Actualités

L’alliance de l’expérience et de la jeunesse rebelle pour faire bouger les choses

Elections départementales, canton de Sainte-Suzanne/Cambuston/Petit Bazar

Témoignages.re / 11 février 2015

C’est en ces termes que Maurice Gironcel qualifie la « liste » des 2 titulaires et des 2 remplaçants, candidats du canton de Sainte Suzanne, Cambuston et Petit Bazar pour l’élection départementale du 22 mars prochain.

JPEG - 51.8 ko
Viviane Soune-Seyne, Martial Turpin, Michèle Caniguy, Maurice Gironcel et René Sottaca.

Lundi à la permanence de Quartier Français, Maurice Gironcel et Michèle Caniguy ont présenté leurs remplaçants pour l’élection départementale du canton de Sainte-Suzanne/Cambuston/Petit Bazar.
René Sottaca, 35 ans, est remplaçant de Maurice Gironcel. Pour lui, descendant de militants PCR, c’est un honneur et une fierté d’être aujourd’hui aux côtés de Maurice Gironcel qui a tant fait pour Sainte Suzanne et la Réunion.
Viviane Soune Seyne, la remplaçante de Michelle Caniguy connaît bien Cambuston et Petit Bazar pour y avoir été institutrice et directrice d’école. Michelle est « jeune, compétente et dynamique ». Ensemble, nous réussirons.

Sous la bannière de l’Union des forces de progrès

Michelle Caniguy est également directrice d’école. Conseillère générale sortante, elle présente un bilan très satisfaisant pour son canton : la réhabilitation du collège de Cambuston, le parking, la concrétisation du gymnase ; un travail d’équipe qui a vu la réalisation de la station d’épuration, les nombreux logements de la ZAC Fayard sont à mettre à son actif.
« Cambuston et Quartier-Français ont toujours vécu ensemble, porteurs d’un héritage commun : la canne à sucre, les usines, l’esclavage et l’engagisme et surtout ce premier esclave à s’être rebellé contre l’asservissement, Zélindor, à qui Sainte-Suzanne et Saint-André ont rendu un hommage retentissant.
Le choix de notre logo de campagne en est un symbole fort et un rappel des grandes luttes portées par le Parti pour la défense des intérêts de notre pays contre le colonialisme, pour l’égalité sociale, points d’ancrage de nos Valeurs Progressistes.
« Je souhaite, avec Maurice Gironcel, un homme de conviction, fidèle à ses Valeurs de Gauche, aller encore plus loin dans l’accompagnement des Familles, au plus près de leurs besoins, sans oublier l’Education, dans le respect de notre Culture Créole, un thème qui m’est cher.
Dernier point, je ne représente pas le PLR. Je suis en congé de ce parti. C’est bien sous la bannière de l’Union des forces de Progrès que nous nous présentons à cette élection ».

Apporter de Vraies solutions sur l’Indispensable

Comment construire un développement solidaire et durable avec 173 000 demandeurs d’emplois toutes catégories confondues, lorsque 60 % des jeunes demandeurs d’emplois sont au chômage, avec 116 000 personnes illettrées et 42 % de la population vivant en dessous du seuil de pauvreté ?
Maurice Gironcel se donne le devoir d’apporter de vraies solutions sur ces grands enjeux de notre Pays.
« Nous allons lutter pour mettre en œuvre les grands services d’Intérêt Public que sont celui des Aides à la Personne et celui dédié à l’Environnement, créateurs de milliers d’emplois.
Si nous avons voulu, le 23 janvier, nous rassembler près de l’usine de Bois Rouge, c’est pour sensibiliser la population sur les dangers pesant sur la filière canne.
Il a tenu à rappeler qu’en 2008, « vous m’avez élu à 63,20 % pour devenir votre conseiller général. Le 22 mars 2015, c’est ce contrat de confiance qu’il sera demandé aux électeurs de renouveler ».

Un candidat sortant qui, après avoir trahi le PS, le PCR, le PLR, est prêt à tout pour son intérêt personnel.

Entretemps, en 2009, puis en 2011, grâce à notre soutien, le conseiller général sortant a assuré l’intérim et s’était engagé, je cite, à « poursuivre le programme initié par Maurice Gironcel depuis 2004 ».
Force est de constater que les projets de Sainte Suzanne ont été laissés à l’abandon. Pire, certains étaient arrivés au stade d’avant projet et ont été stoppés net sans que l’on sache pourquoi.
Où est passé le collège de Bagatelle, dont les plans sont prêts depuis 2005 ? Où est la nouvelle caserne des pompiers, dont le foncier est réservé depuis tant d’années ?
Où est l’EHPAD ? Qu’a fait le sortant des aides aux associations culturelles et sportives ?
« Les questions sont nombreuses et je vous laisse, population de Sainte Suzanne, commune Canton concernée, seul juge de ce bilan désastreux », déclare Maurice Gironcel.

JPEG - 64.2 ko
Vue des participants à la conférence de presse.

Un programme à la hauteur des enjeux de la population


À partir du 22 mars 2015, c’est un nouveau contrat de confiance qui sera signé avec la population de Sainte Suzanne, Cambuston et Petit Bazar.
Nous serons ensemble pour apporter de Vraies Solutions. Dans tous les domaines de compétences du Conseil Départemental, de grands projets seront proposés.
Nous nous engageons devant vous :

- A mettre en œuvre une politique de cohésion sociale qui prenne en compte les besoins des familles, des jeunes, des personnes âgées, des personnes porteuses de handicap, une politique qui ne laisse personne « sur le bord du chemin ».

- A mobiliser tous les dispositifs de proximité et tous les partenaires qui permettront l’épanouissement de tous : Maisons de l’Enfance et de la Famille, Épicerie Sociale et Solidaire, Centres sociaux, EHPAD, micro-crèches, crèches, Point Info Jeunesse, Espace intergénérationnel.

- Le Collège de Bagatelle sortira de terre ENFIN.

- Des projets d’aménagement seront relancés : le bassin de baignade de Village Desprez, la Marina.

- En terme de dynamisation de l’Agriculture : Le pôle Excellence de Bagatelle (Recherche Développement) ; la Maison des Agriculteurs de Deux Rives, la signature de la Charte de Développement Agricole permettra un projet agricole sur 15 ans. La préservation de la filière canne, menacée à l’horizon 2017 en est une priorité, sans oublier l’autosuffisance alimentaire et l’ouverture des marchés publics de restauration scolaire aux producteurs locaux.

- La Vie culturelle, sportive et associative sera un des piliers du développement de notre action sociale. Autour du centre culturel de Quartier Français, nous fédérerons les initiatives et les projets afin de porter un projet culturel d’envergure départemental.

Au soir du 22 mars 2015, un seul candidat sorte gagnant de ce scrutin : Sainte Suzanne, Cambuston et Petit Bazar.


Kanalreunion.com