Actualités

Jean-Yves Langenier : « Je préfère l’action à l’agitation »

Législatives dans la 2e circonscription

Témoignages.re / 15 mai 2012

« Je préfère l’action à l’agitation », tel est le titre du dernier article publié sur le site de campagne de Jean-Yves Langenier. Dans cet article, le candidat du Parti communiste réunionnais dans la seconde circonscription rappelle les orientations du programme qu’il porte avec sa suppléante Thérèse Rica. En voici de larges extraits :

« ce programme a fait l’objet d’un accord public avec le nouveau Président de la République, François Hollande.
François Hollande s’est engagé publiquement sur le programme du Parti communiste réunionnais. Dans un discours prononcé à Saint-Louis, le 1er avril 2012, il a affirmé son soutien au “pacte de développement durable, solidaire et responsable” porté par le PCR. Ces déclarations ont été très concrètes : « avec nos amis du Parti communiste réunionnais, j’ai pris des engagements. Le premier, c’est de promouvoir l’emploi notamment pour les secteurs de l’environnement, de la production d’énergie, des services à la personne. J’ai pris des engagements sur l’autonomie énergétique. Nous devons mettre la priorité sur le renouvelable. » Il s’est engagé à promouvoir l’emploi, le tram-train, la priorité à la jeunesse, etc. Il s’est engagé pour “réussir le changement avec l’ensemble des forces vives”. Etre à l’Assemblée Nationale, c’est concrètement créer les conditions pour la mise en oeuvre de ce pacte au bénéfice de notre population.
La population réunionnaise aspire aujourd’hui, plus que jamais, à la mise en œuvre d’un véritable plan social de reconstruction. Elle l’a amplement prouvé le dimanche 6 mai en portant 71,49% de ses suffrages sur François Hollande. Par ailleurs, tout le monde peut constater que c’est dans les communes administrées par le PCR que François Hollande a réalisé ses meilleurs scores. Rappelons que dans la 2ème circonscription, il obtient 74,22% et que le record est détenu par la commune du Port qui a voté à 81,50% pour Hollande.
L’élection de François Hollande ouvre des perspectives pour notre île. Afin que ce changement soit complet, il est nécessaire qu’à la victoire de ce dimanche 6 mai, s’ajoute la victoire aux élections législatives des 10 et 17 juin pour une majorité à l’Assemblée Nationale qui soutienne avec force le changement annoncé.
En tant que candidat aux élections législatives dans la 2ème circonscription, je m’engage devant la population à travailler sans relâche dans ce sens, toujours dans l’intérêt des Réunionnaises et des Réunionnais, pour l’application de ce contrat et ainsi faire progresser notre île vers un développement harmonieux. »

L’emploi et l’emploi des jeunes : priorité N°1

150.000 personnes sont inscrites au Pôle emploi. Les jeunes sont les plus touchés avec 60% de chômage. Par ailleurs, on assiste à un vieillissement de la population. L’objectif est de développer les grands services de proximité au bénéfice de la population dans les domaines suivants : services à la personne, protection de l’environnement. Ces mesures sont de nature à créer de l’activité et des milliers d’emplois.

- Créer des emplois aidés, première réponse face à l’urgence sociale,

- Recréer les conditions de l’activité et de l’emploi par l’investissement dans des filières porteuses à La Réunion telles que l’énergie solaire ou l’autosuffisance alimentaire… La relance de l’industrie solaire créera des milliers d’emplois.

- Privilégier l’embauche des Réunionnais, trop souvent laissés pour compte dans le secteur privé comme dans la fonction publique même lorsqu’ils sont diplômés,

François Hollande s’est engagé pour la mise en oeuvre de 500.000 contrats de génération et de 150.000 contrats d’avenir ; La Réunion doit bénéficier de cet effort, à la mesure de ses difficultés.

Le logement : priorité N° 2

25.000 familles sont en attente d’un logement. Dans ce domaine, la politique menée jusqu’à présent n’a pas été à la hauteur des besoins de la population. La précarité, le mal-logement et la promiscuité sont des fléaux qui accompagnent la pauvreté et empêchent un grand nombre de Réunionnais d’avoir une vie digne de ce nom. Il nous faut donc créer les conditions pour que la population ait accès à un habitat décent. Ce secteur d’activités sera un axe majeur de mon mandat, si je suis élu. Je me battrai pour améliorer la vie des Réunionnais, et comme toujours, je m’engagerai pour que la politique du logement soit dynamisée afin de créer des emplois dans tous les domaines. Je mettrai tous mes efforts dans la balance, pour que le nouveau gouvernement établisse une programmation volontariste pour rattraper les retards très lourds dont souffre le logement social dans notre île. L’objectif est de construire 9.000 logements par an dont 5.000 logements aidés. Cela ne sera possible que grâce à une vraie politique du logement.

Le coût de la vie : priorité N° 3

Tout doit être fait pour que cessent les monopoles abusifs, en premier lieu celui des compagnies pétrolières mais aussi le monopole sur la grande distribution ou encore sur le transport aérien. La population, et surtout les familles qui vivent en dessous du seuil de pauvreté, souffrent au quotidien de ces monopoles qui se permettent de pratiquer des prix trop élevés, parce que les consommateurs n’ont pas le choix. Il est urgent de reconsidérer les mécanismes économiques qui profitent aux grands capitaux et asphyxient les Réunionnais.

- Améliorer les revenus les plus modestes : en février, le PCR a proposé une aide d’urgence de 200 euros aux plus bas revenus. Les autres partis s’y sont opposés. Le PCR est comme il l’a toujours été, le seul à défendre le pauvre et le peuple.

- Baisser les prix sur les aliments et les produits de première nécessité.

L’éducation : priorité N° 4

L’éducation est aussi un volet majeur : préparer les jeunes, leur assurer une formation solide, professionnelle ou universitaire, permet de créer les meilleures conditions pour le développement de La Réunion de demain.

Développement, écologie, progrès

- Créer des milliers d’emplois avec les énergies renouvelables (solaire, éolienne, biomasse, etc.).

- Réduire la dépendance au carburant de plus en plus cher.

- Assurer la sécurité alimentaire en donnant la priorité à la production agricole locale et au co-développement régional.

- Nouvelle politique de transports : construire un réseau ferroviaire (train) et favoriser les transports publics urbains. Assez d’embouteillages ! Assez d’essence trop chère ! La reprise du chantier du tram-train représente environ 6.000 emplois créés.


Kanalreunion.com