Actualités

Henri Fred Alanvert et Gilberte Galtier, candidats PCR dans le 2ème canton du Tampon

Élections cantonales

Sophie Périabe / 22 janvier 2011

La Section PCR du Tampon a présenté hier ses candidats pour les prochaines élections cantonales dans le 2ème canton. Henri Fred Alanvert et sa suppléante Gilberte Galtier ont été choisis par la section et leur candidature validée par le secrétariat du parti.

La Plaine des Cafres est le second canton renouvelable de la commune du Tampon. Un canton rural où l’agriculture est omniprésente et où le taux de chômage est l’un des plus élevés de l’île. « Avec l’arrêt des grands travaux notamment, nous n’avons jamais connu un taux de chômage aussi élevé », indique Yves Grondin, responsable de la Section communiste du Tampon. Le Conseil général peut et se doit de remédier à cette situation catastrophique. « Dans l’aide à la personne, dans l’environnement, on peut créer plus de 10.000 emplois, qu’est-ce qu’on attend pour le faire ? », demande Yves Grondin.
Selon Henri Fred Alanvert, le Département peut également créer des emplois dans le BTP, notamment en investissant dans la construction de collège. « Le 17ème Km a besoin d’un collège pour désengorger l’établissement actuel, avec une SEGPA professionnelle élevage/boucherie/charcuterie », avance le candidat. Toujours concernant l’élevage, Henri Fred Alanvert préconise la création de chambres réfrigérées (investissement financé à hauteur de 60% par le Conseil général) au sein des exploitations pour que l’éleveur puisse préparer et vendre directement sa viande, « ça créera des emplois, ici à La Plaine des Cafres ». En effet, aujourd’hui, « les éleveurs sont pris à la gorge, ils vendent le bœuf entre 3,5 et 5 euros le kilo, et dans les grandes surfaces, les consommateurs retrouvent ces viandes entre 17 et 25 euros le kilo », dénonce Henri Fred Alanvert.
Pour aider les entrepreneurs à s’installer, le candidat communiste propose la création d’une zone d’activité au 19ème Km.
Enfin, s’il est élu, Henri Fred Alanvert travaillera en faveur d’un redécoupage communal, « pour que La Plaine des Cafres devienne une commune à part entière ».
Un comité de soutien a été mis en place pour aller à la rencontre de la population et leur expliquer qu’une autre politique est possible.

 SP 


Kanalreunion.com