Actualités

« Je ne peux pas concilier une gestion partagée avec des arrangements »

La SPL Avenir Réunion

Témoignages.re / 30 novembre 2011

Pierre Vergès a expliqué dimanche pourquoi lors de la dernière séance plénière du Conseil général, il a refusé de prendre part au vote sur la création de la SPL Avenir Réunion.

M. Vergès, il y a quelques jours, vous avez refusé de prendre part au vote de la SPL (Société Publique Locale Avenir Réunion) au Département. Est-ce que vous le regrettez ?

- Absolument pas, parce que je pense qu’il y a un vrai malaise.
Vous avez une société qui doit intervenir pour l’amélioration de l’habitat et pour les constructions de casernes pour l’ensemble des communes.
La première question que je pose : toutes les communes ont-elles été consultées ? Réponse : non… mais ça viendra, elles peuvent venir.
Je demande alors si les statuts prévoient que si elles viennent, elles puissent être présentées au Conseil d’administration. On me répond : « On verra plus tard ».
On ne peut pas devant la population être sérieux s’il y a un tel dossier qui finalement ne prévoit pas l’égalité des traitements de toutes les communes.

Dans l’émission “Face à l’Info” le 5 novembre, Nassimah Dindar a souligné que vous étiez le seul de l’Alliance à quitter la salle avec l’opposition. « Question de tempérament » , a-t-elle dit.

- C’est vrai que je ne peux pas concilier une gestion partagée avec des arrangements.
Et je pense que cette SPL qui ne comprend que quatre communes plus le Département, ce n’est pas finalement une société qui est digne d’égalité de traitement quand on oublie vingt communes.

Votre position est celle de tous les autres élus de l’Alliance au Département ?

- Ce serait faire de la langue de bois que de ne pas dire qu’il y a contradiction à ce que certains élus participent à cette société, alors même que leurs propres amis n’ont pas été sollicités.

Vous parlez d’Éric Fruteau ?

- Je ne cite aucun nom.
Je pense que le débat qui doit être mené au sein du parti aujourd’hui doit être sur le respect d’un certain nombre de principes : la parole donnée, la solidarité, l’engagement pris devant son parti et la discipline.
Je crois que ces principes ont été un peu bafoués ces temps-ci.

(à suivre)


Kanalreunion.com