sur l’urgence sociale dans laquelle se trouve notre île, qui souffre déjà de plus de 127.000 chômeurs, d’illettrisme, de pauvreté, plus de 400.000 habitants qui vivent en dessous du seuil de pauvreté, de la crise qui met en danger l’économie. Il est temps de dénoncer ceux qui soutiennent la rupture, qui s’attaquent aux retraites, à l’éducation et à l’enseignement aux rabais, aux frais médicaux et forfaits hospitaliers en augmentation, déremboursement des médicaments. « Alors que l’État a trouvé des milliards pour venir en aide aux banques, il est incapable de mobiliser des finances pour bâtir un projet social et sacrifie un peu plus de jour en jour le modèle social que des travailleuses et travailleurs ont construit depuis l’après-guerre », rappelle Élie Hoarau.

L’heure est à l’alliance des forces de progrès

Au constat des résultats du premier tour, l’heure est à l’alliance des forces de progrès pour interpeller le gouvernement qui a consenti à « une pause » sur les réformes.
Afin d’accentuer le mécontentement et contractualiser l’arrêt des réformes en faveur d’un nouveau contrat social, il est indispensable de recréer l’union déjà mise en lumière dans les manifestations du COSPAR. Il faut accentuer la mobilisation dans les urnes, se réunir autour d’un projet social, structurant, qui installe La Réunion des 800.000 habitants et qui prépare l’arrivée du million d’habitants. Nous sommes donc à un moment décisif, notre destin est inscrit sur un bulletin de vote. Alors que la Secrétaire du PS en personne a invité les forces vives à se mobiliser autour des projets de l’Alliance, Tram train, MCUR, la route du Littoral… pour sortir La Réunion de l’impasse, l’heure n’est plus aux tiraillements de personnes, il est important que, dimanche, tous les électeurs rejoignent les forces de progrès, réalisent dans le vote du dimanche 21 mars 2010 l’alliance de tous ceux qui souffrent et ceux qui veulent bâtir La Réunion.


Paroles aux électeurs

Marc Bancalin

« Mwin sé un ancien militant, mi léla ensemb’, mais aussi dan’ porte à porte pou rencontré les gens, discute sur la politique de l’Alliance, contre la casse sociale de Didier Robert et Nadia Ramassamy. Non seulement zot i casse bann projets, Tram train, Maison des civilisations, mais zot i oubli que la Région i fait pas rien que sa, i fait aussi un ta de choses. Zot i connaît pas assez le travail d’un conseiller régional, i peut pas donne la confiance à des gens comme ça ».

Marie-Claire Painigra

« Mwin lé d’accord avec les idées de M. Vergès, si li fait le Tram train, la route du Littoral comme li la fait la route des Tamarins, va ren’ à nous service, l’embouteillage, tous ça… i fait perde le temps, et en plus que sa, pas tout le monde i gagne paye 200 euros crédits par mois pou un loto, i faut calcule pour ou, pou marmaye si li sa fait études ou stages plus loin, sans compter l’entretien, comment i fait ? Il faut trouve une solution, le Tram train c’est une solution ».

Daniel Belin

« Les élections du 14 et 21 mars, le programme de l’Alliance, c’est la continuité du programme de l’équipe municipale élue en mars 2008. Nous la fini le centre de Moringue à la Marine avec la Région, l’équipe i travaille avec la Région pour désengorger le centre-ville des embouteillages aux heures de pointe, et en temps de pluies à cause du radier submergé, par la construction du pont à la place du radier actuel, et aussi le développement de la ZAC cœur de ville et pour dynamiser les commerces et services de proximité. La population i attend aussi de voir le projet Bocage et le Stade en eaux-vives et pour que les touristes i vient, nous attend la gare du tram train à Trois-Frères.
Et aussi, l’environnement, c’est l’affaire de tous, c’est un gisement d’emplois important. Nous pourra plus tout enfouir. Non seulement nora plus la place, mais aussi c’est du gaspillage de matériaux, avec le GIP environnement et le développement des déchetteries et du tri sélectif, la population i pourra trier “devant son porte pratiquement” et la collecte des déchets à enfouir sera moindre. Alors faut pas arrèt le développement de Sainte-Suzanne, ensemb’ ensemb avec l’Alliance conduite par Paul Vergès ».

Propos recueillis par Andréa Govindaman


Kanalreunion.com