Actualités

François Hollande se laissera-t-il entraîner dans la combine indigne de Claude Hoarau ?

Une demande de grâce présidentielle pour pouvoir se présenter à une élection municipale à La Rivière ?

Témoignages.re / 10 juin 2016

Le Journal de l’île a publié hier un article au sujet de la création d’une 25e commune à La Réunion : La Rivière. Il estime que cette décision pourrait être prise l’année prochaine. Si telle était le cas, cela supposerait des élections municipales anticipées en 2018 au lieu de 2020, car il serait peu probable de laisser s’écouler un délai de trois ans entre le décret de création d’une commune et son application.

JPEG - 38.1 ko

Le Journal de l’île a donné la parole à Claude Hoarau qui annonce qu’il se verrait bien candidat aux élections municipales de 2018 à La Rivière. Compte-tenu de sa condamnation définitive à 5 ans d’inéligibilité en 2015, c’est impossible à moins d’une éventualité : la grâce présidentielle.

Le JIR laisse entendre que Claude Hoarau serait proche de Marc Vizy, conseiller du président de la République pour l’outre-mer.

Pour les Réunionnais, en particulier les communistes, les raisons de la trahison de Claude Hoarau en pleine bataille des élections régionales apparaît donc au grand jour. Il est facile de comprendre son empressement à vouloir imposer à tout prix, y compris celui de la trahison, le soutien du PCR à la liste conduite par Huguette Bello au second tour. C’était en effet la liste représentant le gouvernement socialiste, soutenue par l’Élysée.

Retour sur les faits

Rappelons que conformément aux statuts co-écrits avec Claude Hoarau et votés par Claude Hoarau lors du dernier Congrès du PCR, le Conseil politique est la seule instance du Parti communiste réunionnais habilitée à donner des consignes de vote. Pour le second tour des régionales, cela a été fait le 9 décembre au soir.

Mais avant que cette décision soit prise, un communiqué de l’ancienne section de Saint-Louis, et une prise de parole publique de Fabrice Hoarau, ancien co-secrétaire général du PCR, avaient donné une consigne de vote avant toute décision du Parti. Le but était clairement de faire pression sur les camarades pour obtenir une décision allant dans le sens de Claude Hoarau. Mais pour l’honneur de tous les militants communistes, ces membres n’ont pas capitulé, ont décidé après avoir analysé la situation, et ont pris les sanctions qui s’imposaient.

L’article publié hier par le JIR permet donc d’apporter un éclairage sur les véritables raisons de cette indiscipline. Il donne aussi un élément de réponse à cette question : pourquoi Claude Hoarau n’est jamais venu à une manifestation contre la loi El Khomri ?

La manipulation révélée

Cet éclairage révèle la manipulation subie par des camarades du Sud. Ils sont utilisés pour satisfaire une ambition personnelle : être candidat à une élection municipale en 2018.

Nul doute que l’attitude de Claude Hoarau décrite dans l’article du JIR ne manquera pas d’inspirer Cyrille Hamilcaro. En cas de victoire de la droite en 2017 à la présidentielle, le chef de l’État sera de sa tendance politique. Il ne fait donc guère de doute qu’il accordera sa grâce à Cyrille Hamilcaro, condamné à la même peine que Claude Hoarau. Rappelons que si une municipale a lieu à La Rivière en 2018, une autre se tiendra à Saint-Louis en même temps.

Peut-on imaginer qu’un président de la République puisse se compromettre dans une pareille combine indigne de son rang ?


Kanalreunion.com