Actualités

Jeux des îles : un ministre et un consul de Madagascar interdits de tribune

Après l’affaire du drapeau, les Malgaches de nouveau maltraités

Témoignages.re / 7 août 2015

Deux jours après que le drapeau malgache ait été retiré des mains d’une athlète et froissé, des dirigeants de la délégation de Madagascar ont été refoulés d’une tribune et ont donc choisi de quitter le stade. Dans un article publié ce matin, l’Express de Madagascar rend compte de ce nouvel incident.

« La polémique engendrée par le geste de Catherine Paoli n’est pas encore close, qu’un autre scandale vient déjà polluer l’atmosphère déjà délétère, aux Jeux des îles, à La Réunion. Les officiels malgaches ont été interdits d’accès à la tribune, hier, alors qu’ils allaient remettre des médailles aux athlètes méritants. Un nouvel incident qui risque de faire encore plus de vagues et qui vient noircir encore plus le ciel réunionnais.

Le ministre de la Jeunesse et des sports, Jean Anicet Andriamosarisoa, a décidé de quitter le stade. Une réaction normale. Avec lui, Virapin Ramamonjisoa, ancien ministre des Sports, et actuellement Consul général malgache à La Réunion, en a fait de même. « Les Réunionnais continuent encore à manquer de respect aux autres. On a décidé de faire preuve de solidarité et de quitter ensemble le stade, pour ne plus y revenir », a lancé Virapin Ramamonjisoa, par la suite, sur un ton patriotique et orgueilleux.

Après le geste intolérable de Catherine Paoli donc, voilà que les Malgaches viennent une nouvelle fois d’être maltraités, hier. Certes, le Comité d’organisation des Jeux des îles a envoyé une lettre d’excuse. Mais ce n’est pas assez pour effacer le tout. « Nous exigeons des excuses publiques de la part de la première concernée, à savoir Catherine Paoli, puisque c’est elle qui a déshonoré notre drapeau et notre nation en public », a pour sa part affirmé le ministre de la Jeunesse et des sports. D’après certaines rumeurs, celle-ci aurait demandé à voir en personne Jean Anicet Andriamosarisoa, qui a refusé cette requête. « Ce n’est pas à moi qu’elle doit s’excuser, mais au peuple malgache », a-t-il conclu. »

Voir en ligne : Lien vers l’article original et ses commentaires


Kanalreunion.com