Actualités

Faudra-t-il appeler à libérer RFO ?

Trente ans après les manifestations appelant à libérer FR3

Manuel Marchal / 1er octobre 2009

Le rassemblement historique des Réunionnais minimisé par RFO : c’est l’orientation choisie par le service public d’information. Pourquoi un sujet d’une telle importance est-il traité de la sorte ?

Hier soir, le journal télévisé du service public d’information a débuté par deux faits divers. Puis durant de longues minutes, le service public a monté en épingle le choix d’une association de participer à une manifestation culturelle à Saint-Pierre plutôt qu’à Saint-André. Cela a donné l’occasion à Jean-Paul Virapoullé de bénéficier d’une tribune en direct, où l’objectif était de montrer clairement que bien qu’il ait été rejeté par le peuple, il a malgré tout encore le pouvoir d’influencer. En pleine campagne électorale, nul doute que le message a été reçu cinq sur cinq.
Après un sujet consacré au RSA, puis un autre à l’action de la CNL vient une accusation lancée par le service public à l’encontre de Claude Hoarau. Un journaliste affirme au téléphone que des « gros bras » ont attaqué des partisans de Cyrille Hamilcaro. Bien entendu, aucune image et aucun témoignage ne soutient cette accusation.
Puis c’est un sujet sur la campagne à Saint-Paul, où un nouveau mensonge est proféré. RFO n’hésite pas à affirmer que ce n’est que depuis hier soir qu’Huguette Bello est soutenue par le PCR : « Huguette Bello peut désormais compter sur le soutien du PCR ».
La conférence de presse des collectivités était donc le 9ème sujet du journal télévisé du service public. Voilà comment ceux qui décident des choix éditoriaux de RFO traitent les propositions des élus réunionnais aux États généraux ! Les collectivités répondent pourtant à une demande formulée par le président de la République. Mais pour ceux qui écrivent le scénario des journaux télévisés, pas question que les Réunionnais le sachent, et s’il n’est pas possible de censurer totalement, alors ils font tout pour rendre cette information inaudible. Ceux qui décident d’un tel choix oublient sans doute qu’ils travaillent pour un service public…

M.M.


Kanalreunion.com