Actualités

L’ARCP demande des comptes

Congrès des Maires

Témoignages.re / 3 décembre 2011

Dans un communiqué et une lettre adressée à la Chambre régionale des comptes à lire respectivement ci-dessous, l’Alliance des Réunionnais Contre la Pauvreté (ARCP) demande une enquête sur l’usage fait des fonds publics lors du Congrès des Maires.

• L’ARCP continue sa démarche contre les abus et à ce titre le dernier Congrès des Maires nous interpelle fortement.

Dans cette période de restriction budgétaire, l’opinion publique ne comprend pas quand de telle méthode persiste.

L’argent des administrés doit-il servir à satisfaire des intérêts personnels qui n’ont rien à voir à des démarches d’intérêt général. C’est un sentiment de frustration et de perte totale de confiance en la classe politique.

Aussi il est hors de question pour l’ARCP de tomber dans les « tous pareils » car la population a besoin de ses élus, surtout en cette période extrêmement difficile.

Mais il est de notre devoir de dire la vérité et de participer à faire changer les choses activement. D’où le courrier ci-joint adressé à la chambre régionale des comptes pour qu’une enquête apporte toute la lumière sur l’utilisation des fonds publics.

Dès à présent l’ARCP considère qu’une délégation de 220 personnes au Congrès des Maires est complètement disproportionnée et injustifiée.

Autre considération, les sommes dépensées à titre personnel doivent être remboursées, car la population n’est pas là pour payer des impôts pour que des élus les utilisent pour aller bat’ carré.

(À séparer d’une ligne)

• Vous le savez, La Réunion traverse une crise sans précédent. Faut-il encore rappeler les chiffres médiocres qui décrivent l’état actuel de notre société réunionnaise ? (…)

La dégradation de l’activité ne favorise ni l’emploi, ni les politiques publiques de relance de la consommation, avec pour conséquence l’impact direct sur les ménages. Effectivement, les difficultés rencontrées par les familles relèvent principalement d’un problème de pouvoir d’achat qui est en fonction du coût de la vie et d’un manque de revenu.

Devant ce constat, l’État réagit et met en œuvre des plans de maîtrise des finances. Mais leurs effets négatifs semblent être fortement ressentis par la population.

Le discours est unanime chez nos gouvernants « c’est la crise et les collectivités providences sont terminées ! ». Quelle que soit notre opinion, nous devons faire preuve de sagesse et de responsabilité pour traverser cette période et celle à venir qui s’annoncent d’ores et déjà pénibles pour tous. (…)

Le moment est venu de s’unir sur l’essentiel pour sauver La Réunion et sa jeunesse qui se sent maltraitée et en souffrance.

La confiance est pour nous l’élément essentiel, moteur de la cohésion sociale et économique. Néanmoins, cette dernière est en grand danger face aux mauvaises habitudes qui perdurent à La Réunion.

Le dernier Congrès des Maires de France est encore une fois la démonstration d’un manquement aux principes élémentaires encore plus particulièrement en cette période de crise. Comment expliquer à un administré que les impôts augmentent afin de tenir les dépenses de la collectivité ? Comment expliquer qu’on ne peut pas aider un jeune à financer sa formation ? Quand d’autres sont soupçonnés d’utiliser l’argent public à des fins personnelles. (…)

Un élu se doit d’être irréprochable dans l’utilisation de l’argent de ces administrés puisqu’il y a des principes que l’on ne peut transgresser. C’est en cela que nous demandons une enquête.

Nous ne voulons stigmatiser de délégués en particulier. Tout simplement, ce que nous voulons c’est que tout cela cesse ; il ne s’agit que de justice sociale !

Les questions sont simples :

— Est-ce nécessaire le départ de plus de 220 élus et administratifs au congrès ?
— Doit-on payer avec l’argent public des voyages et des frais de séjours à des délégués qui ne participent pas aux travaux et ne respectent pas la mission publique ? (…)

À ce jour, aucun bilan n’a été rendu public par nos congressistes péi.


Kanalreunion.com