Actualités

Investir et créer des emplois

Sainte-Suzanne

Témoignages.re / 21 mai 2011

À l’occasion de la visite du secrétaire général de la préfecture Xavier Brunetière sur la commune de Sainte-Suzanne, un bilan a été établi sur les différents investissements en cours et à venir. Sur la période 2011-2014, 28 millions d’euros d’investissement sont prévus. À cela s’ajoutent également les investissements réalisés par l’intercommunalité (STEP des Trois Frères, stade en Eaux vives…) ou encore le programme d’investissement dans le cadre de l’eau potable afin d’améliorer le cadre de vie de la population. À l’heure où le secteur du BTP traverse une très grave crise à La Réunion avec la perte de plus de 10.000 emplois liés notamment à la suppression des grands chantiers, ces investissements vont contribuer à redynamiser le secteur.

Sainte-Suzanne est une ville moderne à la campagne a souligné Yolande Pausé, maire de la commune. Sur la période 2011-2014, 28 millions d’euros d’investissement sont prévus. On peut entre autres noter la construction d’une école à Quartier Français, la réhabilitation de l’école de Deux Rives, le stade du Bocage, ou encore la réhabilitation des stades de football.
À côté de cela s’ajoutent les investissements réalisés par la CINOR notamment le stade en Eaux vives ou encore la STEP des Trois Frères mais également le programme d’investissement dans le cadre de l’eau potable d’un montant de 5,6 millions d’euros.
Le maire a rappelé que le gel des dotations de l’État pour 4 ans handicap énormément la commune alors que le taux de chômage est à son plus niveau à La Réunion.
Malgré cette situation, la commune maintient son niveau d’investissement dans son PPI (Plan pluriannuel d’investissement) à hauteur de près de 6 millions d’euros pour l’année 2011.
La rencontre s’est achevée par une visite de terrain notamment du chantier d’addiction en eau potable (citernes de Marencourt/Bagatelle), de l’école maternelle de Quartier Français qui devrait être livrée à la prochaine rentrée scolaire, du Centre de formation sportive de la Marine et enfin du stade en Eaux vives. Cet équipement de haut niveau se déclinera autour d’une rivière artificielle en forme de U, d’environ 250 mètres de long, ouverte sur le canal de dérivation de la rivière Sainte-Suzanne. Six zones y seront délimitées : le bassin d’initiation, le bassin de départ, trois zones d’activités permettant la pratique de différentes disciplines et le bassin d’arrivée.
Une île centrale, reliée aux deux berges opposées par deux passerelles permettant la déambulation des visiteurs, accueillera les spectateurs sur des gradins en herbe, lors des compétitions.
Un bâtiment d’accueil abritera les services administratifs, des équipements sportifs, des locaux de stockage et de réparation du matériel ainsi qu’un local technique. Yolande Pausé a rappelé qu’il s’agit du « premier équipement de ce type dans l’océan Indien ».
Elle a souligné qu’« il est appelé assurément à être le point de rendez-vous phare des sportifs tant pour l’initiation, l’entraînement que pour la compétition. Le site sera du reste conçu pour favoriser l’accueil de grands événements sportifs tant régionaux que nationaux ».
L’ensemble de ses investissements est créateur d’emplois surtout dans cette période où le secteur du BTP est touché de plein fouet par la crise avec plus de 10.000 emplois en moins.

Sanjiv Dinama


Kanalreunion.com