Actualités

François Hollande gagne 21 points dans les sondages

Une progression jamais vue en un mois

Céline Tabou / 20 janvier 2015

Selon le sondage Ifop-Fiducial pour « Paris-Match » et Sud Radio, diffusé le 19 janvier, François Hollande a enregistré un bond de popularité historique pour atteindre 40 %. Au même moment, la loi Macron, vivement décriée, a été adoptée en commission par les députés.

JPEG - 57.1 ko
Au moment de sa venue à La Réunion, François Hollande était crédité selon les sondages d’une forte impopularité. Tout d’un coup, le président de la République gagne 21 points ce qui fait plus que doubler sa cote de popularité. Pourtant, la situation sociale continue de s’aggraver tandis que des manifestations anti-françaises secouent l’Afrique et l’Asie.

Le président et le Premier ministre, au plus bas dans toute l’histoire de la 5e République, ont vu leur popularité grimper en flèche après les évènements tragiques du 7 au 11 janvier. Une popularité qui fait vite oubliée la politique menée par le gouvernement et contestée par les Français. Parmi la contestation, la loi Macron avait suscité les quolibets de la Gauche et des syndicats, pourtant le projet de loi a été adopté avec quelques retouches en Commission à l’Assemblée nationale.

Une hausse record

Cette hausse record est due à la bonne gestion des attentats, largement saluée dans l’opinion et par les responsables politiques de tous bords. 40 % des Français interrogés ont répondu positivement à la question « approuvez-vous ou désapprouvez-vous l’action de François Hollande comme président de la République ?", contre 19 % en décembre 2014.
De même, le nombre de ceux le désapprouvant diminue à 59 % (-21 points). De son côté, Manuel Valls a remporté 17 points, ce qui le place à 61 % de popularité. Selon l’Ifop, institut de sondage le plus ancien de France, jamais une progression n’aura été aussi forte n’avait a indiqué Frédéric Dabi, qui dirige son département opinion.
Pour qui, « c’est un phénomène rarissime dans l’histoire des baromètres d’opinion ». Le magazine « Paris Match » a indiqué dans son article que « la seule comparaison possible dans l’histoire des enquêtes sur l’exécutif est la remontée de 19 points accomplie par François Mitterrand dans une enquête Ifop-“JDD” entre janvier et mars 1991 au moment de la guerre du Golfe ».

La loi Macron passe en douceur

Alors que l’opinion publique reste marquée par les attentats et la position de l’exécutif vis-à-vis des terroristes et des mesures prochainement engagées pour lutter contre ce phénomène, le projet de loi Macron a été adopté par les députés en commission spéciale.
Des négociations ont eu lieu au sein de la commission spéciale poussant le ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, a admettre des modifications sur les modalités d’autorisations d’ouverture dominicale. Suite à un amendement du rapporteur socialiste Stéphane Travert, ce sont les maires qui auront le dernier mot en matière d’ouverture dominicale.
Le texte initial stipulait que les commerces pouvaient ouvrir cinq dimanches par an sur simple demande, puis aller jusqu’à douze dimanches, avec autorisation du maire. Désormais le maire pourra autoriser, ou non, les 5 premières ouvertures dominicales, et au-delà, pour les 7 suivantes.
Le ministre de l’Economie affronte les frondeurs du PS et d’EELV, qui sont opposés au travail dominical. De son côté, le Front de Gauche veut inscrire dans la loi d’un plancher de compensations. Pour Cécile Duflot, députée écologiste la loi Macron est « un grand bond en arrière, une occasion manquée de changer de modèle ».



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Beaucoup de spécialistes se posaient la question " à qui profite le crime " c’a’d les assassinats du 7 et 8 janvier, les choses sont claires maintenant. La question peut être poser, ces tueries n’auraient- elle pas été programmée, et exécutée par on ne sait quel service ?, et les deux frères suspects ont quand même été abattu par les services de l’ordre établis – qu’ils étaient les assassins désignés, à partir des photos publiées en provenance des services du ministre de la police. Qu’on se remémore, "l’attentat" du 11 septembre aux USA, beaucoup de questions n’ont eu aucune réponse, sinon que la version officielle - qui permit l’agression criminelle des Busch et consort d’une coalition, y compris la France des droits de l’homme "blanc" de l’Irak et de l’Afghanistan avec des milliers de martyrs. Guerre programmée, dans laquelle 5 réunionnais ont laissé leur vie. Nous risquons d’avoir des surprises lorsque la vérité VRAI s’établira.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Beaucoup de spécialistes se posaient la question " à qui profite le crime " c’a’d les assassinats du 7 et 8 janvier, les choses sont claires maintenant. La question peut être poser, ces tueries n’auraient- elle pas été programmée, et exécutée par on ne sait quel service ?, et les deux frères suspects ont quand même été abbatu par les services de l’ordre établis – qu’ils étaient les assassins désignés, à partir des photos publiées en provenance des services du ministre de la police. Qu’on se remémore, "l’attentat" du 11 septembre aux USA, beaucoup de questions n’ont eu aucune réponse, sinon que la version officielle - qui permit l’agression criminelle des Busch et consort d’une coalition, y compris la France des droits de l’homme "blanc" de l’Irak et de l’Afghanistan avec des milliers de martyrs. Guerre programmée, dans laquelle 5 réunionnais ont laissé leur vie. Nous risquons d’avoir des surprises lorsque la vérité VRAI s’établira.

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com