Actualités

« Faire gagner Sainte-Suzanne en février 2012, c’est faire gagner La Réunion ! »

Réunion samedi à Quartier Français

Témoignages.re / 19 décembre 2011

Samedi en présence de Paul Vergès, une réunion publique s’est tenue à Quartier Français malgré les pressions pour tenter de l’annuler. Sont intervenus Elie Hoarau, Sylvie Mouniata et Maurice Gironcel. Elie Hoarau, secrétaire général du Parti communiste réunionnais, a rappelé les principes auxquels adhèrent tous les communistes, et notamment le respect de la parole donnée. Membre du secrétariat du PCR, Sylvie Mouniata a appelé à la mobilisation.

Maurice Gironcel a commencé son intervention par un hommage à Thérèse Damour et sa famille. Depuis le 13 décembre, la nouvelle école maternelle de Quartier Français porte le nom de cette militante du PCR et de l’UFR.
Maire adjointe aux côtés de Lucet Langenier de 1980 à sa disparition, puis aux côtés de Maurice Gironcel jusqu’à ce qu’elle nous quitte. « Elle est toujours restée la militante engagée, ne comptant pas son temps pour être au service des autres ; au service du peuple, qui lui a donné des responsabilités, et ce, sans jamais confondre intérêts personnels et actions au service de l’intérêt général », rappelle Maurice Gironcel, « comment ne pas être choqué par les propos tenus dans le “JIR” le lendemain de l’inauguration, sous la plume de son rédacteur en chef. La famille Damour a d’ailleurs, dans un communiqué signé par les filles de Thérèse Damour, Edwige, Méryse et Annie-Claude, voulu apporter les précisions quant à ma présence lors de cette inauguration » (voir en page 9).

Des pressions d’un autre temps

« Comment ne pas être scandalisé par les pressions subies par la famille d’Amaranthe Daniel, parce qu’ils ont tout naturellement accepté de nous prêter leur cour pour notre réunion de ce soir ! C’est inadmissible ! Ils ont même reçu des appels téléphoniques anonymes pour tenter de les intimider ! », déplore le dirigeant communiste, « nous croyions ces mœurs d’un autre temps, dépassées ! Mais ces tentatives d’intimidation n’honorent pas leurs auteurs ! Honte à eux ! Au nom du Parti, des militantes et des militants, je voudrais apporter tout notre soutien à Daniel, à son épouse Nicaise ainsi qu’à leurs enfants, Aurore, Damien et Sarah. Soyez assurés de toute notre sympathie ! Nous sommes de tout cœur avec vous ! Vous pouvez compter sur notre solidarité sans failles ! Nous sommes persuadés que nous pouvons compter sur votre fidélité à la parole donnée ! ».

Décision prise en février 2009

Maurice Gironcel rappelle le contexte de ces élections : « cette décision, nous l’avons choisie dès le mois de février 2009 ; date à laquelle nous avons décidé ensemble de mon remplacement ! ». Pour laisser le maire et une partie de l’équipe gérer les affaires à la place d’une délégation spéciale, la décision a été prise de la démission d’une partie du Conseil municipal. Le repas du troisième âge et celui de fin d’année des agents communaux ont ainsi pu se tenir. Quant aux élections, elles auront lieu probablement en février 2012.
Le candidat du Parti communiste réunionnais rappelle qu’« en 2008, nous avons été brillamment élus face à 6 listes concurrentes, avec plus de 63% ! Tout naturellement, nous reconduisons la même équipe même si certains ont décidé de faire bande à part ! C’est leur choix !! Mais ce n’était pas ce qui était convenu ! », la parole donnée a été trahie.

« Sarkozy doit être battu ! »

La liste conduite par Maurice Gironcel et soutenue par le PCR, c’est la poursuite du programme « adopté et plébiscité par la population de Sainte-Suzanne ». Plusieurs chantiers sont terminés : la Médiathèque Intercommunale Aimé Césaire à l’entrée de ville, l’aménagement du Parc de Loisirs Lucet Langenier, le Bocage avec son stade en eaux vives, le centre de Moringue à la Marine, la ZAC entrée de ville, l’opération Cœur de ville, l’école maternelle Thérèse Damour à Quartier-Français, la ZA de Commune Bègue…
Cette élection, c’est l’occasion de sanctionner la politique de casse sociale de Sarkozy et Didier Robert, qui ont démoli des projets.
« De tout temps, on a su faire face aux manœuvres de la Justice administrative et pénale, le peuple est lucide, tout est clair dans sa tête, la population est mobilisée, Sainte-Suzanne a toujours gagné ! », rappelle avec force Maurice Gironcel : « faire gagner Sainte-Suzanne en février 2012, c’est faire gagner La Réunion ! C’est créer les conditions maximales pour un changement en 2012 à la Présidentielle et aux Législatives ! ». Et de conclure : « Sarkozy doit être battu ! Mettons tous les atouts de notre côté ! Ensemb’ pou un développement solidaire et durable de Sainte-Suzanne ! »


L’engagement de la Section communiste de Sainte-Suzanne

« Si Gironcel lé koupab, nout tout lé koupab ! »

Le 29 novembre 2006, en pleine bataille judiciaire, la Section PCR de Sainte-Suzanne et les associations Ensamb, ensamb et Famm’Ensanb avaient organisé une réunion d’information. Ils étaient plus d’un millier à se rassembler autour d’un mot d’ordre : « Si Gironcel lé koupab, nout tout lé koupab ! ». Ce jour-là, c’était la mobilisation pour lutter contre les manœuvres visant à priver la population de Sainte-Suzanne du maire qu’elle a choisi. Daniel Alamélou s’est dit étonné que les attaques contre Maurice Gironcel surviennent à quelques mois des élections, tandis qu’un message de solidarité de la Députée Huguette Bello était lu par l’association Famm’Ensanb.


Kanalreunion.com