Actualités

Haut niveau d’activités sur le territoire de la CINOR

Poursuite de l’application d’un plan d’investissements de 210 millions d’euros

Témoignages.re / 28 février 2013

Maurice Gironcel a tenu hier une conférence de presse pour faire un état d’avancement des projets en cours et des chantiers réalisés mis en œuvre grâce à la CINOR. Plusieurs projets concerneront Saint-Denis : centre aquatique du Butor, construction d’un pont remplaçant le radier du Chaudron, et la Cité des Arts.

JPEG - 30.8 ko

« 2013 s’annonce comme une année remarquable » , annonce Maurice Gironcel, président de la CINOR, « une année marquée par un niveau d’activités très important dans les actions et dans la mise en œuvre de nos projets d’investissements programmés sur la mandature en cours, avec la livraison et la mise en service d’équipements structurants et de proximité, l’ouverture de chantiers et la poursuite des projets » .

Dresser cet état des lieux dans le cadre de ce point d’étape donne au président de la CINOR l’occasion de mettre en avant le travail soutenu des prédécesseurs, ainsi que celui des agents et des cadres de la CINOR, et dont Maurice Gironcel salue l’implication active et permanente.

« Tout cela a été rendu possible parce que la CINOR est une collectivité qui va de l’avant et qui est respectueuse de l’esprit de coopération intercommunale, comme en témoignent les orientations prises de manière collégiale ainsi que la présidence tournante entre Saint-Denis, Sainte-Marie et Sainte-Suzanne aujourd’hui » , explique Maurice Gironcel.

« Nous avons voulu un projet de territoire partagé et équilibré. Pour cela, nous allons disposer d’un document de référence : le SCOT (Schéma de Cohérence Territorial). Actuellement en phase de finalisation, il décline les orientations pour l’aménagement du territoire s’appliquant à nos trois communes » . Il s’agit d’organiser l’aménagement et le développement, de répondre au besoin de la population et des entreprises en mettant en valeur le potentiel de notre territoire.

Pour la période 2010-2014, ces orientations sont traduites dans un Programme pluriannuel d’Investissement (PPI) de 210 millions d’euros qui définit les projets de l’Intercommunalité en matière d’équipements structurants pour la mandature. Cet outil de programmation des investissements — établi en étroite concertation avec les communes membres et validé en 2009 — constitue la feuille de route de la communauté agglomération.

« Cette dynamique de l’action est enclenchée cette année encore » , ajoute Maurice Gironcel, « en 2013, nous engagerons un budget de 82,79 millions d’euros. Il s’agira pour la CINOR de poursuivre cette démarche de développement global, solidaire et durable du territoire pour répondre aux besoins immédiats de la population. La CINOR s’impose ainsi comme un acteur incontournable et important en matière de commande publique qui concourt à la création d’activités générant l’emploi. Ce qui permettra d’atténuer les effets de cette crise économique et sociale terrible qui, je le crains, est appelée à perdure » .

Parmi les grands chantiers lancés par la CINOR cette année, il y a le centre aquatique de Saint-Denis entre le Boulevard Sud et l’avenue de Lattre de Tassigny. La pose de la première pierre aura lieu mercredi prochain.

La construction d’un pont pour remplacer le radier du Chaudron sera un autre grand chantier de la CINOR lancé cette année.

Les chantiers réalisés

- L’École Municipale de Musique de Beauséjour,

- le Stade en Eaux Vives du Bocage,

- les pôles d’échanges et de correspondances de Ruisseau Blanc à la Montagne, de la Route Digue-Butor, ou encore celui de Sainte-Marie,

- les salles de restauration, rénovées et agrandies des Flamboyants, des Tamarins, des Églantine.

Tous ces équipements seront mis en service cette année et vont permettre de répondre aux besoins immédiats de la population et, aussi, participer à la création de nouveaux emplois.

