Actualités

Favoriser l’intégration de La Réunion dans un monde en plein changement

Perspectives pour les relations entre La Réunion et la Chine

Manuel Marchal / 9 février 2010

Le dernier rendez-vous officiel de la délégation conduite par Kong Quan, Ambassadeur de Chine en France, était une conférence sur "La Chine puissance économique mondiale et les évolutions géo-économiques dans la zone Océan Indien" en présence de plusieurs acteurs économiques. Ce débat a été précédé par une réunion de travail entre l’Ambassadeur de Chine en France, le Consul général de Chine à La Réunion, Zhang Guobin, le président de la Région, Paul Vergès, et le conseiller régional Raymond Lauret, un des artisans de l’approfondissements des relations entre nos deux pays.

L’hémicycle du Conseil régional accueillait hier après-midi une conférence intitulée "La Chine puissance économique mondiale et les évolutions géo-économiques dans la zone Océan Indien". Membres de la délégation chinoise, représentants d’associations culturelles réunionnaises et du monde économique et élus ont participé à un échange susceptible d’atteindre une audience de 1,2 milliards de télépectateurs (voir encadré).
Le président de la Région a introduit le débat en rappelant les grands rendez-vous qui attendent La Réunion lors des prochaines années : application des accords de partenariat économique, remise en cause du protocole sucrier et de l’octroi de mer notamment. Il a aussi indiqué que ces changements se déroulent dans un contexte mouvant. Le monde est en train de changer, il est marqué par l’arrivée au premier plan de pays émergents : la Chine, l’Inde, le Brésil notamment.
Cette transformation verra la Chine devenir d’ici 20 ans la première puissance économique mondiale, devant les Etats-Unis et l’Inde.

Des atouts

C’est donc au moment où sont en train de se produire ses changements qu’est inauguré le Consulat de Chine à La Réunion. Dans ce contexte, quels sont les atouts de La Réunion ? Paul Vergès souligne que la principale richesse de La Réunion réside dans sa jeunesse. Aucun pays de la région n’a en effet une jeunesse ayant un aussi haut niveau de formation. Le président de la Région conclut son intervention par cette interrogation : comment utiliser la richesse de cette jeunesse pour le développement de la Région ?
L’Ambassadeur Kong Quan a ensuite pris la parole pour un exposé en deux parties.
Il a tout d’abord été question des perspectives de développement partagé pour La Réunion et la Chine. L’Ambassadeur a salué « la chaleur de mes amis réunionnais » et a fait part de sa satisfaction d’avoir pu rendre hommage aux ancêtres qui ont traversé l’océan pour venir participer à la construction de La Réunion.
Il a ensuite évoqué l’existence en France d’une Association des entreprises chinoises implantées en France, présidée par le directeur général de la Banque de Chine. Ce dernier va venir séjourner dans notre île. L’Ambassadeur a mis l’accent sur la coopération décentralisée, sur la diversité et le multilatéralisme.
Il a souligné les atouts de La Réunion dans le cadre de l’essor du partenariat entre la Chine et la France. Un essor qui se résume à deux comparaisons entre le moment où la République populaire de Chine et la France ont noué leurs relations diplomatiques voici 46 ans. À l’époque, les échanges économiques avaient été de 100 millions de dollars pour un an, ils sont aujourd’hui supérieurs à 120 millions de dollars par jour. Même évolution pour les échanges humains : 4.000 voyageurs par an entre la Chine et la France il y a 46 ans, 4.000 par jour aujourd’hui.

« Nous mettre au niveau des changements »

L’Ambassadeur Kong Quan a conclu son intervention en insistant sur l’événement important que représentera la Semaine de La Réunion lors de l’Exposition universelle Shanghai 2010. Au moins 70 millions de visiteurs sont attendus durant toute la durée de l’exposition, ce qui permettra à La Réunion d’avoir une importante exposition.
Kong Quan a ensuite évoqué l’impact de la crise mondiale sur la Chine et les mesures prises pour y remédier avec un échange avec la salle (voir encadré).
Paul Vergès a conclu la conférence en situant le renforcement de ce partenariat au moment où le monde connaît de profonds changements. Il a souligné l’importance de « programmer d’une façon organisée le développement de nos relations ». La présence responsable à l’Exposition universelle de Shanghai est essentielle, il s’agira de montrer l’unité des Réunionnais.
Paul Vergès a également insisté sur la création de conditions pour que Air Austral puisse aller en Inde et en Chine, afin qu’il existe un moyen pratique et régulier pour La Réunion d’être reliée aux superpuissances économiques du 21ème siècle. Face aux bouleversements de la mondialisation, Paul Vergès appelle à ne pas se résigner, « nous devons nous mettre au niveau des changements ».
La conférence s’est terminée par un échange mutuel de cadeaux. L’Ambassadeur de Chine en France a ainsi reçu un livre sur la Route des Tamarins, ainsi que le catalogue de la Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise. Évoquant la concrétisation de ce projet, Paul Vergès a mis en avant une des fiertés du peuple réunionnais, celle d’être uniquement composé de descendants d’immigrés.

Manuel Marchal


Les atouts de La Réunion dans le partenariat entre la Chine et la France

Comment La Réunion peut-elle profiter de l’essor du partenariat entre la Chine et la France ? À cette question qu’il pose, l’Ambassadeur Kong Quan répond en quatre points.

1- Les secteurs verts : La Réunion s’implique dans le développement durable. Pour sa part, la Chine s’est engagée à diminuer ses émissions de gaz à effet de serre de 40 à 45% par unité de PIB en 2020 par rapport au niveau de 2005 ; à atteindre 15% d’énergie renouvelable dans son mix énergétique en 2020 ; à planter 40 millions d’hectares d’arbres d’ici 2020.

2- Le tourisme : 700.000 touristes chinois ont visité la France en une année. La création d’un Institut Confucius à La Réunion, le premier de tout l’Outre-mer, est un atout pour favoriser l’augmentation du flux touristique en provenance de la Chine. Une des fonctions de l’Institut Confucius est notamment l’apprentissage du chinois.

3- L’investissement : « le consul général fera un effort pour promouvoir votre île, votre région, à des entreprises chinoises soucieuses de se développer à l’étranger ».

4- La coopération décentralisée : les collectivités locales sont des plates-formes des plus efficaces pour la croissance des PME-PMI, et aussi pour les échanges liés à l’éducation, à la formation, a dit en substance l’Ambassadeur de Chine en France.


1,2 milliard de téléspectateurs

CCTV, la chaine du service public audiovisuel de la Chine, a délégué un journaliste pour suivre la visite de l’Ambassadeur de Chine en France. À ce confrère, il faut également ajouter un reporter de la chaine de télévision Phoenix pour la presse audiovisuelle, et pour la presse écrite une envoyée spéciale de l’agence Chine nouvelle, ainsi que deux journalistes de "Nouvelles d’Europe", le plus important quotidien en langue chinoise diffusé sur le continent européen.
La seule audience de CCTV représente 1,2 milliard de téléspectateur, a souligné Kong Quan, Ambassadeur de Chine en France. C’est donc un public record qui pourra regarder un reportage sur La Réunion.


Kanalreunion.com