Actualités

Gélita Hoarau solidaire des maires de La Réunion contre la baisse du nombre d’emplois aidés

Rassemblement des maires pour les emplois aidés

Témoignages.re / 10 août 2017

Hier matin à l’appel de l’Association des maires de La Réunion, un rassemblement de protestation contre la baisse du nombre d’emplois aidés à La Réunion avait lieu ce 9 août devant la Préfecture.

JPEG - 70 ko
Gélita Hoarau et Maurice Gironcel aux côtés de Stéphane Fouassin, président de l’Association des maires.

La quasi-totalité des communes étaient représentées par leur maire ou son représentant. Compte-tenu de l’importance des emplois aidés dans le fonctionnement des écoles, les maires ne seront pas en mesure d’assurer la sécurité dans les écoles si l’État ne répond pas à la revendication des élus : maintien de l’effort de l’État en termes de co-financement des emplois aidés. La rentrée scolaire risque donc d’être reportée à La Réunion.

Plusieurs parlementaires sont venus apporter leur solidarité, parmi eux la sénatrice Gélita Hoarau. Maires et parlementaires ont été reçus par le préfet. À l’issue de la rencontre, la sénatrice a déclaré ceci :

« Je suis solidaire de tous les maires, ils ont un gros souci à gérer. Le président de la République a pris l’initiative de dédoubler les classes pour la réussite des enfants. C’est une intention louable, d’autant plus que toutes les écoles de La Réunion sont en zone d’éducation prioritaire.

Mais quand les moyens humains ne sont pas mis en face, comment alors parler de réussite ?

Le projet des maires est en effet de contribuer à la réussite scolaire des enfants, mais ils vont manquer de moyens. C’est l’inquiétude des parents et des enseignants, ainsi que dans les associations.

Il faut donc trouver rapidement une solution. »