Actualités

L’appel à la refondation du Parti communiste réunionnais

Le 19 février sera une date historique

Témoignages.re / 18 février 2012

Lors de la Conférence extraordinaire du Parti communiste réunionnais sera lancé l’appel à la refondation du Parti sur la base des valeurs, des changements démographiques et politiques de La Réunion et du monde. C’est un appel qui sera lancé aux femmes, aux jeunes, aux abandonnés à adhérer massivement au Parti communiste pour se battre pour réaliser ses objectifs et propositions.

Le PCR est le seul parti de La Réunion à avoir réfléchi à la situation actuelle et proposé des solutions dans un délai de 5 à 10 ans. La période de crise dans laquelle nous sommes oblige absolument une remise en cause globale.
Dans les années qui viennent, nous allons assister à un changement sans comparaison avec ce qui a été vu dans notre pays en 1946. En 1946 : notre île était peuplée par 260.000 habitants. Aujourd’hui, nous sommes 850.000 et nous allons vers 1 million, c’est 4 fois plus qu’en 1946.

Plus grande responsabilité qu’en 1946

À cette époque, La Réunion sortait de la colonisation et la demande de la population était simple : obtenir les mêmes droits sociaux qu’en France.
L’arrivée au pouvoir de la droite en France en 47 a remis en cause l’égalité et a repoussé d’un demi-siècle ce qui devait être appliqué dès le 1er janvier 1947. Mais au final, les Réunionnais ont réussi à obtenir la même chose qu’en France : l’école, l’eau, l’électricité, l’accès au soin, le salaire minimum, le revenu minimum pour ne plus mourir de faim, l’accroissement considérable de l’espérance de vie…
Tout au long de cette bataille, les Réunionnais ont pu arracher des transferts publics supplémentaires pour moderniser le pays et réparer les conséquences de la colonisation. Or le contexte est différent.
Aujourd’hui, notre responsabilité est beaucoup plus grande qu’en 1946. Car nous devons réfléchir à des solutions concrètes, réunionnaises et assumées par des Réunionnais eux-mêmes alors que nous ne pouvons plus compter sur les facilités extérieures qu’a été la hausse continue des transferts publics.
Personne d’autre que nous peut réfléchir à notre place, c’est une décision historique, un tournant, et le 19 février marquera une date historique dans la prise de conscience de cette responsabilité et la formulation des propositions.

Un grand rassemblement

Nous devons aussi tenir compte de l’héritage de la colonisation et de l’intégration-assimilation. Car nous ne pouvons pas faire le développement de La Réunion avec 122.000 illettrés, 150.000 demandeurs d’emploi, 25.000 demandes de logement social, la menace sur la canne et l’octroi de mer, les prix qui continuent à flamber. Qui peut penser qu’avec seulement 6 communes, il sera possible de redresser cela ? Les problèmes sont d’une telle complexité qu’il faut un grand rassemblement des Réunionnais les plus volontaires. Le Parti et ses dirigeants doivent plus que jamais être crédibles, et c’est la raison pour laquelle dimanche sera l’appel à la refondation du Parti communiste sur la base des valeurs, des changements démographiques et politiques de La Réunion et du monde.
C’est un appel qui sera lancé aux femmes, aux jeunes, aux abandonnés à adhérer massivement au Parti communiste pour se battre pour réaliser ces objectifs et propositions.
Ce parti et ses dirigeants sont à un tournant : pourra-t-il prendre le chemin du redressement de La Réunion ? Son organisation pourra-t-elle être mise en phase avec les changements démographiques et économiques que nous connaissons ?

La vision historique

1945, tout était à reconstruire et c’est l’union dans le CRADS avec Raymond Vergès et Léon de Lépervenche qui a offert à la population une perspective pour sortir de la misère coloniale.

Aux élections municipales de mai 1945, le CRADS obtient 12 communes sur 23. Aux cantonales qui suivent 30 conseillers généraux sur 33. L’adhésion à la perspective du changement était telle que l’on est arrivé à un Conseil général dirigé par un communiste, Léon de Lépervenche.

Aux élections des députés pour la Constituante, le 21 octobre 1945, c’est tout naturellement que la population réunionnaise a accordé sa confiance à nos deux dirigeants.

Nos deux députés avaient une mission claire : en finir avec le statut colonial et demander l’intégration pour obtenir les lois sociales de l’égalité. Ils l’ont obtenu par le vote de la loi du 19 mars 1946.

Entre les municipales de mai 1945 et les législatives d’octobre, c’était la première fois dans l’histoire de La Réunion que des Réunionnais ont décidé du destin de La Réunion.

Aujourd’hui, nous sommes dans la globalisation économique. Dans ce nouveau cadre, il s’agit de définir notre voie. La Réunion est face à son destin, elle doit choisir son chemin. En 1945-46, nos aînés ont su trouver le chemin eux-mêmes, personne ne comprendrait que notre génération s’en remette aux partis parisiens. Plus que jamais le Réunionnais doit réfléchir aux solutions concrètes susceptibles de nous sortir du marasme.

Défense de l’identité réunionnaise au coeur

Le PCR est seul parti qui a lutté pour la reconnaissance du 20 décembre, du maloya, de l’esclavage crime contre l’humanité. Il est aussi à l’origine de l’hommage rendu tous les 31 octobre aux Réunionnais morts sans sépulture.

Des pans entiers de notre culture ont encore besoin d’être connus et valorisés, c’est en particulier la déportation et l’exil des fonctionnaires réunionnais soupçonnés d’être communistes.

Il reste encore de nombreux combats à mener pour la reconnaissance de notre identité culturelle, le PCR sera au rendez-vous de ces luttes.

Programme

Conférence extraordinaire du Parti communiste réunionnais

Dimanche 19 février au Bocage Lucet-Langenier à Sainte-Suzanne

Le programme

8h à 9h, arrivée et installation des délégués des sections.

9h30 : accueil et remerciements.

9h45 : Présentation des propositions du PCR par quatre intervenants.

Vote des délégués sur les propositions

10h30 : rapport d’Élie Hoarau : le Parti, ses principes, les élus.

Vote du rapport du secrétaire général du PCR

11h15 : clôture avec Paul Vergès


Kanalreunion.com