Actualités

Jean-Pierre Bel demande un moratoire sur la réforme territoriale

Conséquence du changement au Sénat

Témoignages.re / 10 octobre 2011

Dans un communiqué diffusé jeudi suite à sa rencontre avec le Premier ministre, le nouveau président du Sénat signale qu’il a demandé au chef du gouvernement de ne pas appliquer la réforme territoriale. C’est une conséquence du changement au Sénat et cela rappelle qu’en cas de défaite de l’UMP dans six mois, cette réforme territoriale sera remise en cause.

Jean-Pierre Bel, Président du Sénat, a été reçu [le 6 octobre] par le Premier ministre, François Fillon. Durant cet entretien, le Président du Sénat a demandé au Premier ministre d’entendre le mécontentement des élus locaux qui s’est exprimé lors du dernier renouvellement sénatorial à l’égard de la réforme territoriale. Il a demandé la mise en place d’un moratoire sur son application, notamment sur la mise en œuvre de la refonte de l’intercommunalité.

Jean-Pierre Bel s’est fait le relais auprès de François Fillon de la colère des territoires face à leur incertitude sur le plan financier et institutionnel. Il a indiqué au Premier ministre qu’il comptait reprendre la concertation et le dialogue avec les élus locaux.

Le Sénat est prêt à accueillir des États généraux des collectivités locales afin de mieux prendre en considération la réalité des problèmes auxquels elles sont quotidiennement confrontées.


Kanalreunion.com