Actualités

François Hollande largement en tête à La Réunion, l’action décisive du PCR

Le résultat du premier tour des Primaires citoyennes à La Réunion

Manuel Marchal / 11 octobre 2011

44% pour François Hollande, 38% pour Martine Aubry. Il aura fallu attendre 24h après la fin du scrutin pour connaître ces chiffres officieux qui ne sont toujours pas affichés sur les lieux publics prévus à cet effet. Pourquoi autant de mystères, malgré tous les moyens mis en œuvre ? Comment interpréter une conférence de presse au motif complètement décalé ?

Tout a commencé dimanche. Malgré le peu de publicité fait par les organisateurs du scrutin, notamment aucune conférence presse, plus de 25.000 Réunionnais se sont rendus aux urnes. Le PCR a été un accélérateur de la participation. La direction du PS local a été surprise par cette participation inattendue. Trois jours avant le scrutin, le Comité central du PCR a appelé à voter pour François Hollande qui s’est engagé par écrit à construire avec les forces du changement à La Réunion un projet partagé. Cet engagement écrit est une marque de respect vis à vis du partenaire. Du reste, Arnaud Montebourg agit de la même façon auprès des finalistes, Hollande et Aubry, avant de prendre sa décision au 2e tour.

Durant l’après-midi de dimanche, des citoyens appellent le journal, ils veulent voter mais ne trouvent pas leur bureau. Cette situation est la preuve du décalage entre les attentes de la population et les objectifs des organisateurs des primaires à La Réunion. Ces derniers souhaitaient-ils une large participation citoyenne ?

Allô allô, la Fédération ?

Alors dans l’après-midi, la surprise d’une conférence de presse.

1) Peu après 17 heures dimanche, les services de presse de Lebreton annoncent une conférence de presse lundi au Tampon avec les principaux dirigeants PS de l’île. Aucun objet n’est donné ; information prise, il s’avère que cette conférence de presse n’a rien à voir avec les primaires, qui sont pourtant l’événement politique majeur. Autre information : les résultats des primaires seront donnés le soir même. Il est conseillé d’appeler à partir de 20 heures au siège de la Fédération pour avoir des précisions sur la communication des résultats.

2) À 20 heures, "Témoignages" appelle la Fédération PS. À l’autre bout du fil, on annonce une communication des résultats par fax entre 21h20 et 21h30. Ne voyant pas de fax à l’heure dite, nouveau coup de téléphone à la Fédération PS, personne ne décroche. En France, les premiers résultats ont déjà commencé à tomber, avec François Hollande devant Martine Aubry.

3) À 21h45, Gilbert Annette apparaît en direct du siège de la Fédération dans Soir Première, journal télévisé du service public. À Nadia Tayama, il annonce que François Hollande est en tête devant Martine Aubry. Comment le sait-il puisque les résultats ne sont pas collectés ? En conclusion de son reportage, la journaliste précise même que « des urnes sont encore en train d’arriver ».
Alors qu’en France, les résultats se consolident, il faut attendre plus de 23 heures pour voir apparaître sur le site national les premières estimations solides envoyées à Paris par la Fédération : 40% pour François Hollande, 38% pour Martine Aubry, sur la base de 60 bureaux sur 137.

Trois jours de mobilisation, 11 points d’écart

Le lendemain, les résultats validés accentuent le retard de la candidate soutenue par l’appareil PS local. Malgré les plus de 6.500 votants à Saint-Joseph, qui ont rapporté plus de 4.000 voix à Martine Aubry, soit la moitié de son résultat définitif, François Hollande est largement en tête.
A en croire quelques déclarations surprenantes hier, le résultat du premier tour des primaires à La Réunion a dépassé ses organisateurs qui ont préféré repousser l’annonce. Malgré tous les moyens employés, le candidat qu’ils soutenaient n’a pas pu être devant.

Trois jours de mobilisation du PCR ont aidé à provoquer le changement attendu. Nul doute que dimanche prochain, avec une semaine de mobilisation supplémentaire, le peuple s’exprimera massivement pour faire respecter sa voix et rappeler la réalité de la situation sociale et politique du pays.

Manuel Marchal


Voici le résultat final des primaires à La Réunion.

Candidats Voix %
François Hollande 9900 44%
Martine Aubry 8087 36%
Ségolène Royal 2864 13%
Arnaud Montebourg 983 4%
Manuel Valls 512 2%
Jean-Michel Baylet 145 1%
Exprimés 22491 100%


Ce graphique fait apparaître l’influence considérable de Saint-Joseph dans les résultats. Un bulletin Martine Aubry sur deux coulé à La Réunion vient de Saint-Joseph.


25% de participation à Saint-Joseph



En enlevant le résultat de Saint-Joseph, François Hollande obtient 56% des suffrages dans 23 communes sur 24, et Martine Aubry plafonne à 25% (graphique de gauche).
Sur le graphique de droite, voici les pourcentages finaux obtenus par les deux candidats arrivés en tête. Manifestement, une seule ville a eu un poids décisif. Depuis dimanche soir ce résultat interroge, comment expliquer qu’à Saint-Joseph le taux de participation atteigne 25%, alors qu’à La Réunion il est en moyenne de 4% ?



