Actualités

Jeux des îles : la France peut-elle encore tomber plus bas ?

Violation de la Charte des Jeux des îles : la délégation des Comores quitte la cérémonie d’ouverture

Manuel Marchal / 1er août 2015

Après avoir interdit l’entrée à La Réunion de dizaines d’athlètes des Jeux des îles, les autorités françaises avaient fait marche arrière au dernier moment pour arracher la participation de toutes les délégations à la cérémonie d’ouverture des Jeux des îles. Mais la décision de faire défiler les représentants de Mayotte derrière le drapeau de la France a fait exploser en plein vol les JIOI. C’est une violation flagrante de la Charte des Jeux des îles qui engage tous les participants. Incroyable mais vrai : le ministre français des Sports n’élève aucune protestation contre cette violation. Jusqu’où descendra la France, écrivions-nous ce matin. Nous pouvons dorénavant nous demander si la France peut-elle encore tomber plus bas. Ce pays va-t-il tout mettre en œuvre pour tout réparer ?

JPEG - 56.3 ko
La délégation des Comores en route vers Saint-Paul. Ces jeunes ne se doutaient pas de ce qui allait se passer quelques minutes plus tard.

À quelques heures de l’ouverture des Jeux des îles de l’océan Indien, « jusqu’où descendra la France », écrivions-nous ce matin. Nous pouvons dorénavant nous demander si la France peut-elle encore tomber plus bas. Ce pays est désormais au pied du mur. Va-t-il tout mettre en œuvre pour réparer et arrêter de gâcher une fête de la jeunesse des peuples de l’océan Indien ?

Pourtant, une heure avant la cérémonie d’ouverture, tout avait l’air d’être réglé. La France s’était engagée à lever l’interdiction d’entrer à La Réunion décrétée à l’encontre de dizaines d’athlètes invités des Réunionnais. Cela signifiait que les visas devaient être délivrés ce samedi. Les jeunes se sont alors rassemblés au stade de Saint-Paul pour participer à la cérémonie d’ouverture des JIOI, présidée par Patrick Kanner, ministre français des Sports.

Les délégations ont alors défilé par ordre alphabétique : les Comoriens ont ouvert la marche, suivis par Madagascar, les Maldives, Maurice et les Seychelles. Et c’est là qu’est survenu un incroyable coup de théâtre : la violation de la Charte des jeux des îles.

Il a en effet été décidé de faire défiler les athlètes de Mayotte derrière le drapeau français au sein d’une délégation appelée France-Océan Indien. Les Réunionnais ont dû aussi se prêter à cette incroyable manœuvre, en défilant dans la même délégation. Face au mépris manifeste de la Charte des Jeux des îles de l’océan Indien, la délégation de l’Union des Comores a décidé de quitter la cérémonie d’ouverture. Au moment où le ministre français des Sports a déclaré ouverts les 9 eme Jeux des îles de l’océan Indien, voici les drapeaux qui étaient donc près du podium : France, Madagascar, Maldives, Maurice et Seychelles.

Selon le ministre français des Sports, le drapeau de Mayotte est celui de son pays. Et Patrick Kanner a dit qu’il souhaitait une évolution de la Charte des jeux.

Manifestement, il a été décidé de ne pas respecter cette Charte, adoptée à l’unanimité des membres. Sa dernière modification date du 28 août 2009, adoptée à l’unanimité.
Elle règle très clairement la situation de Mayotte, admise comme membre le 21-22 avril 2006 à l’unanimité. L’adhésion est liée à des conditions acceptées par tous les membres, notamment qu’« en toute occasion et cérémonie nécessitant l’utilisation d’un drapeau, elle utilisera celui des Jeux et n’arborera aucun symbole de l’État français (hymne et drapeau) »

En toute connaissance de cause, la Charte des Jeux des îles a été violée. C’est une décision d’une ampleur considérable. Imagine-t-on aux Jeux Olympiques un pays ne pas respecter au grand jour la Charte qui régit leur organisation ? Immédiatement les sanctions tomberaient et ce pays serait mis en ban de la communauté internationale.
Fait encore plus grave, cette manœuvre se déroule à La Réunion, et elle a utilisé la délégation de notre île. Quelle va être l’image de notre pays chez nos voisins ? Comment la France compte-t-elle s’y prendre pour réparer ces dégâts considérables ?

Souhaitons que les victimes et les autres peuples de l’océan Indien sachent que le peuple réunionnais est totalement étranger à ces procédés indignes. Plus que jamais, l’heure de la solidarité est venue. C’est ce que rappelait le PCR le 28 juillet dernier : « en tant que Réunionnais, nous exprimons notre solidarité envers nos sœurs et frères des îles voisines ».



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Encore des staliniens !!! Toujours là à critiquer !!! Sortez donc de ce formol. Vivez avec votre temps ! Ne pas respecter le droit des mahorais à disposer de leur avenir ça vous en fichez royalement. Aux armes aux citoyens formez vos bataillons et nous marcherons jusqu’au bout. Cette charte doit s’adapter. J espère que monsieur le ministre va imposer la voix du peuple de Mayotte.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • À Mayotte 976 : Une Charte existe, elle ne date pas du siècle dernier et elle est acceptée par tout le monde. Sa mise à jour la plus récente est de 2009, après l’admission de Mayotte en 2006.
    Au moment de l’ouverture des Jeux, c’est donc la Charte qui s’applique. Ce n’est pas un cas isolé. Toutes les rencontres sportives ont un règlement, tous les participants s’engagent à le respecter. Avez-vous déjà vu un des participants changer les règles en plein match ?
    La Charte peut être amendée, la procédure est détaillée dans le texte même de la Charte, je vous invite à la consulter en cliquant sur le lien suivant :
    http://www.cjsoi.org/images/CharteJIOI28092009.pdf

