Actualités

« Je déplore l’attitude des conseillers généraux d’Objectif Réunion »

Éric Fruteau maire et conseiller général de Saint-André

Témoignages.re / 7 octobre 2010

Dans un communiqué, Éric Fruteau, maire et conseiller général de Saint-André regrette le boycott de la commission permanente qui s’est tenue dans cette ville le 6 octobre par les élus d’Objectif Réunion.

Je déplore l’attitude des conseillers généraux d’Objectif Réunion. Il s’agit là ni plus ni moins d’une grossière manœuvre politicienne alors que ce n’est pas la première commission délocalisée à laquelle ces derniers assistent. Que ne l’ont-ils fait lorsque ces commissions se sont déroulées à la Mairie annexe de Sainte-Anne en mai 2010 ?
Ce comportement n’honore guère ces élus de la République. Je dirais même qu’il est antirépublicain et donne une piètre image de ceux qui en sont à l’origine.
Pour ma part, je rappelle que depuis mon élection en mars 2004, je n’ai boycotté aucune commission permanente fusse-t-elle délocalisée dans une commune n’appartenant pas à mon courant politique.
En effet, je me suis déjà rendu à des CP à Saint-Joseph, Bras-Panon, la Possession, Cilaos, Petite-île, et dernièrement à Bélouve (dont on n’a pas manqué de rappeler que c’était sur le territoire de Salazie). Fallait-il que je boycotte la CP d’il y a deux semaines à Bélouve où nous avons inauguré une stèle ? Fallait-il voir là-dedans un geste politicien ?
De plus, le Conseil général n’est pas la seule collectivité à tenir des réunions décentralisées. La Région le fait. La CIREST l’a fait. Fallait-il que je boycotte les conseils communautaires se tenant successivement dans toutes les communes de l’Est ? Fallait- il boycotter la dernière séance qui s’est tenue à Bras Panon. D’ailleurs le maire de Bras Panon a plaidé en séance pour la poursuite de ce genre de réunions décentralisées. Il y a comme des contradictions que seuls certains élus ne voient pas.
Aussi je tiens à préciser que d’autres séances décentralisées auront lieu. Je m’y rendrai parce que là est ma responsabilité d’élu départemental. Malgré tout je me rendrai là où le devoir m’appelle par conscience politique. N’en déplaise à ceux qui ne se sont pas rendus à Saint-André… par réflexe basique et politicien.
Les Saint-Andréennes et les Saint-Andréens, les Réunionnais sauront en tirer les leçons le moment venu.


Kanalreunion.com