Actualités

L’Alliance demande à la Région Réunion de soutenir la nomination d’un Réunionnais

Affaire de la nomination de l’ambassadeur à la Coopération : Didier Robert interpellé, la majorité botte en touche

Témoignages.re / 2 octobre 2013

Lors de la Commission permanente de la Région hier, les élus de l’Alliance ont présenté une motion demandant au Conseil régional de se prononcer pour la nomination d’un Réunionnais, ancien secrétaire général de la COI, à la place de la maire de Charleville-Mézières au poste d’ambassadeur à la Coopération dans l’océan Indien. La majorité régionale a décidé de renvoyer ce texte dans une Commission sectorielle. Voici le texte de la motion :

JPEG - 59.5 ko
Un Réunionnais qui a été secrétaire général de la COI est plus à même de comprendre la réalité de Madagascar.

Considérant la volonté politique exprimée à plusieurs reprises par les autorités de la République de favoriser l’accès des originaires ultramarins à l’exercice des responsabilités,

Considérant le caractère stratégique et symbolique du poste d’Ambassadeur à la Coopération régionale dans l’océan Indien,

Considérant l’importance que revêtent l’implication et l’action convergente de tous les acteurs institutionnels pour développer la coopération régionale,

Considérant le rôle que doit jouer l’ambassadeur à la Coopération régionale dans ce sens,

Considérant qu’un Réunionnais, ancien secrétaire général de la COI, a postulé pour occuper cette fonction,

Considérant que cette personnalité réunionnaise réunit tous les critères pour assumer cette fonction,

Considérant parallèlement que le gouvernement a décidé de nommer une personnalité élue en métropole et n’ayant jamais été impliquée dans la coopération régionale dans l’océan Indien,

Considérant que ce choix n’apparaît pas cohérent tant avec les principes proclamés qu’avec un examen objectif des candidatures exprimées,

Considérant la protestation unanime des élus réunionnais face à cette décision,

Constatant que les conditions ne sont pas objectivement réunies pour permettre à la personnalité ayant été nommée de réussir sa mission indépendamment de ses qualités propres,

Constatant également que la situation ainsi créée est préjudiciable au développement de la coopération régionale qui nécessite l’implication de tous les acteurs,

Considérant parallèlement la décision du gouvernement d’avoir nommé au poste d’Ambassadeur pour la Coopération régionale dans les Caraïbes une personnalité originaire des Antilles,

Le Conseil régional demande par conséquent au gouvernement :

- d’ajourner sa décision de nomination de la personnalité élue dans la ville de Charleville-Mézières,

- de procéder à la nomination de la personnalité réunionnaise, ancien secrétaire général de la COI, qui a postulé à ce poste.


Kanalreunion.com