Actualités

L’Alliance pour « construire La Réunion de demain »

L’intervention de Paul Vergès au meeting de l’Alliance

Témoignages.re / 15 février 2010

Paul Vergès est revenu sur les principaux enjeux du scrutin. Il a également mis en évidence que l’Alliance est le rassemblement des compétences et des générations pour gagner le pari du développement de La Réunion.

Paul Vergès rappelle tout d’abord que le nombre exceptionnel de participants à cette réunion est l’illustration que beaucoup ont compris que c’est une journée exceptionnelle. Dans 4 semaines, c’est le vote, et c’est « le sentiment du tournant de l’histoire du pays ». La tête de liste de l’Alliance insiste sur « l’importance considérable du scrutin pour l’avenir ». Cet avenir est à construire à partir d’une vérité qu’« il faut toujours dire à nos concitoyens ».
Paul Vergès a ensuite décliné les différentes parties du programme.
Il a tout d’abord évoqué la nécessaire réponse à l’urgence sociale, puis décrit les rendez-vous décisifs du mandat 2010-2014. Des rendez-vous sur lesquels les autres listes « ne disent rien ». Leurs candidats « parlent de tout, sauf de l’essentiel ».
« Le jour même où les autres se divisent »,
une liste composée de toutes les couches de la population réussit le rassemblement pour le développement de La Réunion.
Au-delà des rendez-vous de la mandature, l’objectif, c’est de préparer La Réunion du million d’habitants. « Le rendez-vous, c’est 200.000 Réunionnais de plus en 15 ans ».

L’union des générations

Pour anticiper ce rendez-vous, Paul Vergès rappelle que c’est entre 2010 et 2014 que sera construit le début du tram-train. C’est aussi entre 2010 et 2014 que le chantier de la nouvelle route du littoral commencera.
2025 se prépare aussi dans une alliance des opinions et des générations. Paul Vergès le souligne, « jamais une telle union entre les générations » ne s’est réalisée à La Réunion.
La tête de liste de l’Alliance rappelle que « si on a gagné en 1946, c’est parce que tout le monde était uni, et nous avons obtenu l’unanimité ». « L’union d’aujourd’hui prépare les conditions pour gagner », poursuit Paul Vergès. Et il affirme que même si des dossiers tels que le logement ou le traitement des déchets ne font pas partie des compétences de la Région, des discussions sont lancées pour construire La Réunion de demain. C’est un appel à mutualiser afin de lutter ensemble pour le développement du pays.
Le traitement des déchets peut ainsi déboucher sur la création de milliers d’emplois de proximité, tout comme les services à la personne.

« Voter pour l’avenir du pays »

Paul Vergès poursuit son intervention en rappelant ce qui différencie fondamentalement l’Alliance des autres listes. L’Alliance est en effet la seule à soutenir le tram-train, et donc la seule à soutenir un chantier qui permettra à La Réunion d’atténuer l’impact de la crise, tout en construisant la base de l’aménagement du territoire de La Réunion du million d’habitants.
Il souligne également un autre objectif du programme de l’Alliance : affirmer l’égalité des cultures à La Réunion. « Avec la Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise, nous allons montrer aux Réunionnais que leur chance, c’est que leurs ancêtres soient venus à La Réunion. Nous allons montrer la richesse de la diversité culturelle ». « La MCUR va proclamer l’égalité des cultures de tous les hommes sur la Terre », poursuit Paul Vergès. Et de souligner que ceux qui sont contre la MCUR « veulent rester dans la société post-coloniale ».
« L’enjeu est aussi grand que nos équipements, le développement de La Réunion est inséparable de la libération mentale de La Réunion. Nous devons reprendre tout le temps le mot d’ordre de Laurent, nou lé pa plis, nou lé pa moin, respèkt a nou ».
Ce développement s’inscrit dans l’intégration de La Réunion avec son environnement en pleine mutation. Paul Vergès appelle à « voter pour l’avenir du pays, c’est notre sort qui est en jeu ». « Entre les forces du passé et les forces de l’avenir, ce sont les forces de l’avenir qui vont triompher pour l’avenir de La Réunion ». Ce triomphe marquera toute l’Histoire politique de La Réunion, conclut Paul Vergès, en rappelant le mot d’ordre : « une personne, un mandat, une indemnité ».

