Actualités

Fin du RSTA : les travailleurs pauvres sanctionnés

Un acquis de la lutte remis en cause par un gouvernement

Manuel Marchal / 1er juin 2013

Les 100 euros du RSTA ont été gagnés dans la rue en 2009. Mais depuis aujourd’hui, ce dispositif n’existe plus, sur décision du gouvernement. Il faut remonter bien loin pour voir remise en cause une conquête sociale donnant une augmentation de salaire. Cette sanction pèse uniquement sur les travailleurs pauvres.

JPEG - 107.7 ko
C’est la lutte qui a permis d’obtenir le RSTA pour les travailleurs pauvres, et c’est une décision prise dans un bureau parisien qui retire 100 euros de la paie de milliers de Réunionnais.

Si ce qu’écrit "France Antilles" pour la Guadeloupe est vrai (voir ci-après), alors La Réunion court à la catastrophe. Notre confrère écrit que pour 37.000 bénéficiaires en Guadeloupe, il faut compter plus de 100 millions d’euros. Mais au-delà de cette somme, les partenaires sociaux estiment que 80% des bénéficiaires du RSTA vont tout perdre, car ils n’ont pas droit au RSA. Car d’après la CAF de Guadeloupe citée par "France Antilles", 7.000 travailleurs peuvent avoir droit au RSA. Voilà qui montre bien la différence entre les deux dispositifs. Le RSA est une aide sociale attribuée selon la composition de la famille, le RSTA est un complément de salaire compensant en partie la vie chère.
Cela signifie que des dizaines de milliers de Réunionnais vont revenir 4 ans en arrière, avec 100 euros en moins sur leur salaire. Force est de constater que depuis 4 ans, la situation ne s’est pas améliorée, bien au contraire. Ces travailleurs vont donc être dans une situation plus difficile qu’avant les grandes manifestations de mars 2009, celles qui ont permis d’arracher ces 100 euros.
C’est à partir d’aujourd’hui que le gouvernement refuse de prolonger le RSTA. Dans les semaines à venir, les travailleurs ressentiront la diminution de leur salaire. Ce sont les plus pauvres qui sont visés par cette mesure. Cela fait des décennies qu’un coup aussi fort n’a pas été porté aux plus démunis. À quoi joue ce gouvernement ?

 M.M. 


Kanalreunion.com