Actualités

Justice et faiseurs d’opinion : deux poids, deux mesures

Acharnement judiciaire

Geoffroy Géraud-Legros / 10 avril 2010

Deux fois 33 heures de garde à vue : c’est le traitement qu’a appliqué le Parquet au premier magistrat de Saint-Louis en moins d’une semaine. Une stratégie qui semble plus rechercher un effet de discrédit médiatique que l’établissement de la vérité.

Dans les chroniques judiciaires, Cyrille Hamilcaro est loin d’être un inconnu. Outre des déboires bien connus dans l’affaire “Surgine”, l’ancien maire Nouveau centre de Saint-Louis a récemment eu affaire à la justice. Le 19 mars dernier, il a fat l’obet d’ne condamnation en diffamation àl’égard de Claude Hoarau. En cause : un ouvrage intitulé "Le racisme en campagne". Ce livre mi en lgne au format “e-book” déversait une série de propos diffamatoires à l’encontre de Claude Hoarau, dans le but de faire peser sur ce dernier et sur les communistes de Saint-Louis une accusation infâmante de racisme. Cette stigmatisation constituait d’ailleurs "l’argument" principal de campagne de Cyrille Hamilcaro.

Faire sensation… dans un seul sens

On sait à quel point cette stratégie du soupçon et du mensonge a pourri l’atmosphère saint-louisienne, dès avant l’annulation des élections municipales de mars 2008. Non ses légèreté, la presse avait fait ses choux gras de ces propos, leur donnant un retentissement sensationnaliste. Une attitude qui contraste avec la sobriété et la discrétion qui ont accompagné la condamnation de Cyrille Hamilcaro pour diffamation envers Claude Hoarau, pour le fameux ouvrage.
Par des comptes-rendus laconiques, deux quotidiens se sont cntentés de signaler le verdict et d’évoquer brièvement le contenu de l’arrêt, sans vouloir prendre la mesure d’un double scandale : la mise en cause sans preuves d’un homme, et la tentative de provoquer des tensions raciales dans un but politicien. Les autorités n’ont d’ailleurs pas montré un zèle excessif dans cette affaire : portant en couverture une citation ignoble faussement imputée à Claude Hoarau, l’“e-book” de Cyrille Hamilcaro est aujourd’hui toujours en ligne, sans que personne ne s’en inquiète : le plus tranquillement du monde, l’injure et le dénigrement continuent de pouvoir être diffusés.
Plus récemment, le 25 mars dernier, Cyrille Hamilcaro a été mis en garde à vue pour une affaire de location de terrain agricole à un prix excessif. Le bailleur avait-il été avantagé par la mairie ? L’audition de ces faits, qui engageaient l’usage de fonds publics, ne prit en tout et pour tout que quelques heures. Là encore, on a pu constater un manque d’intérêt certain des médias.
Quatre jours plus tard, c’était au tour de Claude Hoarau d’être convoqué à Malartic, sur la base d’un protocole jamais appliqué et de la réintégration d’un fonctionnaire. Cette fois-ci, la justice fit montre d’un zèle manifste, atteignant presque l’enthousiasme dans les déclarations du procureur. Dès la convocation du maire de Saint-Louis, dont on ignorait évidemment quelle serait la longueur, les médias ont accordé une couverture exceptionnelle à la garde à vue, qui devint de ce fait, un « évènement ». Achevée avant-hier sans mise en examen, la seconde garde à vue a fait l’objet d’une couverture tout aussi intense. Chacun connaît l’orientation des magistrats du Parquet envers les communistes à La Réunion, héritage d’une vieille tradition. On s’étonne en revanche qu’en 2010, certains médias continuent de leur servir d’auxiliaires dans le “deux poids, deux mesures”.

Geoffroy Géraud-Legros



Un message, un commentaire ?



Messages






  • à par Témoignage, les autres journaux de la réunion sont depuis des lustres à la solde de la droite ! ce n’est pas un secret ! en métropole il n’existe qu’un journal qui n’appartient pas à la droite c’est l"humanité. si la presse et tous les médias français étaient objectifs cela aurait changé beaucoup de chose et le pouvoir n’aurait pas pu continuer la politique de destructions massive des acquis des français ! il ne ce passe pas une heure sans que toutes chaines confondues, un commentateur cite carla, sarkozy, ou les ministres de celui-ci, méme les jours fériés nous y avons droit ! cela devient intolérable, et insupportable ! donc pas étonnant qu’à la réunion la presse bien pensante et rfo Réunion favorisent l’ump !

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com