    Cordialement

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Au sujet de Mayotte et des Comores, chacun est libre d’avoir son opinion : style :
    l’OUA et l’ONU ne reconnaissent pas Mayotte comme français, Les Mahorais préfèrent être français que comoriens, La France a annulé les dettes de l’état Comoriens, et beaucoup de comoriens vivent à La Réunion, lors d’un vote national on ne distingue pas les votes par régions etc
    Mais pour les jeux des Iles, dans la mesure où il y a une charte, il faut l’appliquer.
    Cela ne m’empêche pas de souhaiter que les Comoriens participent aux compétitions, car les athlètes se sont entraînés et ont fait des efforts ; cela serait dommage que cela soit pour rien.
    En cas de podium d’un mahorais ou mahoraises, il faudra respecter ce qui est prévu dans la charte.
    Mais dans 4 ans il est prévu que les prochains jeux se déroulent aux Comores.
    Difficile de dire ce qui va s’y passer. On a tout le temps.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • A témoignage.re : Je te comprends bien que tout se repose sur des textes, c’est bien. Par contre tu ne trouves pas que c’est ridicule de quitter la cérémonie tout seul ? aucune délégation n’a suivi les Comores alors que l’article répète sans cesse que la décision a été pris a unanimité. les malgaches ont voté pour cette règle, ont -ils suivi les Comores ? NON ! les mauriciens ont voté pour cette règle, ont -ils suivi les Comores ? NON !....
    économie : Alors que le comores font partis des pays les plus pauvres du monde, tu trouves pas qu’on a gaspillé de l’argent pour rien ? ce problème devait être régler bien avant d’aller à la Reunion, bien avant d’engager un centime.
    Sport : tu trouves pas qu’on pénalise les athlètes comoriens qui se sont entrainer durement pour ces jeux.
    et l’article " France peut-elle encore tomber plus bas" "Ce pays va-t-il tout mettre en œuvre pour tout réparer ?" Mais tu penses que les Comores sont en position de force pour demander des réparations, les Comores sont rien pour la france.Les Comores ne sont pas les Etat-unis je te signale.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • A un Mahorais français et Comorien : vous êtes donc bien d’accord que la Charte des jeux doit être respectée. N’êtes-vous donc pas indigné par ce manque de respect qui est à l’origine de toutes les conséquences qui ont suivi ? Lors des derniers Jeux des îles aux Seychelles, la Charte a été respectée, il n’y a pas eu de problème, et les JIOI ont été une grande réussite. Il était possible de faire au moins aussi bien, mais ce n’est pas la décision qui a été prise, et malheureusement ce sont tous les athlètes qui sont les victimes. Ils ont donc droit à une réparation.
    Concernant les questions que vous posez au début de votre post, pouvez-vous préciser car écrire non ne suffit pas. Avez-vous une explication ?

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Mayotte n a donc pas son mot à dire ? Tellement ciblé sur cette maudite France qui fait tant souffrir, qui met le peuple à feu et à sang qu on refuse d entendre ce qu EUX ont à dire !!! Les choses ont changé depuis 2009, il faut s adapter, la charte aurait du être révisée vu les nouveaux éléments ! Le texte voté à l unanimité OK mais est ce que Mayotte avait le choix.....Si c est leur propre choix de défiler sous le drapeau français je le comprends tout à fait question de logique...

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Bonjour à tous . C’est très compliqué.

    Pour les visas , il faut un certain délai pour obtenir un visa. Comoriens et malgaches ne les ont pas respectés. ils sont fautifs. heureusement cela avait pu s’arranger.
    Pour le défilé des Mahorais. il est certain qu’il faut respecter la charte en vigueur. Un état seul n’a pas à la modifier, surtout sans en avertir les autres. Sur ce point faire défiler les Mahorais sous le drapeau français a été une faute de la part de l’état Français ou des organisateurs. La position des politiques des dirigeants comoriens est logique. Par contre on ne saura jamais la position personnelle de chaque athlète.
    Pour la suite, que se passera t’il si un athlète Mahorais monte sur le podium ??
    Et dans 4 ans ? les prochains jeux devraient être organisé aux Comores.

    Par contre, pas d’accord pour dire que les 4 ïles des Comores forment une seule unité. Historiquement, il y a toujours eu des dissensions : "Les îles des sultans batailleurs". m^me après l’indépendance, proclamée unilatéralement, il ya eu des problèmes. Mayotte n’a jamais voulu être Comoriens, m^me au tout premier référendum organisé par l’état Comoriens. M^me chose pour les autres.En 1991 Mohéli a voulu se séparer des autres îles. Il y a m^me eu des morts. En 1999 cela a été Mohéli et Anjouan. Le gouvernement de la Grande Comores a du modifié le statut de l’état et donner plus de pouvoir à chaque île.

    Enfin actuellement le niveau de vie entre Mayotte et les 3 autres îles se différencient de plus en plus. donc la réunification sera de plus en plus difficile.
    il y a quelques années j’ai pu discuter avec un responsable du FD de Mayotte, ultra minoritaire. il voulait bien le rattachement de Mayotte aux Comores,mais pas avec le gouvernement actuel de l’état.

    Donc la situation n’est pas aussi tranché que certains le disent.

    .

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com