Actualités

Ils veulent créer un nouveau parti politique pour combattre le PCR

Après Sainte-Suzanne, la clarification continue à Saint-Paul

Témoignages.re / 24 mars 2012

La déclaration d’un adjoint d’Huguette Bello confirme bien pourquoi la députée sortante a décidé de devenir une adversaire des décisions du Parti communiste réunionnais. Son objectif, c’est de créer un nouveau parti politique, c’est Emmanuel Séraphin qui le dit.

Jusque-là, il y avait des déclarations publiques contre la ligne politique définie collectivement dans les instances du Parti : Régionales, Cantonales, Sénatoriales. Dans les médias, cette démarche était présentée comme courageuse et la personne comme une victime systématique du PCR.
Parfois, c’est dans les résultats publics qu’on décèle l’opposition interne. À Saint-Paul, aux élections de Député européen, Elie Hoarau, secrétaire général du PCR, arrive derrière Penchard, candidate de l’UMP. Aux Primaires citoyennes, le candidat du PCR, Hollande, fait 37% à Saint-Paul quand Le Port et La Possession réalisent 67%. Ils ne font plus que contester, ils organisent l’échec des décisions de la Direction du PCR.

Tout s’éclaire

Emmanuel Séraphin, l’adjoint au Maire de Saint-Paul, déclare mercredi 21 mars que le contexte qui prévaut actuellement doit être considéré par rapport « au mouvement politique que Huguette Bello est en train de mettre en place ». C’est la première fois qu’un adjoint au maire confirme publiquement la création d’un parti politique pour combattre le PCR. Ainsi, les rumeurs colportées par la presse en janvier dernier étaient bien fondées. Des personnes élues avec le soutien du PCR organisaient sa destruction pour créer un nouveau parti. Le conflit actuel plonge donc ses racines dans cet objectif-là.
En mettant un candidat sur la 7ème circonscription, tout s’éclaire. La Députée sortante se réclamait de la 2ème circonscription pour refuser de se porter dans la 7ème comme le lui demandait le PCR. Elle a préféré partir combattre les maires et camarades du Port et de La Possession qui ont été solidaires dans la conquête de Saint-Paul. Il n’y avait donc aucun débat sur la circonscription numéro 7. Fabrice Hoarau a été désigné après que le parti ait constaté le vide laissé par la sortante.

Pour quels objectifs ?

Emmanuel Séraphin annonce qu’il va se présenter contre Fabrice Hoarau. Il l’accuse même de pas être suffisamment représentatif des Saint-Paulois. Voilà un argument qui montre la justesse de la proposition que le Parti avait faite à la sortante : un tandem Saint-Paul-Saint-Louis. En passant, on aura noté que la seule attaque de l’adjoint de Saint-Paul était contre le PCR et son candidat !

Pourquoi la maire envoie-t-elle son adjoint après avoir dit que le problème pour elle, c’est la 2ème circonscription ? Quelles étaient les vraies raisons pour refuser d’aller dans la 7ème ? Pourquoi avoir manqué de respect et de considération envers les électrices et les électeurs de cette partie de la commune qui ont voté fidèlement pour la candidate du PCR durant 3 mandats de suite, soit 15 ans ? Ces électeurs sortants étaient-ils moins légitimes aux yeux de la sortante ? Pourquoi elle envoie à sa place cette curieuse candidature ?
Nous sommes donc bien loin du débat sur « la parité » qui sert de justification, en dernier ressort, à une décision désastreuse de la sortante. L’UFR est utilisée pour servir de caution à une violente attaque médiatique contre le PCR. Tout comme des honnêtes gens, souvent des élus communistes, sont manipulés pour préparer la création d’un nouveau parti. Objectif : combattre le PCR !


Kanalreunion.com