Actualités

Installation de la Commission Ad hoc pour la création de “La Rivière, 25ème commune”

Aménagement du territoire

Sophie Périabe / 28 septembre 2010

Le 29 mars dernier, la population de Saint-Louis se prononçait en faveur de la création de la 25ème commune de la Réunion : La Rivière.
Aujourd’hui, la machine est en marche, une commission ad hoc a été installée pour se pencher sur tous les aspects de création d’une commune pour que ce projet, vieux de plus de 50 ans, se concrétise enfin avant la fin de la mandature de l’équipe municipale actuelle.

Neuf élus de la majorité, deux de l’opposition, les deux conseillers généraux de Saint-Louis et 10 représentants du monde associatif et socio-économique composent cette commission ad hoc. Présidée par Daniel Bénard, elle est composée de 4 sous-commissions, elle aura la charge des études de faisabilité financière du projet, des limites territoriales, du développement durable, de l’aménagement, du foncier, etc.
Selon le maire de la commune, Claude Hoarau, « il est essentiel d’aborder toutes ces questions en amont pour que le dossier d’enquête publique soit le plus complet, pour que chaque citoyen puisse décider en toute connaissance de cause ».
C’est le bureau d’étude Garcia qui est en charge du dossier, « notre étude avait débuté sous la mandature de Guy Ethève et aujourd’hui, on y va vraiment », fini donc le temps des tergiversations.
D’ailleurs, un premier rapport de cette commission est attendu d’ici décembre et le rapport définitif sera rendu milieu 2011.

La commission devra se pencher sur le dossier épineux des délimitations communales et cantonales. En effet, un point d’interrogation plane sur les quartiers de Bois de Nèfles Coco et des Makes. Feront-ils partie de Saint-Louis ou de la Rivière ?
A l’heure actuelle, les 4 bureaux de vote de Bois de Nèfles Coco sont rattachés à la Rivière. Or, une partie de cette population se sent davantage saint-louisiennes.
Quant aux Makes, le maire verrait bien ce quartier des hauts, à vocation touristique, dynamiser la future commune de la Rivière.
La commission aura donc la lourde charge de proposer un découpage qui satisfasse le maximum de personnes.
Par la suite, la municipalité devra solliciter les conseillers généraux à se prononcer et approuver des nouvelles délimitations cantonales, qui seront les nouvelles frontières communales.
Sans aucun doute, « les difficultés financières de la commune actuellement n’auront aucune incidence sur la création de la nouvelle commune » assure Claude Hoarau. « Lorsque la commune sera créée, les problèmes de budget seront derrière nous. Des mesures ont été prises pour résoudre cela ». La sous-commission chargée des enjeux financiers proposera un budget prévisionnel sain.

Tout ce travail préparatoire va permettre à la municipalité de Saint-Louis de présenter au gouvernement un rapport complet et ce dernier pourra se prononcer sur l’opportunité de ce projet. Face au verdict des urnes le 29 mars 2009, le gouvernement ne pourra pas aller à l’encontre de la population. En installant cette commission et en effectuant ce travail de “défrichage”, la municipalité souhaite mettre « toutes les chances de notre côté » pour que ce projet aboutisse. D’ailleurs, même si les élus de l’opposition avaient appelé à voter contre ce projet, ils travaillent aujourd’hui main dans la main avec la majorité sur ce dossier.
Le maire de Saint-Louis assure, « même si le gouvernement ne le fait pas, le prochain le fera ».
La machine semble donc bien lancée pour que la Rivière devienne la 25ème commune de la Réunion conformément aux attentes de la population.
Prochaine grande étape du projet : l’avis du département, du ministère de l’Intérieur et éventuellement du Conseil d’État sur la modification territoriale portant atteinte aux limites cantonales.

 Sophie Périabe 


Kanalreunion.com