Actualités

L’Alliance dénonce « un acte irresponsable et démagogique »

L’amendement de Didier Robert transférant des crédits du SMA sur le budget de la continuité territoriale 

Témoignages.re / 2 décembre 2014

Les élus de l’Alliance condamnent l’initiative démagogique de Didier Robert au Sénat. Ce dernier prend les crédits destinés à la formation des jeunes Réunionnais pour les donner aux riches qui veulent payer moins cher leurs billets d’avion. L’Alliance appelle donc les députés à mettre fin à cette injustice provoquée par un président de Région déjà en campagne électorale à plus d’un an du scrutin. Voici le communiqué de l’Alliance diffusé hier à tous les médias.

C’est avec consternation que nous pris connaissance de l’amendement qu’a fait voter le sénateur Didier Robert au Sénat : priver le Service Militaire Adapté (SMA) des crédits qui bénéficient à la formation de la jeunesse est un acte très grave ; et basculer ces crédits sur le budget du dispositif dit de « continuité territoriale » pour financer notamment chaque année les voyages de personnes qui en ont les moyens, n’est pas juste.

Didier Robert fait ainsi le choix de dépenses qui apparaissent, dans ces conditions, comme démagogiques et électoralistes, au détriment de la formation des jeunes et du développement de La Réunion.

A la Région, Didier Robert a célébré en grande pompe, à coup d’opérations de com’, « l’année régionale de la jeunesse », et au Sénat il agit contre un dispositif à destination des jeunes dont l’efficacité notamment en terme d’insertion professionnelle n’est plus à démontrer.

Certes, le combat pour une véritable continuité territoriale est légitime. C’est une longue bataille qui mérite d’être poursuivie. Mais il ne doit en aucun se traduire par une diminution des moyens affectés au développement des outremer et de La Réunion. C’est malheureusement ce qu’a fait le sénateur Didier Robert avec cet amendement en supprimant des crédits du SMA. C’est ce que fait déjà depuis 4 ans le président de la Région en faisant payer la continuité territoriale par les contribuables réunionnais.

Manifestement, dans la perspective des futurs rendez vous électoraux, le président de Région et sénateur de La Réunion détermine de plus en plus ses positions en fonction de ces échéances.

Nous dénonçons une telle attitude qui met en cause l’intérêt général.

Et nous appelons les députés de La Réunion à rétablir les crédits du SMA lors de la discussion du projet de loi de finances en seconde lecture.


Kanalreunion.com