Les chantiers en cours

- Dernière ligne droite pour la livraison des STEP du Grand Prado et des Trois Frères,

- construction du Centre Aquatique et de loisirs de Champ-Fleuri, avec la pose de la première pierre prévue le mercredi 6 mars,

- projet d’aménagement du Cœur Vert Familial à hauteur de 2 millions d’euros, correspondant à l’aménagement des aires de pique-nique et des rondavelles pour la restauration,

- début des travaux de réaménagement des rues Desbassyns-Médard-du Rond Point de la Rivière des Pluies à la Grande Montée,

- réalisation d’un ouvrage de franchissement de la Ravine du Chaudron à l’Entrée Est de Saint-Denis pour enfin s’affranchir de ce passage en radier. Plus de 2.200 usagers empruntent chaque soir ce radier,

- travaux de la Cité des Arts autour du Palaxa alors que le Projet Centre Culturel de Quartier Français est actuellement en cours d’études.
280 millions investis en 5 ans

• Le PPI s’inscrit dans le cadre d’un développement durable porteur de projets prioritaires pour chaque commune. Il touche à tous nos domaines de compétences pour un montant prévisionnel global, sur la période 2010-2014, de 210 millions d’euros avec pour les postes les plus en vue :

- 71,7 millions d’euros pour les équipements liés au développement économique et touristique,

- 56,5 millions d’euros pour les transports et déplacements,

- 43 millions d’euros pour la culture, l’aménagement et l’habitat.

À ces 210 millions d’euros, s’ajoutent les 70 millions d’euros engagés sur 4 ans sur les investissements en matière d’assainissement des eaux usées.

Pour financer ces projets, la CINOR a mobilisé 52,7 millions d’euros d’emprunts.
L’impact de la baisse des subventions de l’État

• Le Gouvernement doit avoir pleinement conscience que chaque coupe budgétaire au niveau national implique autant d’arbitrages dans les budgets locaux, rappelle Maurice Gironcel, suite à l’annonce d’une diminution des subventions. « Très concrètement, cette baisse des dotations, si elle se concrétise, aura un impact direct sur les services à la population (au risque d’en diminuer la qualité), sur l’investissement public et donc sur l’économie locale » .
Modernisation des transports collectifs

• En matière de développement des transports en commun, 2013 sera l’année de la finalisation du Plan de restructuration du réseau Citalis, avec l’arrivée des fameux bus BHNS (bus à haut niveau de services), ce qui va permettre ainsi de moderniser et de développer l’offre. La livraison en début d’année de 3 pôles d’échanges sur le territoire s’inscrit dans cette dynamique.

La CINOR travaille en outre, à plus long terme, sur les autres projets d’infrastructures de transports que sont : l’Extension du TCSP/Université, l’Extension du TCSP vers l’Est ; l’amélioration des conditions d’accès pour les personnes à mobilité réduite et le transport à la demande ; et, parallèlement, la CINOR poursuit sa politique de travaux de modernisation sur des voies structurantes et de liaisons ainsi que sur la voirie communautaire (pour un montant de 23 millions d’euros pour la période 2012-2015).
Le Plan vert de la CINOR

• La CINOR poursuit son « plan vert » basé sur la réduction, le recyclage et la valorisation de nos déchets.

Enfin, dans le cadre de la valorisation des déchets, il est prévu la construction d’une ressourcerie ainsi que d’une plate forme de démantèlement de déchets encombrants, projets porteurs de perspectives en termes de créations d’emplois.

« J’ajoute que nous avons le souci d’intégrer dans nos marchés une clause d’insertion qui nous a permis en 2012, sur la base de 51.000 h à temps complet, d’insérer 30 personnes » , conclut Maurice Gironcel.
Lancement de "CINOR Infos"

• Maurice Gironcel a annoncé hier le lancement du journal de la Communauté d’agglomération : « CINOR Infos, le journal des « z’habitants » du territoire dont la finalité consist era à mieux informer, mieux expliquer ce que nous sommes, ce que nous faisons à court et à moyen terme et ce que nous projetons pour les années à venir » .


Kanalreunion.com