Actualités

Hommage du 9e Congrès du PCR à Paul Vergès

Retour sur l’événement

Témoignages.re / 7 février 2017

Ce 5 février dans la salle Rwa Kaf à Sainte-Suzanne, le 9e Congrès du PCR a rendu un vibrant hommage à Paul Vergès, le dirigeant communiste réunionnais récemment disparu. Cela s’est fait par une exposition rappelant trois combats menés par Paul Vergès : la reconnaissance du Maloya, la lutte contre le changement climatique, solidarité avec le combat du peuple chagossien. Juste avant le début des travaux, les trois panneaux de l’exposition ont été présenté au pied du podium. Ary Yée Chong Tchi Kan avait la responsabilité de rendre cet hommage, voici le contenu de son discours :

PDF - 6.9 Mo
Pour voir tous les panneaux de l’hommage à Paul Vergès, cliquer sur l’image ci-dessus.

Hommage à Paul Vergès : “Un homme de l’Histoire, l’Histoire d’un Homme”

Chers délégués,
Chers invités,
Amis et Camarades,

« Depuis 58 ans, c’est le premier Congrès du PCR qui se tient en l’absence de Paul Vergès. L’instant est symbolique. Nous l’avons voulu solennel.

A travers cette exposition, le PCR veut faire réfléchir sur le lien qui unit l’Homme et l’Histoire. Paul Vergès a marqué l’Histoire, c’est-à-dire qu’il a pris des décisions qui ont changé le cours des évènements ou qui pèseront sur l’avenir. Son œuvre est immense. Un inventaire s’impose.

Pour l’heure, retenons qu’il a fait entrer le peuple réunionnais dans l’Histoire, en le dotant d’une conscience, de moyens de lutte politique et d’une pensée spécifique. Les convictions de Paul Vergès ainsi que son engagement ont été si profonds qu’à 91 ans, il était toujours en activité.

JPEG - 162.9 ko

Voici 3 exemples supplémentaires tirés de cette vie politique exceptionnelle.

Le Maloya

En1976, le 4e Congrès du PCR lance le Maloya. Les 2 premiers trente-trois tour portent notre marque de fabrique. Le 1er octobre 2009, l’UNESCO inscrit le Maloya au patrimoine culturel de l’Humanité. Le dossier a été porté par la Région Réunion sous la mandature de Paul Vergès, avec le concours de la Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise (MCUR). Aujourd’hui, tout le monde (ou presque) chante et danse le Maloya. Le groupe Lagarrigue continue la tradition et fête le 40e anniversaire du Maloya par un album.

Lutte contre le changement climatique

Paul Vergès était président de l’ONERC : Observatoire National pour les Effets du Réchauffement Climatique. Son vice-président et Directeur de l’Observatoire, Michel Laurent dit de lui qu’il était « Pionnier dans la mobilisation politique pour faire de la lutt
e contre le dérèglement climatique une priorité nationale, le sénateur Paul Vergès créa dès 2001 l’Observatoire National pour les Effets du Réchauffement Climatique (ONERC). Il est également à l’origine de la stratégie nationale d’adaptation au changement climatique puis de son plan de mise en œuvre.

Il a présidé activement le Conseil d’Orientation de l’ONERC pendant 15 ans et interagi étroitement avec mes équipes jusqu’à ses derniers jours. Les lecteurs de la lettre trimestrielle aux élus « Le climat change, Agissons » et du rapport annuel de l’ONERC sur le changement climatique regretteront les éditoriaux du sénateur dans lesquels il exprimait si bien ses convictions dans la lutte contre le dérèglement climatique »

Cet homme qui a tant donné pour La Réunion et l’Humanité n’a pas eu 5 minutes dans les médias réunionnais pour expliquer les enjeux de la COP21, en décembre 2015. Cet acharnement à maintenir les Réunionnais dans l’ignorance est un acte antidémocratique, voir criminel ; c’est surtout l’illustration qu’une classe sociale domine sans partage. L’objectif est de préserver le régime néo-colonial qui perdure depuis 70 ans. Il ne faut pas dire du bien des Communistes.

Solidarité avec les Chagossiens

Paul Vergès a été un fervent soutien de la lutte du peuple des Chagos pour le respect de ses droits et pour la dignité. Les Chagossiens ont été vidés de leurs îles natales par la Grande-Bretagne pour permettre à l’armée américaine d’installer une grande base militaire, à Diego-Garcia. Humainement et politiquement, il est impossible de passer sous silence ce crime contre l’humanité, qui est accompli dans notre voisinage immédiat. Dans un courrier mémorable que Mme Rita Bancoult, la figure tutélaire de ce peuple, a adressé à l’Ambassadeur de Grande-Bretagne, à Maurice, elle exprime le souhait de pouvoir mourir sur ses terres et être enterrée auprès de ses enfants. Elle vient de décéder à l’Ile Maurice, le 19 décembre dernier.

La présence d’une délégation de Chagos au 9e Congrès du PCR est l’assurance qu’après la disparition de Paul Vergès, la solidarité avec leur combat fondamental continue, jusqu’à ce que ce peuple de l’Océan Indien retrouve sa terre… Et que commence, enfin, la vraie coopération régionale entre les peuples voisins. Une coopération libre, égale et fraternelle.

Je forme le vœu que cette modeste exposition soit complétée par d’autres panneaux afin d’instruire les Réunionnaises et les Réunionnais sur leur rôle et leur place dans l’Histoire. Il serait bien le 9e Congrès annonce la réalisation d’un institut Paul Vergès ou quelque chose d’équivalent pour valoriser tout son héritage politique et intellectuel.

Camarades et amis,

Merci de votre présence à ce 9e Congrès. Continuons l’œuvre de Paul Vergès. Longue vie au Parti Communiste Réunionnais !


Kanalreunion.com