Actualités

Jeux des îles : jusqu’où descendra la France ?

Des athlètes invités interdits d’entrer à La Réunion par les autorités françaises

Manuel Marchal / 1er août 2015

Avant même la cérémonie d’ouverture, les Jeux des îles de l’océan Indien ont bien mal commencé hier. L’équipe féminine des Comores de football a refusé de participer à la première épreuve sportive des JIOI : un match de football avec son homologue réunionnaise. En effet, deux joueuses Comoriennes invitées à venir participer aux Jeux à La Réunion ont été interdites d’entrer dans notre pays par les autorités françaises. Quelques heures plus tard, les Malgaches ont eu la même attitude pour la même raison : ils ont refusé de jouer leur match avec les Seychelles. Selon les informations des médias malgaches et comoriens, des dizaines d’athlètes sont dans la même situation. Alors qu’ils sont nos invités, les autorités françaises leur imposent un visa préalable à toute entrée dans notre île, et se réservent le droit de leur refuser. La cérémonie d’ouverture n’a pas encore eu lieu que les tracasseries administratives commencent déjà à gâcher la fête de la jeunesse de l’océan Indien. La France descendra-t-elle encore plus bas ?

JPEG - 87.7 ko
Le communiqué de l’équipe féminine de football -des Comores.

Le 28 juillet dernier, le Parti communiste réunionnais avait affirmé sa solidarité avec les athlètes invités aux Jeux des îles de l’océan Indien, et confrontés à un problème de visa pour entrer à La Réunion. En effet, si un Réunionnais peut être accueilli sans à Maurice, à Madagascar, aux Seychelles, et aux Comores et si besoin régulariser sa situation sur place à l’aéroport, la réciproque n’est pas vraie pour nos voisins. C’est une décision des autorités françaises.

Les Comoriens et les Malgaches doivent ainsi rassembler de nombreux documents pour espérer voir leur demande traitée par les services consulaires français. Habituellement à l’ambassade de France à Madagascar, il faut que le demandeur de visa obtienne un rendez-vous au moins 21 jours avant la date de départ prévue pour voir examiner sa demande. Cette fois, il était recommandé de s’y prendre au moins 45 jours à l’avance pour que les services français des consulats à Madagascar et aux Comores puissent faire face à quelques centaines de demandes de plus que d’habitude.

À quelques jours de l’ouverture des Jeux des îles 2015, des médias constataient que tout était loin d’être réglé sur ce plan.

C’est pourquoi le PCR a solennellement proteste « contre ces attitudes d’un autre âge, qui sont totalement contraires à l’esprit d’amitié entre les peuples, et ne font pas honneur à leurs auteurs. »

48 passeports comoriens refusés

On aurait pu croire que le bon sens allait l’emporter. C’est ainsi que jeudi, la délégation de Madagascar s’est envolée jeudi à destination de notre île après avoir reçu les encouragements du président de la République, Hery Rajaonarimpampianina au Palais d’Iavoloha. À l’heure du départ, Rosa Rakotozafy, responsable technique de la délégation malgache, avait déclaré jeudi à « L’Express de Madagascar » que

« ce qui est sûr, c’est que Madagascar participera aux Jeux, mais l’arrivée de chaque délégation dépend entièrement du visa. Je profite de l’occasion pour remercier l’ambassade de France d’avoir activé le processus pour l’obtention des visas »

. Et notre confrère de préciser que

« les athlètes et les dirigeants continuent à faire la queue, ce jour, voire demain pour l’octroi de ces visas. (jeudi et vendredi - NDLR) »

. Cet article date de jeudi, et montre donc qu’à la veille de l’inauguration officielle des JIOI, des athlètes invités n’avait pas encore pu entrer à La Réunion à cause des règles fixées par les autorités françaises.
Même situation du côté des Comores. L’arrivée devait s’effectuer par deux vols. Le premier devait décoller jeudi à 22 heures de Moroni, et le second à 4 heures hier matin.
Sur une délégation de 250 personnes, 48 passeports ont été refusés selon un décompte jeudi soir indique notre confrère Alwatwan.

Alwatwan précise :

« Le départ de la délégation comorienne a été retardé à cause de refus de visas à certains membres de la délégation, notamment des athlètes. « Chaque discipline compte au moins un ou deux refus. Il y a eu trois refus chez les footballeuses, cinq refus des basketteurs, deux des judokas, un boxeur pour ne citer que ceux-là. Moi-même, on me l’a refusé mais j’espère faire partie du voyage. Mais au cas contraire, je ne regretterai rien », a commenté Ahmed Assoumani dit Djoumoi, dirigeant des handballeurs. »

Et d’ajouter que « Malgré le refus de visas à des footballeuses (deux gardiennes et une joueuse de champ), le Coji (Comité d’organisation des jeux des îles) a maintenu son calendrier initial des matchs d’ouverture de la compétition. » Les membres de la délégation comorienne pensaient qu’une intervention du gouvernement allait permettre de débloquer la situation.

Les Malgaches aussi

Hier à 17 heures, 24 heures avant l’ouverture officielle des JIOI par un ministre français, c’était la première épreuve des Jeux des îles 2015 : un match de football entre les équipes de football des Comores et de La Réunion. À l’heure du début du match, les joueuses comoriennes ont pu constater que les visas n’ont pas été accordés à tous les membres de leurs équipes. Elles ont donc décidé de refuser de jouer. Leur communiqué est très clair :

« URGENT !!!!!! JIOI 2015 : Le match Réunion – Comores est annulé !!
Nos 2 gardiennes Taouhida Soulaimana et Roukia Abdou Said n’ont pas eu leur visa. Les joueuses présentes à La Réunion refusent de joueur car l’ambassade de France avait promis que les deux gardiennes auront le visa ce matin et seront à la Réunion avant le match.
Il y a encore le problème des équipements de tous les athlètes qui ne sont pas encore à la disposition des athlètes. Et pourtant on nous informe que les équipements sont déjà à la Douane à La Réunion. »

Le même problème s’est posé pour l’équipe de football masculin de Madagascar. « Le Quotidien » d’hier indiquait que l’équipe avait refusé d’embarquer avec la délégation jeudi, car « neuf joueurs dont deux gardiens étaient toujours privés de visa ». Finalement, son match avec les Seychelles n’a pu se tenir hier soir pour les mêmes raisons.

Ces 9eme Jeux des îles commencent donc par un fiasco alors que la cérémonie d’ouverture n’a pas encore eu lieu. C’est à se demander jusqu’où descendra la France...


Kanalreunion.com