Actualités

Huguette Bello : « Aucun gouvernement n’a jamais été aussi néfaste à notre jeunesse »

Témoignages.re / 10 novembre 2011

Mardi soir, la députée de La Réunion est intervenue à la tribune de l’Assemblée nationale pour condamner fermement un budget de régression sociale. Voici des extraits de son discours :

Le chômage explose. Il faut remonter à 2007 pour retrouver la dernière baisse. Six jeunes sur dix sont désormais sans emploi. Même en Grèce, le ratio n’est, si je puis dire, que de quatre sur dix. La jeunesse paie au prix fort la dégradation du marché de l’emploi, c’est là une situation sans équivalent dans l’Union européenne. Et c’est sur cette jeunesse que s’abattent les mesures de suppressions de postes dans l’Éducation nationale. Résultats aux évaluations, taux d’illettrisme, sorties sans qualification deux fois plus élevées, aucun de ces marqueurs de l’échec scolaire n’a réussi à alerter le gouvernement sur les conséquences de sa politique éducative dans le contexte réunionnais. Changez votre slogan. Aucun gouvernement n’a jamais été aussi néfaste à notre jeunesse.
Il ne faut guère compter sur le budget de 2012 pour trouver une éclaircie. Entre la suppression, y compris pour les TPE, de l’abattement de 30% sur les bénéfices et le coup de rabot annoncé à hauteur de 10% (et sans doute de 15%) qui se traduira par une nouvelle diminution de l’aide fiscale destinée à favoriser les investissements productifs (ce qu’on appelle le « Girardin industriel »), les dispositifs de soutien à l’investissement économique Outre-mer vont non seulement être à nouveau amputés de centaines de millions d’euros, mais aussi devenir de plus en plus illisibles.
Faute d’investissement, la dégradation du tissu économique risque de se poursuivre, les emplois de continuer à disparaître et la production locale de s’effondrer. Ce qui rendra encore un peu moins opérante la grande ambition présidentielle du développement endogène.

An plis ke sa

Conseil général : quel modèle de développement économique ?

Dans un communiqué, le Conseil général réagit à la fin du dispositif "Scellier" de défiscalisation dans la construction de logement. « Quel modèle pérenne de développement économique choisit-on pour La Réunion ? », interroge l’assemblée qui constate qu’« après la remise en cause du projet GERRI, après le coup de rabot sur les « niches » fiscales, avec le budget de l’Outre-mer vu à la baisse l’année dernière, nous ne savons plus sur quoi va reposer le modèle de développement endogène ».

CAPEB : « arèt totoch a nou !!!! »

Suppression du PTZ + dans l’ancien, coup de rabot de 20 % sur le crédit d’impôt développement durable et fin du dispositif Scellier outre-mer en 2012 : tout cela suscite les craintes de la CAPEB. L’organisation patronale « interpelle nos élus et leur demande de faire leur travail de parlementaire pour défendre les intérêts de l’économie réunionnais ! » « Quel avenir pour le BTP Réunionnais en 2012 ? », interroge la CAPEB :


Kanalreunion.com