Actualités

Inégalité : les 10% riches ont au moins 463 fois plus de patrimoines que les 10% plus pauvres

Moins de 1.000 euros pour les plus pauvres : plus de 462.900 euros pour les plus riches

Sanjiv Dinama / 19 mars 2012

La société réunionnaise est une société très inégalitaire. Les écarts de revenus sont en effet très importants dans notre pays. Rappelons tout d’abord que près de la moitié de notre population vit en dessous du seuil de pauvreté. À côté des inégalités monétaires viennent s’ajouter les inégalités patrimoniales. Ainsi, près de la moitié du patrimoine (49%) est détenu par seulement 10% des ménages. L’écart entre les mieux dotés et les moins bien nantis est criant. En effet, 10% des ménages, les moins bien dotés, disposent de moins de 1.000 euros de patrimoine brut contre plus de 462.900 euros pour les 10% les mieux dotés. Le montant, très faible pour les moins bien dotés, expose ces ménages à une certaine précarité face à des accidents de la vie. Ces chiffres attestent une nouvelle fois l’impasse d’un modèle. La Réunion doit trouver son modèle de développement et il y a nécessité de changer.

La société réunionnaise est une société très inégalitaire. Les inégalités sont en effet très importantes dans notre pays. À côté des inégalités monétaires viennent s’ajouter les inégalités patrimoniales.

Forte inégalité monétaire et patrimoniale à La Réunion

Rappelons tout d’abord qu’à La Réunion le rapport interdécile (D9/D1)* est de 5,2. Ainsi le revenu minimum dont dispose les 10% les, plus aisés (D9) est 5,2 fois plus élevé que le revenu maximum des 10% les plus pauvres (D1). Ce rapport est de 3,3 en France.
En effet, 10% de la population ont un niveau de vie inférieur ou égal à 480 euros (10% les plus pauvres).Les 10% les plus riches ont un niveau de vie supérieur ou égal à 2.520 euros par mois. À cela s’ajoute que 49% des Réunionnais vivent en dessous du seuil de pauvreté contre 13% en France
À côté de ces inégalités monétaires viennent se joindre les inégalités patrimoniales. Peu de ménages se partagent une grande partie du patrimoine, à La Réunion.

Près de la moitié du patrimoine réunionnais est détenu par seulement 10% des ménages

Ainsi, la moitié du patrimoine (49%) est détenu par seulement 10% des ménages, les mieux
dotés.
L’écart entre les plus bas et les plus hauts patrimoines est très important. En effet, 10% des ménages, les moins bien dotés, disposent de moins de 1.000 euros de patrimoine brut. Ce montant, très faible, expose ces ménages à une certaine précarité face à des accidents de la vie.

À l’opposé, les 10% des ménages les mieux dotés jouissent d’un patrimoine supérieur à 462.900 euros.

Dans ce domaine le rapport entre les mieux dotés et les moins bien dotés est de 462,9, c’est-à-dire le patrimoine minimum des 10% les mieux est de près de 463 fois plus élevé que le patrimoine maximum des 10% les moins bien dotés.
Ces chiffres attestent une nouvelle fois l’impasse d’un modèle. La Réunion doit trouver son modèle de développement. Il y a nécessité de changer. Il était de notre responsabilité de faire des propositions aux différents candidats à l’élection présidentielle, car toutes les propositions faites par les différents gouvernements successifs pour relancer l’outremer n’ont aujourd’hui rien donné. Cela n’a pas réglé les problèmes structurels de La Réunion c’est-à-dire son non-développement. Les différents candidats et notamment ceux issus des forces du progrès doivent prendre conscience de l’exceptionnelle gravité de notre situation et de La Réunion.

Sanjiv Dinama

* D1 désigne la limite du décile inférieur du niveau de vie des individus, D9 celle du décile supérieur. Le niveau de vie des 10% les plus modestes de la population est inférieur ou égal à D1 (481 euros), le niveau de vie des 10% les plus aisés est supérieur à D9 (2.520 euros).
Patrimoine brut global : montant total des actifs détenus par un ménage. Il inclut son patrimoine financier (compte bancaire, etc.), son patrimoine immobilier (maison, terrain…) et son patrimoine professionnel, mais aussi les biens comme voiture, équipements de la maison... les bijoux, les œuvres d’art et autres objets de valeurs... qu’il détient, soit tout ce qui relève du patrimoine matériel, négociable et transmissible des ménages.


Kanalreunion.com