Actualités

Gélita Hoarau optimiste fait confiance à la responsabilité des grands électeurs

Hier sur Antenne Réunion

Témoignages.re / 8 septembre 2017

Hier sur Antenne Réunion, Gélita Hoarau a été interviewée dans le journal télévisé. Elle a fait part de son optimisme et fait confiance à la responsabilité des grands électeurs. Voici en substance le contenu de cet entretien.

JPEG - 91.8 ko
La filière canne-sucre est sous la menace de la mondialisation ultra-libérale. Gélita Hoarau avait soutenu le mouvement des planteurs et était venue échanger avec ceux qui campaient devant la préfecture, accompagnée notamment par Maurice Gironcel et Gilles Leperlier.

Quels soutiens et quels alliés ?

Gélita Hoarau - Nous avons un rassemblement et des alliés sur la liste avec la présence du président de Demain La Réunion, nous avons aussi le mouvement de Gilles Leperlier, Nou lé Kapab. Depuis la mi-juillet, je mène la campagne, je rencontre les grandes électrices et les grands électeurs. C’est avec un grand optimisme que je continue ma campagne, et que j’ai déposé ma candidature.

Quel est votre potentiel de voix ?

Gélita Hoarau - J’ai rencontré un grand nombre de grands électeurs, je m’adresse à des hommes et à des femmes qui sont libres, qui sont conscients, qui sont responsables et qui se disent prêts à travailler sur un projet de développement. Nous avons beaucoup de points en commun. J’ai un potentiel de voix qui se situe dans les 1.346 grands électeurs et j’ai confiance en ces hommes et en ces femmes que j’ai rencontrés, parce que comme moi, tous les jours, ils voient la misère, la précarité, les problèmes de logements, d’illettrisme… Ils sont conscients qu’il faut changer tout cela. Il est temps. C’est pourquoi j’ai intitulé ma liste « Une nouvelle ambition pour La Réunion » car il y a une adhésion du plus grand nombre des grandes électrices et grands électeurs. Je suis très confiante.

Présidentielle et législatives avaient laissé penser à un rapprochement possible entre le PCR, le PLR et le Progrès. Pourquoi cela ne s’est-il pas concrétisé ?

Gélita Hoarau - Il faudra leur demander pourquoi. J’ai fait la démarche auprès du PLR en premier. Toutes les personnes, responsables politiques, que j’ai rencontré m’ont dit que je suis légitime pour être la tête de liste. J’ai proposé au PLR de faire une liste commune, de partager même le mandat, ils ont refusé.


Kanalreunion.com