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Je pense que François Devrait insister sur le terme "Voter Utile" car il est le candidat à même de battre Sarko.
    Et aussi quand on est une candidate par Défaut il y a là aussi un manque de confiance en soi, un manque crucial de vision pour la France entière et un manque de confiction politique.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • On est entrain de perdre notre identité. Je suis communiste avec toutes ses valeurs humanistes. Peux-etre qu’au PCR ,ce n’est plus le cas.

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • Cher Ano Nyme

      Voici pourquoi le PCR décide de voter pour François Hollande :

      Lettre de François Hollande à Paul Vergès

      Cher Président, Cher Paul,

      Victorin Lurel et Jean-Yves Le Drian ont rencontré les membres de votre Parti. Suite à cette rencontre, je souhaitais m’adresser à vous.
      Je connais bien votre territoire avec les difficultés qu’il rencontre mais aussi avec ses atouts. Après 4 ans de politique de droite marquée par une absence de solidarité et aussi de respect envers les citoyens des territoires d’Outre Mer, j’entends construire - si je suis désigné lors des primaires citoyennes au Parti Socialiste et dans la perspective des élections présidentielles - une nouvelle relation avec les territoires d’Outre Mer.

      Elle s’appuiera sur une décentralisation renforcée et une responsabilisation dc tous les acteurs, en particulier locaux, pour répondre aux priorités que j’ai fixées, à la fois pour la justice fiscale et aussi pour la jeunesse dont je fais une ambition collective pour notre pays.

      Je sais que votre territoire a besoin d’une politique créatrice d’emplois, en particulier pour les jeunes, de soutien à l’activité économique à destination particulièrement des TPE, PME et PMI, d’une politique de logement qui assure la mixité sociale et l’accès de tous à un logement décent. Enfin, d’une politique de formation et d’éducation est absolument nécessaire pour préparer notre avenir et celui de votre territoire.

      J’entends conduire cette nouvelle politique en renforçant le dialogue et l’écoute avec les élus locaux et les collectivités locales et territoriales, car rien ne se décidera plus de manière unilatérale. C’est pourquoi je souhaite, dès que ce sera possible, que nous puissions nous rencontrer pour décider ensemble de ces grandes priorités.

      Veuillez recevoir, Monsieur le Président, mes sincères salutations, et les transmettre à l’ensemble des membres de votre Alliance.

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Prendre position en fonction de ces engagements écrits est-ce perdre des valeurs humanistes ?

      Article
      Un message, un commentaire ?






    • Pour vous éclairer, je vous propose également de lire ou relire notre édito d’hier :

      « Le respect !

      Le mot a été prononcé par François Hollande lors de son intervention dimanche soir. Pour le 2e tour, il appelle au rassemblement « dans le respect et la cohérence ». Voilà de quoi renforcer la position de principe que Paul Vergès, le PCR et l’Alliance ont toujours défendue.

      Nous ne sommes pas la branche réunionnaise du Parti Socialiste français. Nous ne sommes pas la section du Parti Communiste français depuis 1959. Nous ne sommes inféodés à aucun autre parti politique. Nous avons des comptes à rendre aux Réunionnais et à l’Histoire de La Réunion. Nous agissons dans le partenariat avec d’autres forces sociales et politiques. En un demi-siècle, les communistes réunionnais ont acquis une grande indépendance de pensée qui leur a permis d’être respectés dans le monde entier, et réciproquement. A l’ouverture de l’Assemblée Plénière du Sénat, le 2 octobre, c’est à l’aune de cette position de principe « de respect » que le discours de Paul Vergès reçut une ovation unanime de la représentation politique siégeant à la Haute Assemblée.

      Le respect : c’est la démarche de la lettre de François Hollande à Paul Vergès. Dans ce courrier, il s’adresse en particulier aux électeurs qui nous font confiance habituellement et il va au-devant de leurs préoccupations. L’accord sur le contenu vaut soutien et engagement réciproque. Le Comité Central du PCR a validé. De là prend naissance un partenariat sur des bases claires. Le pire et l’irresponsabilité pour un communiste aurait été un vote sur un nom, sans contenu, ni engagement. Jusqu’à ce jour, aucun autre candidat ne s’est exprimé de cette manière. Le représentant de Martine Aubry, lors de sa visite en terre réunionnaise, a décidé totalement de nous ignorer. Comment caractériser cette attitude ?

      « Le respect et la cohérence » servent de base à l’appel lancé par François Hollande vers les candidats du 1er tour, notamment, Arnaud Montebourg et ses électeurs. En clair, il ne s’agit pas de faire une OPA sur son résultat, en faisant fi de ses propositions légitimées par 17% des exprimés. Avant toute décision de sa part, l’intéressé enverra une lettre aux finalistes pour connaître leurs positions sur ses idées fortes.
      Si la démarche de « respect et de cohérence » vaut pour des gens qui sont dans le même Parti socialiste, a fortiori, cela nous interpelle. Assumons notre dignité de Réunionnais et de communistes réunionnais, fiers de l’être ! Plus clairement, « Nou lé pa plis, nou lé pa moin, respek à nou ». En ce jour, anniversaire de la disparition de Laurent Vergès, nous devons toujours exiger le respect de la part des dirigeants de partis français ou autres. Loin de leur manquer de respect, c’est une marque d’estime pour faire progresser nos populations respectives.

      J.B. »

      Article
      Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com