Actualités

Julie Pontalba : « Trouver ensemble un vrai projet de développement durable »

La voie du développement durable

Céline Tabou / 5 décembre 2010

Autonomie énergétique, co-développement, autosuffisance alimentaire, NTIC, tourisme : autant de secteurs qui peuvent créer des dizaines de milliers d’emplois tout en plaçant notre pays sur le chemin du développement durable.

« Il est essentiel de se battre pour les problèmes immédiats » a exprimé la déléguée. Julie Pontalba a expliqué que les secteurs d’avenir ne manquent pas, et qu’il est possible dès aujourd’hui de toucher tous les aspects du développement durable : le social, l’économie, et l’environnement.

« Nous nous axons vers un développement basé sur la valorisation de nos ressources internes et externes, en respectant les équilibres environnementaux et sociaux pour répondre aux besoins de la population », cette économie nouvelle est basée sur plusieurs piliers, notamment le co-développement, et l’ouverture sur l’extérieur.

Parmi ces piliers de l’économie nouvelle, l’autonomie énergétique est un domaine pour lequel « nous nous battons depuis des années ». Face au coût énergétique, écologique, et financier de l’exploitation des énergies, comme le charbon, le pétrole, et le gaz, « il est aujourd’hui possible d’exploiter des ressources naturelles, tels que l’eau, le soleil, le vent, le volcan, la houle ». L’exploitation de ces énergies renouvelables est non seulement « la seule garantie du respect de l’environnement », mais aussi créateur d’emplois.

De même, la sécurité alimentaire est une préoccupation essentielle, la production locale a sa place sur le marché, « il faudra bien sûr améliorer le conditionnement pour respecter les normes imposées, revoir la loi sur les appels d’offres, et s’entendre entre Réunionnais sur les tarifs ». Pour la production impossible à fabriquer à La Réunion, le co-développement reste la seule solution.

En effet, La Réunion peut privilégier l’approvisionnement avec les pays proches, dans un accord « gagnant gagnant », notamment avec Madagascar, « avec qui nous partageons notre histoire ».

De plus, de nombreux domaines, tels que les NTIC, le tourisme, les services à la personne, les services à l’environnement peuvent donner aux Réunionnais un emploi. Pour pouvoir mettre en œuvre ces leviers du développement durable, il est nécessaire d’avoir une volonté politique, qui doit être exercée par les élus et les forces vives du pays. Cependant, « la question est de savoir avec quel moyen fiscal et quel levier politique, pouvons-nous réaliser nos projets, c’est ce qui va nous guider dans nos préoccupations », conclut Julie Pontalba.

Céline Tabou


Kanalreunion.com