Manuel Marchal


Une seule liste est pour le tram-train : l’Alliance

Paul Vergès insiste également sur la différence fondamentale avec les autres listes : le Protocole de Matignon qui permet la construction du tram-train et de la route du littoral. La tête de liste de l’Alliance rappelle que la négociation et la signature de cet accord ont eu lieu avant la crise. C’est un contrat qui permettra de disposer de 3 milliards d’euros pour combattre la crise.
L’Alliance est la seule liste à soutenir ce projet. Didier Robert et Jean-Paul Virapoullé sont contre le tram-train, et le PS dit « réfléchir à autre chose ». Mais dire cela, cela équivaut à « abandonner les chômeurs et les petites entreprises ».
Le tram-train est un critère essentiel pour développer le pays : « Ceux qui disent “nous on va faire autre chose” sont des ennemis du développement de La Réunion ».
Et quand certains parlent de fusion au deuxième tour avec le PS, Paul Vergès dit que l’opinion n’y verrait qu’une cuisine électorale, puisque si le PS est contre le tram-train aujourd’hui, pourquoi serait-il pour entre deux tours de scrutin.


Urgence sociale : « au premier rang de nos préoccupations »

La tête de liste de l’Alliance a ensuite mis l’accent sur la première priorité : répondre à l’urgence sociale.
C’est une « vérité dramatique » : plus de 100.000 chômeurs, 110.000 illettrés, des dizaines de milliers de personnes qui vivent avec quelques centaines d’euros par mois, et la moitié de la population en dessous du seuil de pauvreté.
Il sera « impossible de développer La Réunion de demain si la moitié de La Réunion vit dans la misère et dans la pauvreté », souligne avec force Paul Vergès. La lutte contre la pauvreté doit être « au premier rang de nos préoccupations ». Et cette question « ne se règle pas par des discours de campagne électorale ».


Le refus du tram-train est indigne d’un responsable politique

L’atout essentiel pour lutter contre le chômage entre 2010 et 2014, c’est l’application du Protocole de Matignon, qui prévoit la construction du tram-train et de la nouvelle route du littoral.
« On a un contrat en main qui nous donne des crédits inespérés », soit 3 milliards d’euros rien que pour La Réunion. C’est un accord que les autres Régions n’ont pas pu obtenir. Ces 3 milliards d’euros rien que pour La Réunion sont à rapprocher des 9 milliards investis par toutes les Régions de France pour faire face à la crise.


L’explosion de la liste conduite par Didier Robert

« La vérité éclate : ils bataillaient pour des places »

Paul Vergès est revenu sur la faillite de la liste conduite par Didier Robert. « S’ils avaient eu un programme, ils auraient été unis », constate la tête de liste de l’Alliance. « La vérité éclate, ils bataillaient pour des places. Jamais les électeurs de La Réunion n’ont eu un tel spectacle », ajoute Paul Vergès.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • bonjour j’ai travaillé sur la route des tamarin en 2006,sa été une belle experience pour moi . j’etais grutier mobile , j’etais sur contrat dans une grosse boite ,on m’avait promis l’embauche car les gros chantier allais enchainer l’un derriere l’ autre . malheureseument mon contrat s’est arreté en mai 2009 . la crise a tout cassé,et les chantier qui était en cour son en stand by sans conté d’autre qui se son annuler comme:la rocade , le pôle océan ,aujourd’huit il m’est difficile de trouver un boulot . j’éssais de trouver des formation dans domaine de conducteur d’engin les métier dont j’adore ,parce que comme grutier il n’y a pas . mais le grand souci il n’y pas de budget de formation , j’éssai de trouver des organisme, personne veut m’aider a m’en sortir apparement le chômage c’est qui me va le mieux . pôle emploi sont là juste me rénumérer mon dû , je suis un travailleur et non quelqu’un qui en profite de cette rénumération .j’ai pas les moyens de me finançer d’autre formation , alors j’aimerai savoir vers qui tourner . si la région donne des budget pour des formation ben ! alors qui en profite ?je suis pas un fumeur ni un buveur , je suis père de deux enfant ,j’aimerai construire un avenir et leur donner un avenir.

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com