Actualités

« Je suis toujours présente et je travaille en équipe »

Isabelle Poudroux, suppléante de Thierry Robert

Sophie Périabe / 26 septembre 2009

À la veille du vote pour l’élection du conseiller général du Canton 2 de Saint-Leu, Isabelle Poudroux, la suppléante de Thierry Robert, revient sur ces jours de campagne à rencontrer la population.

Comment s’est passé cette campagne électorale à Saint-Leu ?
– Ca s’est très bien passé, on a fait plus de 70 réunions publiques, des meetings tous les soirs, du porte à porte, etc. Nous avons notre dernier grand meeting à la Chaloupe qui devrait là encore rassembler beaucoup de monde. La population répond présent et a confiance.
Tout s’est déroulé dans le respect et le calme, du moins de notre côté ; il y a des candidats qui ont profanés des torchons mais chacun assume ce qu’il fait.

La récente augmentation des impôts à Saint-Leu ne risque-t-elle pas de vous porter préjudice ?
– Nous avons pu expliquer les raisons de cette augmentation à la population. Nous avons, dans un premier temps, porté à la connaissance du Conseil municipal le rapport de la Chambre régionale des comptes puis, la population a pu en prendre connaissance à son tour. De notre côté, il n’y avait pas de tabous, il fallait expliquer et communiquer à ce sujet. Désormais, la population sait que la commune était mal gérée bien avant nous et heureusement que l’équipe municipale actuelle a pris certaines mesures nécessaires pour retrouver un équilibre des comptes.
Concernant l’augmentation des tarifs du bus scolaire, nous avons eu aussi pas mal de questions. Mais là encore, nous ne sommes pas seuls présents dans cette commission du TCO.
Avec l’écoute, l’échange et les explications, la population peut comprendre et se faire sa propre idée.
Certains critiquent votre position de « suppléante »  ?
– Je suis toujours présente et je travaille en équipe. S’il n’y avait que mon ambition personnelle, je serai partie toute seule mais je ne suis pas dans cette démarche. Et puis, je suis nouvelle en politique, certains parlent de recul, c’est peut-être reculer pour mieux sauter. En tout cas, ce qui fait ma force, c’est le travail en équipe et cette décision a été prise pour l’intérêt général de la population.

Vous espérez une victoire dès le 1er tour ?
– Oui, on espère un seul tour, nous sommes optimistes et positifs. Mais il faut rester vigilant car il ne reste plus beaucoup de jour avant le scrutin. Nous allons continuer à convaincre les non convaincus. On explique surtout ce qu’on a fait au niveau de la Commune et du Département. Notre travail en collaboration Mairie/Département a permis de rapporter plus de 3 millions d’euros sur les deux cantons. Il est donc important que les deux cantons restent dans la majorité. Si le canton tombe dans l’opposition, ce n’est pas sûr que l’élu va travailler en partenariat avec la commune ; or, le travail en partenariat est indispensable pour faire avancer le canton.

Propos recueillis par Sophie Périabe


Kanalreunion.com