Actualités

L’Alliance avec Paul Vergès : la force tranquille au service du développement

Grand succès du meeting de lancement de la campagne

Manuel Marchal / 15 février 2010

Le meeting de lancement de la campagne de l’Alliance pour les Régionales a rencontré un grand succès. Elle marque une nouvelle étape dans la pratique politique de La Réunion car l’Alliance a réussi à créer un syndicat des compétences pour répondre à l’urgence sociale, et pour préparer La Réunion du million d’habitants.

Ils étaient des milliers ce dimanche 14 février à venir participer au lancement de la campagne de l’Alliance. C’est le Parc Exotica qui a accueilli la première réunion publique de la campagne.
Présidé par Maya Césari, scientifique réunionnaise membre de la société civile, la rencontre a vu s’exprimer un large éventail de la diversité que constitue l’Alliance. Diversité sur le plan des opinions politiques : Élie Hoarau, secrétaire général du Parti communiste réunionnais ; Rahiba Dubois, tête de liste d’Europe Écologie aux Européennes de 2009 ; Michel Lagourgue, président du MoDem Réunion ; Michel Dennemont, membre d’Entente Réunion, entre autres. Diversité des compétences, avec, notamment, Philippe Jean-Pierre, professeur d’Économie à l’Université de La Réunion ; Jean-Pierre Avril, président de Qualitropic, Laurita Alendroit, présidente d’Ankraké ; et Béatrice Leperlier, membre de l’Alliance de la jeunesse pour la formation et l’emploi à La Réunion.

Arrêter les démolisseurs

Le lancement de la campagne a permis de clarifier une différence fondamentale entre l’Alliance et les autres listes. Didier Robert et Jean-Paul Virapoullé sont contre le tram-train, tout comme le PS. Car du côté du PS, son groupe au Conseil régional a refusé de voter pour le Protocole de Matignon, qui prévoit, outre le tram-train, la nouvelle route du littoral. C’était lors de la séance du 13 février 2007. Le groupe conduit par Michel Vergoz a même refusé de voter pour le Contrat de projet État-Région et pour les Programmes opérationnels européens. Autrement dit, tout comme Didier Robert, les élus du PS avaient refusé de voter pour 4,5 milliards de crédits pour La Réunion. Comment pourrait-ils alors aujourd’hui défendre les intérêts de La Réunion sur ces questions essentielles ?
Car depuis 2007, le PS, Didier Robert et Jean-Paul Virapoullé ont maintenu cette ligne du refus. Il suffit d’écouter les déclarations : le PS parle d’une alternative au tram-train. C’est donc aussi un refus. Ce qui veut dire que face à l’Alliance, c’est un programme de démolisseurs.
Or, le tram-train répond à une urgence et à l’avenir.
Réponse à l’urgence car c’est un moyen essentiel de relancer l’emploi à La Réunion. Des milliers seront créés et des formations sont en cours. Refuser le tram-train, c’est casser cet élan et donc enfoncer encore plus La Réunion dans la crise.
Réponse à l’avenir car dans 15 ans, La Réunion aura un million d’habitants. Il reste donc 15 ans pour construire le tram-train entre Saint-Joseph et Saint-Benoît. Et c’est autour du tram-train que se construira La Réunion du développement durable.
C’est bien là que se situe une différence fondamentale : l’Alliance, c’est la garantie que les Réunionnais aient droit comme les autres pays à un moyen de transport moderne, moins cher et écologique.

M.M.


L’Alliance : le syndicat de compétences

En 1945-46, La Réunion sortait de la Seconde Guerre mondiale dans un état catastrophique. Face à la misère, les Réunionnais se sont unis et ont créé le CRADS. Ils ont arraché l’abolition du statut colonial qui a été le point de départ de la sortie de la misère.
Mais aujourd’hui, 52% de la population vit toujours en dessous du seuil de pauvreté. Et en 2009, le nombre de chômeurs a augmenté de 20.000.
Face à cette situation, l’Alliance s’est élargie. Elle s’organise en groupes de compétences, chacun ayant la responsabilité d’un dossier. À l’Alliance, la construction d’une liste n’est pas le résultat d’une addition d’intérêts personnels, c’est le fruit d’un rassemblement de compétences au service du développement de La Réunion.


Pari tenu : 4.000 personnes à Pierrefonds

Hier lors du journal télévisé de RFO, les 4.000 personnes présentes hier matin à Pierrefonds ont eu la surprise d’apprendre qu’elles étaient environ 1.000. Ce surprenant comptage de RFO mérite que l’on s’y arrête, puisque quelques instants auparavant, le service public a annoncé 2.000 personnes pour le meeting de Martine Aubry et de la fédération PS.
Toutes les personnes qui lisent "Témoignages" savent quelle est l’opinion de notre journal. Alors pourquoi RFO ne déciderait-il pas de faire tomber le masque, et de dire franchement que RFO-Télé est contre l’Alliance ?


Les Régionales sur Internet

Pour suivre sur Internet la campagne des Régionales, rendez-vous sur le site de l’Alliance avec les interviews vidéos des candidats, le programme complet de l’Alliance et le bilan de 12 années au service des Réunionnais.
www.lalliance.re

Si vous avez des questions à poser à l’Alliance, une adresse :
www.mesquestions.re

Vous pouvez aussi consulter le fil d’information de "Témoignages" sur les Régionales :
www.temoignages.re/politique-regionales-2010

Et également écouter KOI sur les fréquences habituelles, ou sur Internet :
www.koifm.re


Kanalreunion.com