Actualités

« Je ne supporte plus ces élus qui se prennent pour des demi-dieux »

Yvan Dejean, candidat du PCR aux législatives dans la 3ème circonscription

Témoignages.re / 1er juin 2012

Moralisation de la vie publique, emploi, relèvement du plafond de la CMU… Accompagné de Philippe Berne et de Claire Claude, Yvan Dejean a présenté hier son programme au cours d’une conférence de presse.

Vouloir réduire de moitié ses propres indemnités : la revendication n’est pas courante parmi les candidats à l’élection, qui considèrent trop souvent leurs mandats comme des sources de revenus. C’est dans la perspective de moraliser la vie publique qu’Yvan Dejean a énoncé cette première proposition hier, lors d’une conférence de presse consacrée à son programme.

Un député irréprochable

Un engagement logiquement assorti d’une adhésion au principe de « non-cumul des mandats ». « Je veux être un député irréprochable », déclare Yvan Dejean, pointant les dérives de « ces élus qui se prennent pour des demi-dieux. Je ne les supporte plus ». Ces conditions posées, le candidat a dévoilé les points fondamentaux de son programme : le social, avec, en pointe, l’emploi et l’extension de la couverture maladie.

Première proposition de loi : 7.500 contrats pour La Réunion

Pour l’emploi, rappelant qu’il est le « candidat du contrat », Yvan Dejean a évoqué les engagements pris par François Hollande tout au long de la campagne électorale, tels que l’ouverture de 500.000 contrats dits « de génération » et 150.000 « Contrats d’avenir ». « Ma première proposition de loi sera un dispositif pour créer 7.500 Contrats d’avenir à La Réunion ». Une proportion, décrit-il, « adaptée aux besoins énormes de notre pays ». Mais, avertit-il, les contrats précaires ne peuvent être l’unique solution au problème structurel de l’emploi.

Extension des droits sociaux…

Aux dispositifs adaptés aux bassins d’emploi dans les Bas, tels que le tram-train, répondent des projets tels que « le prolongement de la route des Tamarins ». Pour relancer les activités, le candidat du PCR propose « l’extension de la zone franche globale à toutes les activités à mi-hauteur ». La protection sociale est, aux dires du candidat, l’un des domaines les plus abîmés par 10 années de droite, dont 5 ans de sarkozisme. Un régime qui, dénonce Yvan Dejean, a « instauré une inégalité scandaleuse : ceux qui travaillent et touchent le SMIC sont exclus de la Couverture maladie universelle (CMU) et doivent payer une mutuelle ». L’élargissement à un plafond inférieur ou égal au SMIC de la couverture universelle pour tous les foyers disposant de revenus dans cette fourchette : c’est l’autre chantier qu’Yvan Dejean veut ouvrir en tant que parlementaire.

… et mesures pour l’Egalité

Travail, justice, développement : le candidat de la 3ème circonscription confirme ainsi les axes de sa réflexion. Il s’engage pour en faire bénéficier les habitants de la mi-hauteur, trop souvent exclus des avancées, conclut Yvan Dejean, qui énonce une série de propositions concrètes pour cette aire géographique. Construction de casernes, de gendarmeries, concertation pour une meilleure couverture des gardes et des soins médicaux : c’est décidément le thème de l’Egalité sociale qui ressort de l’engagement du jeune adjoint à La Rivière.

 Patrick Saint-Alme 


Kanalreunion.com