Actualités

Gilbert Ramin, section de Saint-Joseph : « L’assemblée générale était une excellente chose »

Que retiens-tu de notre Conférence Extraordinaire de ce 30 septembre 2012 ?

Témoignages.re / 10 octobre 2012

Depuis 50 ans, le problème est le même. On commence trop en retard. Quand on parle de reconstruction, il faudrait penser à cela. On ne peut pas faire venir les gens à 8h30 et commencer à 10h, pour finir à 13h30. Les gens attendent et quand Paul Vergès parlent les gens sont déjà partis. A chaque fois, c’est comme ça, les gens partent qu’ils sont fatigués, il fait trop chaud. Ensuite, il aurait fallut avoir quelqu’un au fond de la salle pour expliquer aux gens qu’ils sont venus pour apprendre et s’informer car les interventions étaient très intéressantes. Surtout qu’après avoir travaillé pendant trois mois, les interventions faisaient le bilan, tout le bruit de fond était désagréable, on n’entendait pas bien.

J’ai trouvé que les discours étaient un peu longs, personne n’écoutait plus. C’était une conférence mais tout ce qui a été dit été captivant, instructif, c’était des discours travaillés, cela prouve que notre parti n’est pas mort.
D’autant qu’aucun parti ne peut réunir près de 1.300 personnes un dimanche matin. Il y a de l’espoir et un réel projet pour La Réunion. Pour le congrès, je pense qu’il faut faire comme avant, sur trois jours. Le vendredi après midi, tout le monde prenait la parole, chacun pouvait dire ce qu’il avait à dire, pareil le samedi matin, on intervenait tous, pas pour dire des futilités mais pour faire avancer le parti. Enfin, le dimanche, il y avait des interventions, car la presse et les invités étaient présents. Il ne faut pas que le congrès soit une grande messe, ou personne ne parle, les discours sont préparés, et même si l’on discute dans les sections, les gens veulent toujours parler lors de grands évènements comme cela pour pouvoir donner leur opinion et analyse.
L’assemblée générale était une excellente chose, après tout ce qu’on a vécu, les trahisons, la presse qui nous matraque, les attaques du PS et de l’UMP, on a démontré que notre parti est toujours debout. On est sur la bonne voie, tous ceux qui ont pensé qu’on était mort, ils verront que le parti n’est pas mort.

Le discours d’Elie Hoarau était excellent. Je ne suis pas d’accord quand il dit qu’il prend la responsabilité des problèmes au sein du parti. Je dis non parce qu’il n’est pas seul, le problème c’est qu’il y a un secrétariat, un comité central, donc une responsabilité collective, qu’il prennent une petite part, je comprends mais tout le monde a sa part de responsabilité.
Même dans les sections, qu’est ce qu’on a fait ? Est ce que l’on a occupé le terrain comme il fallait ? Je tiens ma part de responsabilité à Saint Joseph. Chacun doit dire je suis responsable de ce qui s’est passé, pas besoin de pointé du doigt untel ou untel.
Je ne suis pas d’accord quand on tire sur Elie et Paul, ils ont sacrifié leur vie pour le parti. Aujourd’hui, on leur tire dessus et sur ceux qui sont quittés leurs emplois et se sont sacrifiés, mais il ne faut jamais oublier qu’avant de critiquer, il faut faire son mea culpa. Nous, qu’est ce qu’on a fait pour le parti ?


Kanalreunion.com