Actualités

L’analyse du PCR partagée dans l’outre-mer

Après le passage du projet de loi égalité réelle au CESE

Témoignages.re / 22 juillet 2016

Le 12 juillet dernier, le Conseil économique social et environnemental a donné son avis sur le projet de loi sur l’égalité réelle. Force est de constater une convergence dans l’analyse du groupe de l’outre-mer du CESE avec celle du Parti communiste réunionnais. Changement climatique, mondialisation, démographie et révolution numérique sont autant de phénomènes mondiaux qui doivent être pris en compte, indique en effet le groupe des conseillers de l’outre-mer.

JPEG - 215 ko

Depuis de nombreuses années, le Parti communiste réunionnais fonde son analyse sur quatre phénomènes mondiaux qui auront un impact à La Réunion : changement climatique, mondialisation, démographie et révolution numérique. Cette analyse est notamment développée dans la dernière brochure publiée par le PCR : « 70 ans après la loi du 19 mars 1946, un nouveau rassemblement pour une nouvelle politique, mettre fin au néocolonialisme ».

Changements inéluctables

Elle rappelle qu’au cours des prochaines décennies, l’environnement de La Réunion sera en effet bouleversé. Pendant qu’elle verra sa population augmenter jusqu’à un million de personnes, Madagascar en comptera 45 millions dans 25 ans, le Mozambique approchera de 60 millions et la Tanzanie dépassera 100 millions d’habitants.

Cette hausse de la population interviendra dans une situation économique bouleversée par l’émergence de grands ensembles. Dans notre région, les pays d’Afrique orientale et australe se rapprochent pour réaliser l’union économique de plus de 600 millions d’habitants. Ce groupe aura signé avec l’Union européenne un accord de libre-échange qui concerne La Réunion. Au cours des prochaines décennies, l’Inde deviendra une super-puissance économique et politique, elle n’est située qu’à quelques heures de La Réunion.

La révolution numérique va continuer. La COI a déjà annoncé le déploiement d’un nouveau câble transocéanique qui reliera La Réunion et ses voisins au reste du monde, tandis que les moyens de communication continuent de se moderniser.

Toute cette évolution aura lieu dans le contexte des changements climatiques. Pour La Réunion, cela signifie en particulier une hausse du niveau de la mer qui condamne par avance tout nouvel investissement sur le littoral.

Changement climatique, mondialisation, démographie et révolution numérique

C’est précisément cette analyse qui est partagée par le groupe des outre-mer du Conseil économique social et environnemental. Lors de la présentation de l’avis du CESE sur le projet de loi de programmation sur l’égalité réelle le 12 juillet dernier, les conseillers des collectivités d’outre-mer ont en effet affirmé ceci :

« Alors que le projet appelle à se projeter vers 2040, le Groupe de l’Outre-mer regrette que cette démarche prospective n’ait pas été intégrée dans l’étude d’impact. De fait, au-delà des très fortes disparités entre collectivités ultramarines, les phénomènes mondiaux en cours devront être pris en compte :

Premièrement, le changement climatique ; [élévation du niveau de la mer, érosion des plages, disparition des coraux et des récifs, fragilisation des zones littorales, de la ressource en eau, augmentation des cyclones, etc.]

Deuxièmement, la mondialisation nourrie par la révolution numérique ; [Croissance des flux commerciaux mondiaux, impact des accords commerciaux bilatéraux ou multilatéraux (accords de partenariat économique (APE) et accords de libre-échange UE/ grands partenaires)]

Troisièmement, les trajectoires démographiques à l’horizon du projet de loi ; [véritable explosion démographique attendue à Mayotte et en Guyane, transition à la Réunion qui attendra le million d’habitants, vieillissement progressif à la Martinique et de la Guadeloupe.] »

Cette convergence de vue souligne donc que les préoccupations mises en avant par le PCR ne sont pas un point de vue isolé, cela concerne tout l’outre-mer. Cela pourrait donc constituer une base d’un rassemblement qui dépasse La Réunion. Car face à des problèmes communs, il ressort une analyse commune.


Kanalreunion.com