Actualités

Hommage et émotion pour Jean-Yves Langenier et vœux de victoire pour Loulou

Dernier Conseil municipal du Port avant les élections du 23 mars

Correspondant Témoignages / 22 février 2014

Ce jeudi, plus de 400 personnes se sont retrouvées dans la salle et la cour de la mairie du Port pour participer à la dernière séance du Conseil municipal dirigé par Jean-Yves Langenier. Cette foule impressionnante a ouvert la réunion des élu(e)s par de nombreuses ovations très chaleureuses, en chantant très fort : « Jean-Yves, Jean-Yves, Jean-Yves !!! ». À la fin du Conseil, il y eut des hommages pour Jean-Yves Langenier et des vœux de victoire pour Henri Hippolyte.

JPEG - 47.8 ko
De gauche à droite, Michel Séraphine, Willy Testan, Jean-Yves Langenier, Brigitte Croisier-Langenier, Alain Caparin, Henri Hippolyte et Mémouna Patel saluent le public…
JPEG - 46.2 ko
…qui exprime avec enthousiasme et émotion sa reconnaissance au maire du Port et son soutien chaleureux à Loulou.
(photos A.D.)

La mobilisation des militants communistes du Port fut vraiment très forte pour cet événement historique que constitue le dernier Conseil municipal avec le maire Jean-Yves Langenier. Cette séance fut marquée comme tous les mois par le vote de nombreux projets de la municipalité pour le mieux vivre ensemble de la population portoise et le public a notamment constaté que quasiment tous les points à l’ordre du jour ont été votés à l’unanimité, y compris par l’opposant Olivier Hoarau.
En effet, celui-ci n’a pu qu’approuver les décisions du Conseil municipal pour améliorer les conditions de vie des Portoises et des Portois, même s’il passe son temps actuellement en campagne électorale à accumuler les mensonges et les dénigrements ridicules contre la politique menée par l’équipe de Jean-Yves Langenier. Une équipe dont il a fait pourtant partie pendant plusieurs années depuis 2008 et qu’il a fini par trahir pour diviser la population à son profit personnel.

« Une équipe soudée »

À la fin des délibérations des élu(e)s, plusieurs militantes et militants ont tenu à prendre la parole afin de féliciter Jean-Yves Langenier pour l’œuvre qu’il a accomplie à la direction de la Commune du Port depuis plus de vingt ans. Ainsi, l’adjoint et secrétaire de la Section communiste, Virgil Rustan, a souligné « ses compétences, sa vision de l’intérêt général, sa modestie, sa discrétion et sa fidélité à son idéal communiste ».

L’adjoint et responsable syndical CGTR Michel Séraphine a également fait un discours très intéressant que nous publions ci-après avec des inter-titres de "Témoignages". De même que la jeune militante Marie-Lourdes Maillot et d’autres élu(e)s comme Loulou (Henri Hippolyte), Haribou Zoubert et Mémouna Patel. Jean-Yves Langenier les a remercié(e)s pour ces éloges mais il a ajouté que « c’est une équipe soudée qui a permis de continuer la politique de transformation de la ville du Port lancée en 1971 par Paul Vergès » et il a promis de continuer à être au service du peuple réunionnais à la fin de son mandat dans un mois.

Michel Séraphine : « Jean-Yves, merci tout simplement »


« Monsieur le maire, chers collègues, chers camarades, mesdames, messieurs. Le dernier Conseil municipal de ce mandat démarré en 2008 vient donc de s’achever ce soir, et avec lui se tourne une page. Une page de notre histoire, une page de l’histoire de cette ville du Port, au nom de laquelle nous sommes réunis ici.
C’est une page qui se tourne mais le livre du fonnkèr portois ne se referme pas pour autant : au contraire, cette page qui se tourne ouvre de nouvelles perspectives et de nouveaux chapitres à écrire.
Jean-Yves, c’est à toi que je souhaite m’adresser ce soir, toi qui pendant plus de 20 ans a présidé aux destinées de notre commune, toi qui nous a accordé ta confiance, toi qui n’a jamais ménagé tes efforts ni ton énergie pour faire de cette ville ce qu’elle est devenue aujourd’hui, une ville dont nous sommes fiers, une ville pionnière, une ville en pleine évolution, une ville en mouvement, une ville dynamique.

Tendre le flambeau


Ce dynamisme a été impulsé dès 1971 par l’équipe de Paul Vergès, avec la définition d’un plan d’urbanisme directeur ; plan que nous avons mis en œuvre au cours des mandats qui ont suivi. Il appartiendra désormais à ceux qui ont choisi de s’investir pour notre ville du Port en sollicitant le suffrage des électeurs, de porter haut le rêve portois, la fierté portoise et les combats portois.
Au nom des collègues du conseil municipal et des camarades de combat, au nom des collaborateurs et de l’administration communale, au nom de l’assemblée présente ce soir, je salue le travail acharné et toujours au service des autres que tu as mené de manière exemplaire au cours de ces mandats successifs. Je salue aussi cette volonté indéfectible qui a été constamment la tienne, au cours de ce mandat, de donner sa chance à une nouvelle génération et de tendre le flambeau aux forces vives et progressistes de la Ville du Port.

La tâche reste immense


Il était effectivement de notre devoir et de notre responsabilité d’élus, de militants et de Portois engagés, de tout mettre en œuvre pour préparer la relève politique. Tu n’as eu de cesse de rappeler que ce mandat qui arrive à son terme devait être celui de la transition.
Comme à ton habitude, Jean-Yves, l’homme d’honneur que tu es a su mettre en accord ses paroles et ses actes. Et c’est pourquoi ce soir, nous avons — avec une émotion palpable et partagée, mais aussi avec le sentiment du devoir accompli même si la tâche reste immense et les défis redoutables — à transmettre symboliquement le flambeau à celles et à ceux que le suffrage universel désignera dans un mois.

Vœux de victoire à Loulou


Permettez-moi de souligner à ce sujet l’excellente prestation réalisée hier soir sur le plateau télévisé de Réunion Première par le candidat de la majorité municipale, notre collègue adjoint au maire et conseiller général, notre camarade, Henri Hippolyte. Il a brillamment démontré sa capacité à diriger notre commune, selon des principes et des valeurs qu’il a développés à tes côtés et au sein de notre équipe municipale : le respect, la dignité, l’abnégation, le partage, la solidarité, la sincérité, la loyauté. Je tiens à lui adresser nos chaleureux vœux de victoire, pour que cette ville qui l’a vu naître, grandir et s’affirmer, la Ville du Port, continue de regarder vers la mer avec fierté.

Un moment solennel


Chers amis, chers camarades, l’enthousiasme et l’émotion qui nous étreignent et accompagnent ce moment solennel et historique nous dictent également d’avoir une pensée pour ceux qui avaient démarré cette belle aventure au sein de notre équipe municipale, en 2008, et qui nous ont malheureusement quittés depuis. Je veux parler de nos camarades que la maladie a emportés : Jean-René Bellon et Nadège Bénard. Je tenais aussi ce soir à rendre hommage à leur mémoire.
Jean-Yves, merci tout simplement. Et pour une fois, permets-moi de reprendre une citation que tu nous as fait connaître et qui nous guide désormais. Elle est signée du Grec Thucydide : "Ce n’est pas le nombre des navires ou l’épaisseur des murailles qui font la force de la cité mais la volonté de ses habitants". »


Kanalreunion.com