Actualités

L’Alliance dénonce « les conséquences d’une décision irresponsable »

Tram’Tiss va demander plus de 150 millions d’euros de dédommagement à cause de la suppression du tram-train

Témoignages.re / 26 janvier 2012

Dans la presse d’hier, il est annoncé que Tram’Tiss, le groupement d’entreprises chargé de la construction et du fonctionnement du tram-train pendant une concession de 40 ans, a engagé un recours contre la suppression du chemin de fer décidée par la Région Réunion présidée par Didier Robert. Dans un communiqué diffusé hier à la presse, l’Alliance alerte sur les conséquences dramatiques de la décision de Didier Robert

C’est avec attention que les conseillers régionaux du groupe de l’alliance ont pris connaissance de l’information parue dans presse, relative au recours intenté par le groupement Tram Tiss contre la Région. La Collectivité régionale n’a pas fini d’assumer les conséquences de la décision prise par son Président en mai 2010 d’avoir purement et simplement annulé le projet de tram train.

Cette décision prise à la légère a bien entendu porté préjudice au groupement qui devait construire le tram train. Mais ce sont les contribuables Réunionnais qui seront pénalisés si la Région est condamnée à verser des indemnités au groupement. On ne gouverne pas impunément et le prix à payer pour une décision erronée d’une telle gravité est malheureusement inévitable.

Mais surtout, ce nouvel épisode met de nouveau en exergue l’irresponsabilité de la Région pour avoir supprimé un projet d’intérêt général sans tenir compte du travail déjà accompli et sans explorer tous les moyens de le réaliser. C’est une décision motivée par des considérations politiciennes qui avait alors été prise, au mépris de l’intérêt général.

Les victimes de cette décision sont non seulement les entreprises qui devaient construire le tram train mais aussi les travailleurs du BTP privés d’un chantier générateur d’activité et d’emploi ; c’est aussi tous les Réunionnais qui, du fait ce cette décision, ont vu s’évanouir un projet qui devait faire progresser notre île et apporter une réponse moderne à la hauteur des enjeux de la politique des déplacements.

Il apparaît de plus en plus évident que le tout routier dans lequel s’est engagé la majorité actuelle de la Région tourne le dos à l’avenir et nous conduit vers l’impasse. On n’a pas fini d’en subir les conséquences désastreuses.

Rien n’étant définitivement irréversible, l’Alliance souhaite qu’avec l’alternance prochaine qui se dessine au plus haut niveau de l’État, les moyens soient trouvés pour rétablir un projet de transport ferroviaire, seul moyen de corriger fondamentalement l’erreur historique commise.


Kanalreunion.com