Actualités

« L’Alliance ne peut croire que l’État ait donné son aval à une telle opération »

Les moyens institutionnels mobilisés pour la visite de Christian Estrosi

Témoignages.re / 26 octobre 2012

« En tournée à La Réunion pour la candidature de François Fillon à la tête de l’UMP, M. Estrosi, ancien ministre de l’Outre-mer sous le gouvernement Sarkozy, va participer à l’inauguration de l’équipement satellitaire de Saint-Pierre, en présence des partenaires institutionnels », tel est le titre d’un communiqué diffusé par l’Alliance.

Un communiqué, rendu public hier, indique le programme de la visite à La Réunion de Christian Estrosi à La Réunion, en qualité de soutien à François Fillon, candidat au poste de président de l’UMP est-il précisé.

Or, des acteurs institutionnels, ainsi que des moyens de l’État et de la Région, sont mobilisés au service de cette visite électorale. Les séquences de ce programme sont instructives ; qu’on en juge :

- Didier Robert, en sa qualité de président de Région, recevra Chritian Estrosi au siège de la Région ; personne n’est dupe : c’est bien le membre de l’UMP en campagne pour François Fillon qui est reçu par Didier Robert, et non le député maire de Nice !

- Christian Estrosi rencontrera ensuite les acteurs de l’énergie et du projet GERRI : même l’ADEME, un service de l’État, est sollicité pour participer à cette rencontre. Si des chefs d’entreprises veulent rencontrer le soutien de François Fillon, libres à eux ; mais comment des institutions comme les membres de GERRI, c’est-à-dire la Région, le Département et l’État, ainsi que l’ADEME, peuvent-ils se prêter à ce jeu ?

- Plus incongru, le programme indique que Christian Estrosi participera à l’inauguration de l’antenne de réception satellitaire à Saint-Pierre. Il n’est pas inutile de rappeler que cet équipement réalisé sous la maitrise d’ouvrage du Conseil régional, a été initié sous la mandature de Paul Vergès. L’ancien président du Conseil régional avait exprimé son intérêt au président de l’IRD, à l’époque Jean-François Girard, pour implanter cet outil à La Réunion. L’antenne de réception satellitaire constitue un atout considérable pour le développement de La Réunion et du codéveloppement régional, en captant et mettant à disposition des acteurs, les informations relatives au climat et à l’écosystème, à la mer et à la pêche (migration des poissons…), à l’agriculture (prévisions des récoltes…), au territoire (cadastre…), etc. Le projet a ainsi été retenu comme opération éligible au financement européen dédié à la coopération, et il est le fruit d’un partenariat Région-IRD-Université. L’inauguration de cet équipement devrait être un événement associant les initiateurs du projet et obéissant aux règles élémentaires du protocole républicain. Comment un tel événement peut-il être dévoyé en étant intégré au programme de la visite d’une personnalité venue participer à la campagne pour une élection interne à l’UMP ? Christian Estrosi ponctue d’ailleurs sa tournée électorale à La Réunion par une « rencontre avec les militants ».

L’Alliance ne peut croire que l’État ait donné son aval à une telle opération. Les conseillers régionaux du groupe de l’alliance appellent les autorités concernées à prendre leurs responsabilités afin de préserver les règles inhérentes au bon fonctionnement des institutions dans le respect des principes de la République.


Kanalreunion.com