Actualités

L’Alliance seule à voter pour le projet prêt à démarrer

Alors que Didier Robert et Michel Vergoz retardent la mise en chantier de la nouvelle route du littoral

Témoignages.re / 25 juin 2010

Des conseillers régionaux de l’Alliance sont intervenus hier dans le débat sur la nouvelle route du littoral, voici ce qu’ils ont dit en substance.

Aline Murin-Hoarau : des milliers d’emplois sacrifiés
Où en sont les études ? Il faudrait revoir la définition du mot priorité dans le "Petit Robert", car le retard programmé sacrifie des milliers d’emplois.

Catherine Gaud : un projet sans financement
Rien n’est signé concernant le financement de ce projet. Il y a la clause suspensive relative au respect des critères du Grenelle. Il y aura 215 millions d’euros en moins du fait de l’abandon du péage. Quel sera le traitement à l’entrée des villes ? On va dépenser de l’argent pour acheter 2.000 bus, puis ultérieurement un train, que deviendront ces 2.000 bus. On nous dit que le vélo, cela coûte cher pour l’intégrer dans ce projet.

Maya Césari : une question d’égalité collective
La dotation ferroviaire est une question d’égalité collective. Toutes les autres régions y ont droit, c’est aussi un droit pour les Réunionnais. Et comment se fait-il que la phrase "Valoriser nos atouts" ait été supprimée du logo de la Région ?

Michel Lagourgue : que va-t-on faire des bus ?
Le dossier était déjà prêt, dans l’attente de la position de l’État sur les choix soumis. Ce qui est maintenant prévu retardera le projet initial, et les dates soumises sont en plus celles annoncées pendant la campagne électorale. Et que va-t-on faire des bus quand ils arriveront à Saint-Denis ?

Camille Sudre : qui peut croire à un tel projet ?
Vous croyez que l’on va gober cela ? Combien coûtent les 2.000 bus ? Et le salaire des 4.000 chauffeurs ? Vous aller mettre quoi à la place du tram-train ?
Si un jour le chômage explose, quelle sera la responsabilité ? L’État n’aura rien à payer grâce à vous. Les Réunionnais auraient dû avoir le tram-train et la route du littoral. Ils n’auront ni l’un, ni l’autre, merci Messieurs Annette et Vergoz.

Élie Hoarau : sous estimation des effets du changement climatique
Il est déjà établi que si des mesures draconiennes ne sont pas prises, la fonte des glaciers du Groënland et de l’Antarctique entraîneront une élévation de la mer supérieure aux prévisions. Quel sera donc l’impact de la montée des eaux sur ce type d’ouvrage ?


Kanalreunion.com